A Comme Alone – Thomas Geha

a comme aloneRésumé : Pépé est un Alone, l’un de ceux qui errent sur les autoroutes sauvages d’une France post-cataclysmique, en proie aux hordes de pelerinceurs, aux monstrueuses voitortues, aux mutants diaboliques et aux fanatiques de tous bords. Il cherche Grise, la femme qui l’a elevé et qu’il aime encore. Mais y a-t-il encore de la place pour ce sentiment dans un monde sans pitié ? Qui triomphera ? A comme Amour ou A comme Anarchie ? A comme Apocalypse ou A COMME ALONE…

Edition : Rivière Blanche

 

Mon Avis : Il faut bien l’avouer, pour le moment je n’ai jamais vraiment été déçu par la plume de Thomas Geha que ce soit par ses romans comme le Sabre de Sang ou ses nouvelles. Alors la grande question est : Comment ça se fait que je n’ai pas encore lu son tout premier roman, SF, Post Apocalyptique? Voilà qui est maintenant chose faite, car je viens de sortir ce court roman de ma PAL pour enfin le découvrir. Je trouve la couverture, illustrée par Juan, plutôt sympathique même si selon moi elle manque quand même légèrement de punch.

Pépé est un Alone, une sorte de guerrier solitaire qui arpente la France, contrée dévastée. Il vit sa vie, depuis la disparition de Grise, tout en évitant les Fanams (Fanatiques Militaires), Fanars (Fanatique Religieux) et Rasses (Rassemblés). Autant le dire tout de suite l’histoire se révèle vraiment agréable à lire et nous rappelle un peu les films et livres post apo des années 80 comme Mad Max et autres. L’auteur nous happe dès les premières pages et on se laisse entrainer dans le voyage de Pépé aux péripéties et aux rebondissements plus que percutants et captivants. Alors bien sûr, je l’avoue, ayant vécu un temps à Rennes la quête de nos héros, dans la première partie, fut moins surprenante que prévu, ayant deviné leur destination, mais ça ne gâche en rien le plaisir ce périple qui nous emporte et qui se révèle plein d’action et de surprises, montant en tension au fil des pages.

La France post apocalyptique que nous décrit l’auteur est vraiment efficace et surtout assez détaillée, soignée et travaillée pour paraitre plus que crédible et efficace. Malgré cet univers sombre, la beauté reste présente au détour du voyage de nos héros. L’auteur se laisse aller à son imagination et son originalité souvent avec réussite telle que la description des villes, qui sont devenues abandonnées et interdite sous peine de se retrouver nettoyer par des Nadrones, des mutations assez surprenantes ou encore par exemple les Voitortues. Le fait que le roman se situe en France rend un peu plus proche du lecteur cet univers.

Mais voilà l’univers ne fait pas tout, car finalement la grande force du livre est de nous offrir une histoire pleine d’aventures, de surprises, mais surtout un roman d’anticipation efficace et surprenant qu’on lit avec grand plaisir et sans se prendre la tête. Alors bien sûr le roman est vraiment court et on aurait aimé en savoir plus sur l’origine de la catastrophe, mais voilà on est tellement happé par le livre que tout cela ne passe qu’au second plan.

Le personnage de pépé se révèle être un personnage au final attachant, malgré son côté un peu dur dans la première partie sur les Alones sans attaches on va vite se rendre compte que les Alones aussi ont besoin de contacts humains, de ressentir des sentiments. D’ailleurs l’auteur nous offre à réfléchir sur le bonheur et la solitude de façon assez efficace. Les personnages qui vont graviter autour de pépé vont se révéler finalement tout aussi passionnants et intéressants à suivre même si parfois on aurait aimé en savoir lus sur certains. Les personnages sont d’ailleurs portés par des dialogues vraiment durs et percutants qui collent parfaitement à l’histoire.

La plume de l’auteur se révèle vraiment incisive, efficace et surtout prenante dès la première page. Un roman d’action et d’aventure dans un univers post-apocalyptique des plus efficaces et captivantes. Si vous cherchez à vous laisser emporter sans trop vous prendre la tête je pense que ce roman devrait vous plaire, si la SF de ce genre ne vous rebute pas bien entendu. Le roman va se révéler assez court et au final on aurait aimé en savoir plus sur certains personnages ou encore certains évènements, de plus notre héros a parfois un peu trop la « baraka » de son côté, mais voilà rien de dérangeant tant on se laisse porter par cette aventure.

En résumé :J’ai passé un vraiment bon moment avec ce livre qui au final va nous offrir une histoire assez simple mais surtout efficace et prenante dès la première page. L’univers mis en place par l’auteur est vraiment sombre, palpable et surtout ne manque pas d’originalité et d’imagination. Les personnages vont se révéler soignés et attachants et le tout porter par des dialogues vraiment percutants et efficaces. L’auteur à travers une plume incisive et saisissante qui nous plonge facilement dans l’intrigue et nous offre aussi des axes de réflexions sur le bonheur lié à la solitude. Alors bien sûr on pourrait reprocher un manque d’informations ou encore parfois quelques facilités à sortir de notre héros des situations, et pourtant une fois la dernière page tournée je n’avais qu’une envie lire la suite.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

La Baby-Sitter – Gudule

Suivant

Lunardente Tome 2, De Sang et de Larmes – Thomas John

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :