Alexandre le Grand et les Aigles de Rome – Javier Negrete

alexandre le grand et les aigles de romeRésumé : Alexandre le Grand est mort à Babylone le 28 daisios au soir, c’est-à-dire le 10 juin de l’an 323 avant J.-C., àl’âge de trente-trois ans.
Alexandre le Grand ne meurt pas ce jour-là. Un mystérieux médecin qui se dit envoyé par l’oracle de Delphes le sauve d’une tentative d’empoisonnement.
Six ans plus tard, Alexandre a tourné son regard vers l’Occident. Sur le chemin de ses nouvelles conquêtes se dresse alors la république de Rome, tout autant que lui convaincue de la grandeur deson destin.
Qui des phalanges macédoniennes et des légions romaines aura la suprématie ? Entre l’histoire, l’uchronie et la fantasy, Javier Negrete revisite l’Antiquité, nourri par sa culture de la Grèce classique, sa passion des destins exceptionnels et son attention portée aux êtres qui les subissent.

Edition : L’Atalante

Mon Avis : Avant de me lancer dans la lecture de ce livre je n’avais jamais lu de romans de Javier Negrete et pourtant ce n’était pas faute d’en avoir entendu parler. Mais voilà j’avais un peu peur de ne pas me retrouver dans cet univers grec que l’auteur affectionne plus que tout et qui m’a toujours un minimum intéressé. Mais voilà, au bout d’un moment il faut arrêter de se cacher et tenter sa chance, voilà pourquoi ce livre est entré dans ma PAL. En tout cas je dois dire que je trouve la couverture, illustrée par Genkis, sympathique et assez proche de l’idée que je me fais d’Alexandre pour me tenter.

L’auteur décide de partir sur une idée vraiment intéressante, imaginer ce qui se serait passé si Alexandre avait été sauvé de son empoisonnement. Qu’aurait alors donné l’affrontement entre Alexandre et les Romains, force grandissante. Je dois bien avouer que j’ai été fasciné de la façon dont l’auteur traite son sujet, on n’aligne pas les batailles épiques mais vraiment à une campagne entière, de la préparation à l’affrontement, du point de vue des personnages. On suit réellement l’évolution de la campagne d’Alexandre jusqu’à la bataille finale à travers les intrigues, les trahisons, les luttes de pouvoir ou les relations qui se créent, et le tout de façon vraiment prenante et captivante. Alors, je ne le nie pas, le rythme est assez lent, l’auteur ne cherchant pas le sensationnel, préférant poser et construire son histoire, et pourtant, cela a pleinement marché, je me suis laissé emporter et fasciner, savourant l’intensité qui montait page après page pour aboutir à la grande bataille finale.

On sent d’ailleurs que l’auteur connait parfaitement son sujet et aime parler de la Grèce, ses dieux, sa mythologie, ses coutumes, sa philosophie et ses personnages mythiques. L’auteur arrive vraiment à nous faire partager ses connaissances et sa culture sur le sujet de façon pertinente et nullement pompeuse. Il a trouvé le juste milieu pour passionner le lecteur entre la construction de son intrigue, l’évolution de ses personnages et une démarche plus culturelle, nous faisant découvrir la Grèce Antique. Le mélange d’uchronie et de fantasy ajouter à l’univers crée par l’auteur fait qu’on est complètement happé et passionné par ce monde. Tout est détaillé, travaillé, soigné, que ce soit de l’entrainement des soldats, à leurs armures, en passant par leurs habitudes, mais voilà l’auteur arrive vraiment à nous passionner, à garder l’intérêt du lecteur et à jamais nous ennuyer.

Les personnages sont une des grandes réussites de ce livre, l’auteur ayant réussi a se servir de personnages historiques sans jamais les dénaturer ou les transformer. De plus ce qui marque le lecteur c’est qu’ils sont tours profondément humains avec leurs sentiments, leurs envies, leurs luttes. Aucun des personnages n’est tout blanc ou tout noir, chacun ayant à un moment ou à un autre donné cours à son ambition personnelle. Des personnages vraiment captivants et attachants que ce soit le soldat autiste Euctemon qui se révèle fascinant, Nestor le médecin qui cherche la neutralité ou encore Alexandre, le personnage central, impitoyable, guerrier mais fascinant par son envie de connaître les gens, de les découvrir etc… et pleins d’autres car ce livre ne manque
pas de personnages soignés. D’ailleurs je préviens tout de suite, il y a énormément de personnages, parfois il n’est pas facile de s’y retrouver et l’index en fin de tome est parfois utile.

La plume de l’auteur est vraiment travaillé, soignée et passionnante, on sent que l’auteur connait son sujet qu’il cherche à nous faire partager et il arrive  le faire de façon vraiment captivante et séduisante et le tout sans jamais être trop pompeux ou professoral. Mon seul souci est cette conclusion qui se révèle très ouverte, chose qui me dérange pas et que j’apprécie, mais surtout arrive de façon un peu trop abrupte à mon gout. J’aurai aimé quelques pages de plus, pas grand chose, mais bon je ne nie pas la qualité de cette conclusion vraiment surprenante et passionnante. Au final un très bon livre, surprenant et captivant.

En Résumé : J’ai passé un très bon moment avec ce livre qui revisite la vie d’Alexandre le grand nous offrant une intrigue, certes lente, mais pleine de surprises, de trahisons, d’émotions et de retournements de situations. L’univers construit par l’auteur se révèle dense, cohérent et efficace et les personnages sont vraiment soignés, captivants et attachants. Par contre on suit tellement de personnages que, parfois, on a un peu de mal à s’y retrouver mais rien de vraiment dérangeant. La plume de l’auteur est vraiment passionnante et arrive à nous plonger dans l’histoire sans être trop pompeux ou professoral. Mon seul reproche est peut-être, selon, moi une fin trop abrupte à mon goût. Mais rien de vraiment dérangeant devant la qualité de ce livre.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

Cleer – L.L. Kloetzer

Suivant

Vampire Story Tome 1, 13 Balles dans la Peau – David Wellington

  1. j’ai adoré ce bouquin mais pour moi ça appelle une suite. Je te conseille la lecture du Mythe d’Er du même auteur qui pourrait t’éclairer !

  2. Sia

    Ta chronique donne vraiment envie de le lire!
    Et je t’en remercie car, grâce à toi, j’ai lu mon premier roman de Javier Negrete et j’ai beaucoup apprécié!
    Maintenant j’attends de mettre la main sur Alexandre!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :