Alter Ego, Darius – Renders & Lapières & Efa & Erbetta

alter-ego-darius.jpgRésumé : Darius est un brave électricien bedonnant. Il pourrait vivre bien pépère dans son petit appartement de Los Angeles, mais il s’acharne à sauver Bram, son voisin de palier, un jeune crétin malfaisant et camé, qui se met toujours dans les pires situations. Pourquoi Darius fait-il cela ? Pour combler un besoin de paternité suite à un drame personnel ? Pour les beaux yeux d’Heather, la gentille copine de Bram ? Ou parce qu’il est en mission secrète ?

Edition : Dupuis

 

Mon Avis : Je continue ma découverte de la Bande Dessinée Alter Ego avec ce troisième volume. Souvenez vous le principe de cet BD est qu’on peut lire les 6 tomes indépendamment les uns des autres, dans n’importe quel ordre, ça ne change rien aux révélations qui sont proposés. Les deux premiers tomes m’avaient proposés une histoire haletante et un fil rouge des plus intéressants (chronique de Fouad, de Camille). Cette fois ci l’histoire va se centrer sur Darius qu’on à aperçu
dans Camille.

Darius est un ancien policier au lourd passé. Un jour il va trouver une annonce qui cherche des Ange Gardien et  va tenter sa chance dans ce programme. Le tome démarre fort avec une poursuite en voiture et fusillade et je dois dire que la tension ne retombera pas du début à la fin. Commençons par parler du plus intéressant, le fil rouge de la série, qui prend de plus en plus d’ampleur dans ce troisième tome nous expliquant le principe des Alter Ego, un principe que j’ai trouvé intéressant et prenant. Beaucoup de questions sont encore présente mais ce troisième tome se révèle charnière au vu de ce que j’ai appris dans les autres. Les tomes commencent à s’emboiter les uns les autres pour nous révéler cette vérité tentaculaire.

Maintenant passons à l’histoire de Darius qui va remplir ce tome, il va donc devenir Ange Gardien et va devoir protéger Bram un jeun américain qui ne passe sa vie qu’à s’éclater et à gagner de l’argent de façon malhonnête. L’histoire se révèle nerveuse et haletante, pleine d’action mais voilà j’ai eu un peu de mal à pleinement accrocher à l’histoire. Pas la faute à Darius mais la faute à Bram qui se révèle être un boulet parfait toujours à se fourrer dans les pires ennuis et qui possède aucun morale. Par contre le principe d’indépendance des tomes prend montre dans ce tome certaines de ses limites, en effet Darius est clairement un tome lié à Camille.

Concernant les personnages en eux même Darius est un personnage assez complexe qui a un passé tragique et cherche d’une façon à se racheter et on s’attache facilement à lui. Le projet Ange Gardien est parfait pour lui. On retrouve aussi des personnages déjà vu comme Camille ou Suzanne qui gagnent légèrement en profondeur et dont on comprend un peu mieux leurs motivations. Comme je l’ai dis je n’ai pas accroché à Bram il faut dire qu’il n’a rien pour lui il fait parti d’un Gang, est un drogué, donne l’air d’abuser des femmes et frappe sa petite amie; ça en fait un peu trop je trouve pour s’attacher au personnage.

Concernant la partie graphique il est a noté que des changements on été effectué et que Efa et Erbetta remplacent Reynès et Benéteau et je dois bien avouer que cela se ressent. J’ai trouvé le tome légèrement moins abouti que les précédents, surtout pour des petits détails comme le regard ou encore la barbe de Darius. Rien de complètement dérangeant mais ça se remarque. Au final ce tome m’a paru moins intéressant que Camille, on remarque que la maîtrise scénaristique est bien maîtrisé au fil des tomes mais le personnage de Bram est trop antipathique et les graphismes un poil en dessous que d’habitude font qu’il ne m’a pas totalement convaincu. Cela reste une bonne lecture.

En Résumé : J’ai passé un bon moment de lecture avec ce tome dont l’intrigue principale gagne en profondeur et en révélation, une intrigue bien maitrisée par les auteurs. Par contre l’histoire de Darius n’est pas mauvaise, elle est haletante et pleine d’action, mais se retrouve, selon moi, plombée par Bram personnage trop antipathique pour être apprécié. Le travail graphique est toujours aussi intéressant mais se révèle un peu moins bon que les tomes précédents surtout sur des petits détails. Ce tome offre tout de même un bon moment de lecture et donne envie de découvrir la suite.

 

Ma Note : 7/10

Précédent

The Hunger Games Tome 2, Catching Fire – Suzanne Collins

Suivant

Lunardente Tome 1, La Cité Noire – Thomas John

  1. Ah ben chouette, c’est une série sur laquelle je louche depuis quelque temps. Et vu que je ne suis pas une grande connaisseuse en BD, je me demandais ce que ça valait. Manifestement pas le premier
    tome, mais vu ce que tu dis en substance des premiers tomes, je vais aller jeter un oeil…

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :