Anatèm, Tome 2 – Neal Stephenson

Résumé : Fraa Erasmas est un jeune chercheur vivant dans la congrégation de Saunt-Edhar, un sanctuaire pour les mathématiciens et les philosophes. Depuis des siècles, autour du sanctuaire, les gouvernements et les cités n’ont eu de cesse de se développer et de s’effondrer. Par le passé, la congrégation a été ravagée trois fois par la violence de conflits armés. Méfiante vis-à-vis du monde extérieur, la communauté de Saunt-Edhar ne s’ouvre au monde qu’une fois tous les dix ans. C’est lors d’une de ces courtes périodes d’échanges avec l’extérieur qu’Erasmas se trouve confronté à une énigme astronomique.

Edition : Albin Michel Imaginaire

 

Mon Avis : Il y a quelques semaines, je me suis lancé dans le premier tome de ce roman (coupé en deux pour la version française pour éviter la publication d’une bible) que j’espérais découvrir depuis longtemps. J’ai ainsi passé un excellent moment de lecture avec cette première partie, que ce soit dans la découverte de son univers, mais aussi et surtout dans les nombreuses réflexions qu’elle proposait, qui ne m’ont pas laissé indifférent et m’ont fait longtemps cogiter (ma chronique du Tome 1). Restait plus qu’à voir si la seconde partie serait aussi fascinante que la première, que la conclusion proposé allait m’accrocher. C’est pourquoi je l’ai rapidement fait entrer dans ma PAL. Concernant la couverture, je la trouve jolie et les deux bouquins mis côte à côte ça rend franchement bien.

Découpage oblige, ce roman est donc la suite directe du tome précédent. On retrouve ainsi Erasma qui vient d’être sauvé de justesse d’une agression par la combe chantante et continue sa quête pour retrouver Orolo et ainsi espérer de mieux comprendre les Géomètres qui sont toujours en orbite autour de Arbre et dont on ne connait rien de leurs intentions. Bon alors bonne ou mauvaise surprise que cette seconde partie de ce roman? L’auteur a-t-il réussi à maintenir le niveau de qualité que j’avais trouvé dans le premier tome? Clairement, oui. Je comprends parfaitement que ce roman ait autant fait parler de lui tant il a réussi en près de 1200 pages à me captiver et me faire tourner les pages au point d’avoir du mal à le lâcher. Par contre, ma chronique risque d’être plus courte que ce que je peux faire d’habitude, d’une car je ne veux pas trop faire de redites avec ce que j’ai déjà dit dans ma chronique de la première partie, de deux car je ne veux pas non plus trop spoiler cette seconde partie tant sur la construction réussie et surprenante, mais aussi sur les révélations qu’elle apporte.

En tout cas j’ai finalement passé un excellent moment avec la lecture de ce second tome et je dirai même que Anatèm entre dans mes meilleures lectures de l’année. Maintenant, je maintiens ce que j’ai dis dans ma précédente chronique, ce livre est un récit très exigeant, demandant un minimum de base de connaissances que ce soit philosophique, scientifique ou autre et c’est surtout un roman très dense en concepts, informations, théories et autre ce qui fait qu’il ne plaira pas à tout le monde. C’est pourtant présenté de façon fluide, mais ça demande de rester tout le temps alerte. Donc si vous cherchez un récit plus d’action ou d’aventure que de réflexion, il vaut mieux passer votre chemin, même si, soyons clair, Anatèm ne manque pour autant ni d’action ni d’aventure. Ainsi le voyage qu’à entreprise Erasmas ne va pas manquer de péripéties, comme par exemple dans la première partie suite aux retrouvailles avec Orolo et tout ce que cela va entraîner comme conséquence, où la onzième partie, dont je ne dis rien pour ne pas spoiler, mais qui se révèle clairement nerveuse et pleine de rebondissement. Ainsi autant la première partie de ce roman pouvait se comparer à une ballade niveau rythme, autant cette seconde monte en intensité et en tension jusqu’à un final que j’ai trouvé efficace et éblouissant.

Après le gros point fort de ce roman vient clairement des nombreuses réflexions qui sont soulevées au fil des pages, des nombreuses idées dans différents domaines qui sont présentées tout du long au lecteur. Moi qui aime quand un roman me stimule intellectuellement je dois dire que j’ai été servi ici avec ce diptyque, parfois même un peu trop. Attention, ce n’est pas une critique que je dis là, juste que certaines sènes ici s’avèrent très complexes, ce qui demande une forte capacité de concentration et m’a aussi poussé à faire des recherches. Puis cette révélation à la fin de cette partie et tout ce que cela amène comme conséquences est franchement percutante et efficace. Mais en plus des différentes thématiques captivantes que soulève l’auteur, je trouve aussi qu’il réutilise de façon intelligente et originale différents stéréotypes de la science-fiction. Ainsi de nombreuses idées que l’on pourrait croire déjà-vu prennent ici une construction et une tournure différente et très intéressante. Que ce soit concernant les IA, les multivers, le langage, la culture et autres, mon cerveau a tourné à plein régime. Ajouter à cela un univers qui gagne encore un peu plus en complexité, principalement à travers les interactions entre Arbre et les Géomètres et ce que cela va soulever sur l’Histoire, mais aussi au niveau des principes et des bases scientifiques. On continue aussi à découvrir Arbre, à mieux comprendre son fonctionnement et aussi finalement le pourquoi des avôts et les congrégations ne sont finalement pas que des simples moines et reclus, il y a une raison à leurs isolements et leurs rôles, mais je n’en dis pas plus. À noter aussi le travail sur la sémantique, qui a dû donner un sacré travail au traducteur, et qui est très réussi, je trouve, et apporte un vrai plus.

Concernant les personnages, je ne reviens pas sur ceux du premier tome qui sont toujours aussi intéressants, soignés et efficace, bien porté par le travail de l’auteur. Je soulignerai juste que l’évolution qu’ils prennent dans cette seconde partie est très intéressant, principalement Erasmas qui est loin du héros élu qui sauve le monde, on va dire, même si cela ne va pas l’empêcher de faire de grandes choses. Concernant les nouveaux personnages que l’on croise je les ai trouvé aussi très intéressants, principalement au niveau de sènes et des débats qu’ils peuvent avoir, mais aussi dans leurs visions du monde et des choix à faire. Pour moi le grand intérêt de ces héros est finalement que ce sont des gens très intelligents qui font des choses réfléchies, ainsi que ce soit le plan d’évasion ou bien encore les actions misent en place vers la fin, on découvre des éléments menés avec minutie et soin. Certes ça ne fonctionne pas toujours, mais au moins on ne tombe comme parfois dans certains roman où les héros, supposés intelligents, alignent conneries sur conneries. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de luttes de pouvoirs, d’égos et autres pour autant, chacun cherchant à se sortir au mieux de cette situation.

Alors après je regretterai peut-être un ou deux points qui m’ont moins accroché. Je l’ai ressenti principalement dans la phase qu’on va dire « spatiale ». J’ai trouvé que certains concepts étaient traités ici un peu trop grossièrement et de façon simple ce qui amène ici ou là une ou deux petites facilités. J’ai aussi trouvé, toujours dans cette partie, un passage qui fait peut-être un peu trop jeu vidéo et m’a moins accroché. Maintenant au niveau de la qualité du livre ce n’est que broutille et surtout après cette fin que j’ai trouvé surprenante, nerveuse et remarquable. Concernant la plume de l’auteur je l’ai trouvée soignée, riche et efficace et je suis bien content d’avoir enfin pu découvrir ce livre que j’attendais depuis des années et qui m’a offert un excellent moment de lecture et complètement répondu à mes attentes voir même plus.

En Résumé : J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman qui vient confirmer tout le bien que je pensais du premier tome. J’attendais de découvrir ce récit depuis des années et je dois bien admettre qu’il a fait plus que répondre à mes attentes se révélant ainsi une de mes meilleures lectures de l’année. Alors je maintiens ce que j’ai déjà dit, Anatèm est un roman exigeant, qui ne plaira sûrement pas à tout le monde tant il se révèle dense et rempli de réflexions et de passages philosophiques, de théorèmes qui, pour ma part, me stimule toujours, mais pourrait en laisser certains de côté. Pour autant cette seconde partie ne manque pas non plus d’action, de tension et d’aventures. L’univers est toujours aussi intéressant à découvrir et gagner franchement en densité principalement dans le parallèle entre les Géomètres et Arbre. Comme je l’ai dit le gros point fort vient des questionnements et des idées que soulève ce roman, mais j’ai aussi trouvé très intéressant la façon dont l’auteur reprendre certaines thématiques classiques de la SF et les utilise dans son roman de façon originale. Concernant les personnages j’ai trouvé l’évolution des personnages de la première partie intéressante et les nouveaux personnages ne manquent pas de se révéler solides et efficaces. Concernant la conclusion elle m’a paru percutante et d’une certaine façon étourdissante. Après, je regretterai peut-être une ou deux facilités dans le passage un peu « spatial » ainsi qu’à un moment un passage qui fait très jeu-vidéo et m’a peu accroché. Franchement des broutilles devant les qualités de ce livre bien porté par une plume soignée, riche et efficace.

 

Ma Note : 9/10

 

Autres avis : Apophis, L’Épaule d’Orion, Just a World, Yogo, Celindanaé, …

Précédent

The Divine Cities Book 1, City of Stairs – Robert Jackson Bennett

Suivant

Tensorate Book 1, The Black Tides of Heaven – J.Y. Yang

  1. Pas grand chose à ajouter, c’est vraiment un livre à part dans la galaxie de l’Imaginaire.

  2. J’ai beaucoup avoir eu du mal avec le « tome 1 », ne pas avoir été emportée par la plume et l’univers, tu me donnes quand même très envie de lire la suite et fin. Zut !
    Merci pour la chronique 😉

    • De rien, après comme je l’ai dit c’est un roman spécial, il ne plaira pas à tout le monde tant certaines thématiques et certains aspects peuvent se révéler pour certains moins prenant.
      N’hésite pas à venir me dire ce que tu auras pensé de la suite.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :