Apocalypse Zombie – Jonathan Maberry

apocalypse zombieRésumé : Derrière la Barricade, Benny se sent à peu près en sécurité. Mais pour son quinzième anniversaire, tout va changer. Il doit trouver son premier boulot et rêve de devenir exterminateur de zombie. Tom, son grand frère, en a fait son métier. Et Benny aura enfin l’occasion de venger la mort de ses parents. Mais le jour où il doit affronter son premier zombie, il se rend compte que la Barricade ne le protégeait pas du véritable danger. Un sabre ne suffira peut-être pas à assurer sa survie.

Edition : Castelmore

 

Mon Avis : Je suis un grand fan de la littérature de zombies, de plus j’avais déjà lu un roman de l’auteur sur le thème des morts-vivants, mais en littérature plus adulte, qui se révélait fort sympathique, sans être non plus transcendant (chronique ici). Ajouter à cela le fait que Lelf m’a si bien vendu ce livre que finalement Apocalypse Zombie a rejoint ma PAL assez rapidement. La couverture reste, selon moi, assez sobre, peut être un peu trop. A noter qu’il s’agit de mon premier livre de la maison d’édition Castelmore.

On se retrouve dans une communauté, 14 ans après la Première Nuit, celle de l’invasion des zombies et on y retrouve Benny Imura et son frère Tom qui ont du mal à s’apprécier, la faute à un passé chargé. L’auteur prend le parti de ne pas nous plonger dans la nuit de terreur de l’invasion des zombies pour nous offrir une histoire de survie dans une communauté. L’auteur décide de mettre l’humain en avant, leurs relations et leurs sentiments en avant plutôt qu’une lutte de survie et je trouve que c’est vraiment réussi. Attention l’action reste aussi présente, on ne s’ennuie jamais vraiment. De plus l’auteur nous offre une séparation intéressante entre la génération qui n’a pas connu les zombies et la génération qui a connu la vie d’avant. Chaque génération n’aura pas le même avis et le même ressenti avec les morts-vivants ce qui apporte un aspect vraiment intéressant à cette communauté.

Le début est, il faut bien l’avouer, un peu lent à démarrer, le temps de bien poser les personnages, leurs relations mais parfois l’auteur prend peut-être un peu trop son temps, cherchant à légèrement trop en faire. Et pourtant on ne s’ennuie jamais vraiment et l’auteur arrive tout de même à nous happer dans son histoire et une fois les 80 premières pages passées on ne peut plus le lâcher. Les rebondissements et retournements de situations sont bien amenés, parfois surprenants, mais surtout chaque choix fait va se révéler capital que ce soit en bien ou en mal dans un monde qui ne pardonne pas. L’auteur nous offre aussi une réflexion vraiment intéressante, astucieuse et efficace sur la vie,  comment s’en sortir dans un monde pareil, la rupture des générations, l’autonomie mais aussi sur la notion de bien et de mal. Et même si j’ai trouvé que l’auteur en faisait peut-être un peu trop sur la notion de l’Homme est loin d’être obligatoirement bon, les idées présentes se révèlent vraiment captivantes et nous offre un point de vue intéressant.

Le monde décrit par l’auteur se révèle vraiment solide nous dévoilant une Amérique complètement dévastée par les zombies et qui s’est confinée dans des villes barricadées. La vie n’est pas facile et surtout doit demander des sacrifices et du rationnement, ce qui offre aussi pas mal d’inégalités et amène à pas mal de dérives pas toujours des plus attrayantes mais surprenantes. La Putréfaction, zone hors des villes, se révèlent une zone de non-droit où tout est permis et où seul le plus fort peut se permettre de survivre. L’auteur ne manque pas d’imagination et nous offre même quelques originalités efficaces dans son univers.

Les personnages vont se révéler vraiment humains, possédants leurs propres émotions, leurs sentiments, mais surtout ils vont se révéler complexes et travaillés. Chaque protagoniste possède sa propre personnalité et surtout sa propre vision du monde ou de ce qui s’est passé, et vont se révéler vraiment intéressants à suivre et surtout attachants. Personne n’est ni bon, ni mauvais, chacun cherchant simplement à survivre et surtout à essayer de vivre pleinement même si cela doit passer par des actes néfastes. Les relations assez tendues entre les deux frères se révèlent vraiment prenantes et surtout efficaces, on se retrouve parfois parfaitement dans ce genre de relation amour/haine entre frangins, l’auteur a vraiment su la retranscrire parfaitement. Par contre, point positif pour moi, l’auteur a su éviter le triangle amoureux.

La plume de l’auteur se révèle vraiment vive, efficace, nerveuse et prenante, il arrive à nous faire vraiment plonger dans son monde, dans son apocalypse, dans un monde ou la violence, la souffrance et la mort sont présents. Un roman certes plus jeunesse mais à ne pas mettre non plus entre toutes les mains. On ne s’ennuie jamais dans ce roman plein d’action, mais aussi de réflexion sur nous-même. Dommage que le début soit un peu lent à démarrer et que l’auteur cherche parfois trop à nous rappeler que l’Homme est parfois le pire, mais rien de bien gênant.

En Résumé : J’ai passé un bon moment avec ce livre sur les zombies nous offrant une histoire, certes peut être un petit peu longue à démarrer, mais qui se révèle prenante, efficace, pleine de surprises. Un roman sans temps mort, pleine de rebondissements, mais aussi de réflexions vraiment efficaces, dommage que parfois l’auteur en fasse un peu trop sur le fait que l’Homme n’est pas toujours bon, mais rien de dérangeant. L’univers se révèle vraiment solide, efficace et possède quelques originalités intéressantes. Mais là où l’auteur arrive à se différencier c’est sur le côté humain de ses personnages, des personnages qui se révèlent attachants et complexes. En tout cas voilà un premier tome qui, certes possède quelques petits défauts, mais vaut vraiment le coup d’être lu par tout amoureux de littérature de zombies et d’être découvert par les autres qui chercheraient à découvrir ce genre.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

Wicked, La Véritable Histoire de la Méchante Sorcière de L’Ouest – Gregory Maguire

Suivant

Tony Chu Détective Cannibale Tome 1, Goût Décès – Guillory & Layman

  1. falline

    Lelf est en train de convertir tout le monde!!!!! 🙂

  2. Falline

    Il faut reconnaître que ce roman mérite vraiment d’être découvert!!!

Laisser un commentaire

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :