Ararat Tome 1, La Cité des Dieux – Félix Gilman

ararat 1 la cité des dieuxRésumé : Ararat, la cité des dieux.
Arjun, venu de l’autre bout du monde, est à la recherche de la Voix, la divinité disparue de son peuple.
Mais ses déambulations au cœur de cette ville fantastique vont l’amener à faire de bien étranges rencontres, tour à tour terribles ou merveilleuses.
La révolte gronde, sourde et amère. Mais les citoyens d’Ararat ne sont pas les seuls à être en colère.
Un dieu s’est mis en chasse.

Edition : Panini Books Eclipse

Mon Avis : Comme vous le savez sûrement la maison d’édition Eclipse a intégrée il y a peu le groupe Panini France. Après plusieurs mois de rééditions de livres, le temps de revenir à niveau de l’ancien catalogue, l’éditeur a décidé en fin de premier semestre 2013 de publier de nouveaux romans. Ce roman étant l’un des premiers inédits publié. Je dois dire que j’ai été attiré par ce roman grâce à sa couverture, illustrée par Marc Simonetti, qui m’a vraiment tapé dans l’œil. Ajoutez à cela un quatrième de couverture se révélant intrigant, ce roman a donc rapidement terminé dans ma PAL puis, après quelques mois, entre mes mains.

Ce qui est vraiment intéressant et fascinant avec ce roman c’est qu’on quitte ce que peut proposer la Fantasy classique, cela malgré l’aspect quête initiatique que laisser présager le résumé. Ici pas vraiment de héros, car le personnage principal de ce roman, c’est Ararat la ville. Les autres protagonistes permettent juste, à travers leurs quêtes et leurs recherches, à nous la faire découvrir, à nous la faire vivre.  Car oui, Ararat est un mythe, une vérité, une ville qui fascine et effraie clairement le lecteur; elle possède sa vie propre à travers l’espace et le temps. Une cité tentaculaire et insaisissable où les dieux viennent y vivre, où les hommes viennent y trouver la gloire, le pouvoir où s’y perdre. Entre grandeur et décadence Ararat ne laisse pas le lecteur indifférent et subjugue que ce soit dans ses coins les plus lumineux, comme ses zones les plus sombres. C’est peut-être d’ailleurs ce qui risque de perturber le lecteur de Fantasy classique, mais vous lâchez prise et vous laissez guider, alors vous allez vous retrouver emporté à la découverte de ce lieu, le tout à travers un roman vraiment dense et complexe de plus de 600 pages.

Mais voilà l’auteur ne fait pas que nous présenter son univers, malgré tout son mystère, son attrait, sa magie et sa grandeur. Il nous offre aussi plusieurs lignes d’intrigues intéressantes, le tout à travers différents personnages. On sent d’ailleurs clairement les influences de l’auteur entre la révolte des jeunes à la Dickens le tout saupoudré de Peter Pan, ou encore la révolution française revisitée par des artistes, des avocats et des scientifiques ou encore l’histoire du capitaine Arlandes qui offre une tragédie et une plongée dans l’abime vraiment intéressante, le tout se révèle efficace. Chaque histoire représente presque une époque différente, dont l’auteur arrive à rendre le tout cohérent. L’auteur a vraiment réussi à concilier son univers fascinant et original avec des histoires intéressantes, se rejoignant dans un final qui monte en tension, en nervosité et se révèle vraiment haletant. L’auteur se permet aussi un travail de réflexion vraiment intéressant sur la science, la religion, la nature de la foi, la liberté du peuple face aux différentes manœuvres des puissants ou encore sur le pouvoir des mots. Des réflexions parfois clairement engagées, mais toujours nuancées.

L’univers, comme je l’ai déjà dit, repose principalement sur Ararat qui est vraiment le nœud central du livre. Une cité ou se mélange évolution et corruption, décadence et souffrance, une ville qui se rit des personnages, qui les regardent se débattre au fil de leurs aventures tout en continuant à vivre la sienne. Mais l’auteur fascine aussi pour son travail sur les dieux, êtres mystiques qu’on ne voit à peine, mais qui influence fortement les habitants, ou bien encore sur la société. Une mythologie dense, complexe dont on aimerait en savoir plus. Il met aussi en avant de façon intelligente tout ce qui concerne l’influence de l’art, de la science et de la religion dans la vie des gens. De même les passages ou Arjun parle et dévoile la Voix et la musique sont emplit de mélodie et de pureté. Un univers qui m’a vraiment accroché autant féerique que proche du nôtre, et qui j’espère sera développé dans d’autres livres de l’auteur tant il paraît immense.

Alors, tout n’est pas non plus parfait dans ce récit, déjà le début peut paraitre un peu long sur les 50-60 premières pages, l’auteur prend un peu de temps à vraiment entrer dans le vif du sujet et le lecteur peut paraître un peu perdu, mais une fois lancé on a du mal à le lâcher. On retrouve aussi par moment des longueurs. Des intrigues secondaires manquent parfois de force pour vraiment paraître complètement intéressantes. Quelquefois aussi on se sent trop plonger dans la ville, comme si les intrigues étaient misent en pause, ce qui par moment se révèle intéressant, mais par d’autres moments se révèlent vraiment frustrants, car on aimerait en savoir plus. Mais franchement ce ne sont que de petites imperfections, qui sont rapidement gommés une fois la dernière page tournée devant l’originalité et la fraicheur de ce roman.

Concernant les personnages, le panel présenté se révèle vraiment intéressant à découvrir, que ce soit les personnages principaux comme les personnages secondaires. Ils se révèlent tous humains, complexes, mais surtout ils possèdent une ambiguïté et une contradiction vraiment intéressante qui fait qu’ils s’adaptent vraiment selon les situations et se remettent en causes régulièrement sur leurs actes et leurs influences. Parfois ils se révèlent un peu trop verbeux cherchant trop le dialogue, ou aussi de temps en temps ils se trouvent complètement effacés par la ville, mais rien de bien gênant non plus. Des personnages différents, chacun ayant son point de vue, chacun se sentant manipulé.

La plume de l’auteur se révèle vraiment soignée, captivante, denses et complexe, nous plongeant, malgré un début un peu lent, avec facilité dans la découverte de sa ville gigantesque et de quelques habitants. Un style vivant et prenant même si parfois, c’est vrai, il donne un peu l’impression de se chercher ou parait, sur quelques passages, un peu chargé, mais franchement pour un premier roman ce n’est que des détails. La conclusion est surprenante, en effet elle clôt les différentes intrigues, mais laisse des questions en suspens ce qui est tout de même légèrement frustrant sur certains aspects. Au final j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman et j’ai hâte de lire la suite en espérant qu’elle se révèle aussi réussie.

En Résumé : J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman qui offre une histoire originale et différente de la Fantasy classique. En effet ici le personnage principal se révèle être la ville, vraiment fascinante, gigantesque mélange d’époques et de peuples. Une ville insaisissable qui regarde ses habitants se débattre. Mais l’auteur n’en oublie pas non plus l’histoire, nous offrant plusieurs lignes d’intrigues efficaces avec des axes de réflexions intéressants et parfois même engagés sur la religion, la science, la foi etc… Les personnages se révèlent complexes, ambigus et intéressants à découvrir au fil des pages même si parfois ils parlent un peu trop ou se laissent effacer par la ville. La plume de l’auteur est complexe, vivante et intéressante malgré quelquefois où l’auteur se cherche un peu. Je ne reprocherai que quelques défauts, un début un peu lent, quelques légères longueurs ou encore une conclusion qui laisse un peu trop de questions en suspend, mais franchement on a là un premier tome qui est tout de même de qualité pour ceux qui veulent changer de la Fantasy classique.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

Les Soldats de la Mer – Yves & Ada Rémy

Suivant

L’Esprit du Melkine – Olivier Paquet

  1. ça a l’air très original ! Merci de ta chronique, je n’avais pas repéré ce livre. 🙂

  2. J’avais également repéré ce roman par sa couverture, puis par sa 4e de couv., mais je n’avais pas passé le cap de l’achat. Ta chronique m’a convaincu ! Merci !

  3. Tu as piqué ma curiosité, mais si tu dis qu’il y a des longueurs et pas vraiment d’action principale, j’ai peur que ce livre ne soit pas fait pour moi (d’autant que c’est un beau pavé)… Je vais passer mon tour.

    • Je comprends que ça puisse bloquer, c’est vrai. maintenant il y a des intrigues secondaires qui se croisent et aboutissent.

      En tout cas merci pour ton commentaire.

  4. Ca a l’air aussi original que passionnant, merci pour l’article 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :