Au-Delà de L’Oraison Tome 2, La Chute des Etoiles – Samantha Bailly

la chute des etoilesRésumé : Le royaume de Rouge-Terre est sur le point d’être envahi. L’armée d’Hélderion est en marche, implacable, avec une seule directive : tout raser sur son passage. Noony, impuissante, ne peut que constater la démesure de son dirigeant, prêt au sacrifice de ses soldats pour exterminer les « impies ».
Aileen a, elle aussi, pu entrevoir la folie de cet homme. Elle décide alors de se battre aux côtés des résistants et de participer à l’opération chute des étoiles. L’engagement est pris, elle fera tout pour les aider à gagner leur liberté.
A des milliers de kilomètres l’une de l’autre, les deux sœurs continuent leur combat désespéré pour un monde plus tolérant et plus juste.
Pourtant, l’annonce du nom de la promise du futur Astracan pourrait bien tout changer.

Edition : Mille Saisons

 

Mon Avis : Il m’a fallu un peu plus de deux ans pour pouvoir me lancer dans la lecture de la suite d’Oraison. Pourtant le premier tome m’avait offert une lecture agréable et divertissante avec une intrigue complexe et des personnages intéressants (ma chronique ici), mais voilà, suite à plusieurs changements chez l’éditeur Mille Saisons et un basculement de Oraison chez un autre éditeur, ce second tome a alors disparu de la circulation. Pour terminer ce diptyque j’aurai pu me laisser tenter par l’intégrale publiée chez Bragelonne, mais je suis têtu j’ai préféré attendre et ainsi voir si je pouvais me procurer ce volume. Il m’a donc fallu attendre plusieurs mois avant de faire rentrer cette suite dans ma PAL. Je trouve par contre la couverture, illustrée par Miya, moins jolie que celle du premier tome, moins fluide dans ses traits.

Replonger dans le récit fut finalement facile, malgré deux ans d’écart entre ma lecture du premier tome et de celui-ci. L’histoire s’est rapidement rappelée à moi, le tout grâce à des rappels efficaces et bien placés, et je me suis retrouvé rapidement happé par ce roman. L’intrigue continue à s’étoffer et, après les révélations du premier tome, des masques sont tombés, des vérités sont apparues et des combats vont devoir être menés. Un second tome qui nous offre une intrigue solide, avec son lot de révélations, de trahisons et de rebondissements. J’avoue que sur l’ensemble ce second tome se lit plutôt facilement, on tourne les pages avec un minimum d’envies même si je reprocherai une certaine linéarité dans le récit. Le soucis vient par contre que, devant les indices qu’amène l’auteur, la conclusion perd justement de ses effets de surprises, car là où l’auteur cherche à mettre des coups de théâtre, je les avais devinés depuis un bon moment déjà. Je pense principalement à ce qui touche le secret sur l’Ioden ou encore l’utilité de l’Oraison. Rien de non plus très bloquant, car dans l’ensemble le récit se révèle assez vif et enlevé pour ne pas trop être dérangé durant la lecture par ces aspects.

L’univers que nous offre l’auteur est l’un des gros points forts du roman, dévoilant un monde cohérent, solide et efficace. Alors certes, il ne révolutionnera pas la Fantasy, mais ça ne l’empêche pas de se révéler immersif, bien porté par des descriptions de lieux, mais aussi de cultures, qui se révèlent clairement colorés, fascinants et parfois magiques. Ce second tome nous permet aussi d’en apprendre beaucoup plus sur ces fameux impies de Rouge-Terre ainsi que leur importance dans l’ensemble. Un monde qui se révèle aussi sombre, violent et même cruel. Mais c’est surtout le travail sur la religion qui se révèle le plus captivant, tout ce que met en place l’auteur sur l’Astracisme, que ce soit par son importance et son influence de façon globale et aussi dans la vie de certains personnages, mais aussi par son besoin de pouvoir et de conquêtes qui n’est pas anodin. Une religion qui dévoile ses secrets au fil des pages et qui nous offre une réflexion plutôt efficace sur l’importance de celle-ci, mais aussi sur ses fondements qui ne sont pas toujours ce que l’on peut croire. On y retrouve aussi quelques idées, certes un peu simplistes, mais intéressante sur le pouvoir et tout ce qui pousse l’Homme à le conserver au maximum.

Concernant les personnages j’avoue que je suis un peu mitigé, même si dans l’ensemble ils se révèlent plutôt efficaces et entrainants j’ai trouvé que l’auteur avait parfois un peu de mal à les caractériser. Concernant les personnages principaux ils se révèlent plutôt réussis, évoluant au fil des pages et des épreuves qu’ils subissent, devant faire face à des choix qui se révèlent loin d’être faciles, mais pourtant cruciaux. Et pourtant j’ai trouvé que certains passages, voir certains actes manquaient clairement de cohérence et de logique, comme si l’auteur voulait obligatoirement amener telle scène sans chercher à bien l’intégrer dans le récit. De plus j’ai eu un peu de mal avec le personnage de Aileen, ou plutôt avec sa capacité à surmonter toutes les épreuves qu’elle subit avec une facilité limite déconcertante, là où elle devrait limite s’effondrer psychologiquement. De plus au cours de ce tome ce sont principalement ses alliés qui la font souffrir et pourtant jamais elle ne les renie. Ça m’a paru légèrement incohérent. Concernant les personnages secondaires, ils ont parfois eu du mal à complètement m’accrocher, se révélant un peu trop figés et par moments caricaturaux. De plus, parfois, dès qu’un personnage secondaire se révélait inutile ou bien va bloquer l’intrigue il meurt, obligatoirement, il n’a pas d’autres choix. Ce n’est en rien dérangeant, mais un peu répétitif.

Alors après ce roman possède aussi clairement quelques facilités un peu grossières permettant de faire avancer l’intrigue de la façon dont le souhaite l’auteur et qui manquent parfois de logique, surtout sur la fin. Concernant la conclusion, sans se révéler mauvaise loin de là, elle m’a semblé un peu trop facile dans certains aspects de son déroulement, ainsi que dans la capacité des personnages à accepter certaines choses. De plus j’ai trouvé qu’elle traînait un peu en longueur et le tout dernier chapitre, celui de l’épilogue, possède tout de même une belle et grosse incohérence, ce qui est dommage. Alors attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, ce second tome se révèle sympathique et offre un agréable divertissement, entrainant, mais on sent bien qu’il s’agit ici d’un premier roman.

La plume de l’auteur se révèle vraiment fluide, efficace et agréable à suivre tout du long, principalement par les lieux et les décors qu’elle construit et le rythme efficace qu’elle insuffle, par contre j’ai trouvé que certains dialogues se révélaient trop hachés et offrant même parfois une impression d’être surjoués. Rien de bien gênant non plus. Par contre, je tiens à rappeler que j’ai lu l’édition Mille Saisons pour me faire mon avis, l’auteur ayant retravaillé son texte avant de le rééditer chez Bragelonne. Au final j’ai trouvé ce cycle très sympathique et je lirai d’autres écrits de l’auteur sans soucis, surtout que j’ai cru comprendre qu’elle voulait revenir dans le même univers.

En Résumé : J’ai passé un moment de lecture agréable et sympathique avec ce second tome qui vient clôturer ce cycle. L’intrigue se révèle efficace, solide et entrainante, même si je l’ai trouvé légèrement linéaire et parfois sans surprises tant l’auteur amène trop d’indices. L’univers construit par l’auteur se révèle un des gros points forts du roman, se révèlent dense, soigné et complexe, dévoilant des décors magnifiques. Le travail sur la religion se révèle complexe et passionnant. Concernant les personnages je les ai trouvé plutôt intéressants même si certains m’ont parus légèrement incohérents ou bien acceptent un peu trop facilement les choses. Concernant les personnages secondaires ils remplissent bien leurs rôles, mais tombent parfois un peu dans la caricature. Je trouve par contre dommage certaines facilités, une incohérence un peu grosse ainsi que parfois, au cours du récit, certaines simplicités. La plume de l’auteur se révèle entrainante, efficace et agréable. Au final un diptyque avec ses qualités et ses défauts, dont on sent qu’il s’agit d’un premier roman, mais que j’ai trouvé très divertissant et sympathique ; je lirai d’autres écrits de l’auteur sans soucis.

 

Ma Note : 7/10

 

Autres avis : Flo, Lanyla, Ptitetrolle, Selvegem, …

Précédent

Osama – Lavie Tidhar

Suivant

Galaxie(s) n°25

  1. Une auteure que j’adore, j’ai lu l’intégrale d’Oraisons d’une bouchée 🙂

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :