Auteur : BlackWolf (Page 2 of 192)

Bifrost n°79 – Spécial Yves et Ada Rémy

Edition : Le Bélial’

 

 

 

 

 

Mon Avis : J’essaie doucement de rattraper mes 3 ans de retard dans ma lecture du magazine Bifrost. Certes ce n’est pas gagné, mais qui sait, j’ai toujours de l’espoir. Cette fois je sors de ma PAL le Bifrost consacré au couple Yves et Ada Rémy que j’ai découvert il y a quelques années avec leurs deux excellents recueils Les Soldats de la Mer et Le Prophète et le Vizir. J’ai d’ailleurs Le Mont 84 des auteurs qui traîne dans ma PAL depuis un long moment sans que je sache trop pourquoi. Concernant la couverture, illustrée par Manchu, je la trouve franchement très réussie et qui donne envie de découvrir ce numéro. Comme d’habitude, je me consacrerai avec cette chronique principalement sur les nouvelles présentes dans ce recueil.

Lire la suite

Little Heaven – Nick Cutter

Résumé : Le passé est un molosse qui vous poursuit à travers champs et collines, tenaillé par une faim dévorante, vous pistant jusqu’à ce que, une nuit, vous l’entendiez gratter à la porte. Le mal ne meurt jamais ; il sommeille.
Parlez-en à Minerva, à Micah et à Ebenezer, chasseurs de primes, mercenaires dans l’âme mais aux dons inégaux. La première fois qu’ils font équipe, en 1966, c’est pour retrouver un enfant qui a été enlevé par une secte obscure œuvrant au Nouveau-Mexique, dans un endroit nommé Little Heaven. C’est là que le révérend Amos, qui reçoit ses ordres de Dieu directement, rassemble ses fidèles pour un culte des plus sombres.
Quinze ans plus tard, la fille de Micah est enlevée, et le trio devra s’armer pour le débarquement de l’Enfer à Little Heaven.

Edition : Denoël Sueurs Froides (Publie le 01-11-2018)
Traduction : Eric Fontaine

 

Mon Avis : Avant de me lancer dans la lecture de ce roman, j’avoue, je ne connaissais pas Nick Cutter et je n’avais rien lu de lui. Déjà, pour être précis, Nick Cutter est un pseudonyme utilisé par l’auteur canadien Craig Davidson qui est, je pense, surtout connu en France pour son livre Un Goût de Rouille et d’Os qui a été adapté au cinéma par Jacques Audiard avec Marion Cotillard sous le titre De Rouille et d’os. Il y a quelques années, sous le même pseudonyme, l’auteur avait publié le roman Troupe 52 qui m’avait un temps tenté mais que, finalement, je n’ai jamais fait entrer dans ma PAL qui en devient de plus en plus insaisissable. Ainsi, quand on m’a proposé de découvrir ce nouveau roman, j’avoue je me suis laissé tenter pour enfin découvrir cet auteur, puis en période d’halloween une lecture pleine de frissons fait toujours du bien.

Lire la suite

Space Opera – Catherynne M. Valente

Résumé : A century ago, the Sentience Wars tore the galaxy apart and nearly ended the entire concept of intelligent space-faring life. In the aftermath, a curious tradition was invented-something to cheer up everyone who was left and bring the shattered worlds together in the spirit of peace, unity, and understanding.
Once every cycle, the civilizations gather for the Metagalactic Grand Prix – part gladiatorial contest, part beauty pageant, part concert extravaganza, and part continuation of the wars of the past. Instead of competing in orbital combat, the powerful species that survived face off in a competition of song, dance, or whatever can be physically performed in an intergalactic talent show. The stakes are high for this new game, and everyone is forced to compete.
This year, though, humankind has discovered the enormous universe. And while they expected to discover a grand drama of diplomacy, gunships, wormholes, and stoic councils of aliens, they have instead found glitter, lipstick and electric guitars. Mankind will not get to fight for its destiny – they must sing.
A one-hit-wonder band of human musicians, dancers and roadies from London – Decibel Jones and the Absolute Zeroes – have been chosen to represent Earth on the greatest stage in the galaxy. And the fate of their species lies in their ability to rock.

Edition : Corsair

 

Mon Avis : Vous devez le savoir si vous suivez ce blog régulièrement, je suis un grand admirateur des écrits de Catherynne M. Valente au point que je ne rate jamais ses nouvelles publications. Il faut aussi, d’ailleurs, que je trouve le temps de me mettre à jour sur ses anciennes publications en ayant certaines déjà dans ma PAL donc son cycle jeunesse sur Fairyland. Je trouve que l’autrice possède une voix particulière et une imagination débordante, ce qui fait qu’elle offre toujours des romans un peu à part, mais qui arrivent toujours à me toucher et me plaire. Ainsi le concept de base de ce Space Opera n’est pas de parler du genre en lui-même, du tout, mais d’écrire un roman de SF en ayant pour base l’Eurovision. Space Opera est ainsi à prendre au sens littéral du terme.  Concernant l’illustration de couverture, elle n’a rien, je trouve, de franchement exceptionnelle, même si elle colle plutôt bien avec l’univers mis en place. Disons que si je ne connaissais pas l’autrice, je ne me serai pas obligatoirement arrêté devant.

Lire la suite

1984 – Georges Orwell

Résumé : De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston… Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée.

Edition : Audible

 

Mon Avis : Je continue mes lectures en audiobook qui me permettent de découvrir ou redécouvrir des classiques, principalement de la littérature de l’Imaginaire. Oui on ne change pas une équipe qui gagne, même si je pense que je me laisserai bien tenter prochainement par des classiques dans d’autres domaine, à voir. Cette fois mon choix s’est porté sur 1984 de Georges Orwell, que j’avais déjà lu il y a quelques années, mais que j’avais envie de redécouvrir avec un oeil différent face à mon bagage de lecture différent, mais aussi, on va dire, avec une vision différente de notre société que celle que j’avais quand j’étais étudiant. Je pense qu’il n’est pas nécessaire de présenter à nouveau 1984, un des chefs d’oeuvre les plus connus de l’auteur, voir son livre le plus connu, utilisé parfois à tort et à travers quand il s’agit de parler de notre société que ce soit par les journalistes et autres. Concernant la narration Christian Gonon, j’avais un peu peur du ton légèrement monotone au début, mais finalement le narrateur étoffe un peu sa palette et offre une lecture efficace et glaçante qui colle bien, je trouve, au livre.

Lire la suite

Au Coeur de la Folie – Luca D’Andrea

Résumé : Italie, hiver 1974.
À bord d’une Mercedes crème, Marlene fuit à travers le Sud-Tyrol. Elle laisse derrière elle son mari, Herr Wegener, et emporte les saphirs qui lui avaient été confiés par la puissante mafia locale. Alors que, devenu fou, il retourne la région pour la retrouver, Marlene prend un mauvais virage et perd connaissance dans l’accident. Simon Keller, un Bau’r, un homme des montagnes, la recueille et la soigne. Marlene se remet petit à petit dans un chalet isolé, hors de portée de poursuivants pourtant infatigables, et fait un jour la connaissance de Lissy, le grand amour de Simon Keller.

Edition : Denoël Sueurs Froides (Publié le 11-10-2018)
Traduction : Anaïs Bouteille-Bokobza

 

Mon Avis : J’ai découvert Luca D’Andrea il y a un an environ avec son premier roman publié en France : L’Essence du Mal. J’avais passé un moment de lecture divertissant et sympathique avec ce livre qui proposait un récit entraînant, bien porté par un héros complexe (retrouvez ma chronique ici). J’avoue après quelques ratés et quelques lectures complexes, j’avais envie d’un roman, on va dire, moins prise de tête, par conséquent je me suis rapidement laissé tenter par la lecture de ce roman, seconde publication de l’auteur en France. Il faut dire aussi que le résumé, qui présente le roman comme un mélange de livre mafieux et de huis-clos, avait quelque-chose d’intriguant. Concernant la couverture, je la trouve plutôt sympathique, dans la même lignée froide et neigeuse que le précédent roman de l’auteur.

Lire la suite

Shikasta – Doris Lessing

Résumé : Ceci est l’histoire d’un monde qui pourrait être le nôtre. Depuis l’instant où apparaît la vie sur cette planète bleue, dans la moiteur des mares et des étangs, jusqu’au moment où le feu nucléaire menace d’emporter la civilisation qui a fini par se développer, voici contée l’histoire de Shikasta, jadis riche et florissante, désormais stérile, inhospitalière, « blessée à mort » – mais qui ne demande qu’à renaître.
Shikasta ? Un monde sur le berceau duquel se sont penchés deux empires galactiques antagonistes, Canopus et Sirius, qui s’en sont partagé les terres pour chacun de son côté y conduire des expériences évolutionnaires. Et c’est du point de vue des émissaires de Canopus, venus rendre compte des résultats de ces manipulations à l’échelle d’une planète, que va nous être narré le destin tragique de l’humanité – celle de notre Terre.

Edition : La Volte

 

Mon Avis : J’avoue, je me suis laissé tenter par ce roman il y a un an environ, c’était lors des Utopiales 2017. En effet le roman était mis en avant dans la librairie du festival et il avait attiré mon regard. Je me suis rapidement retrouvé intriguer par l’idée de voir ce que pouvait proposer une autrice, Prix Nobel nobel de littérature en 2007, en offrant ici un roman annoncé comme de Science-Fiction. Surtout que Wikipédia l’annonçait comme une « conteuse épique qui scrute une civilisation divisée » si avec cela il n’y a pas de quoi faire quelque-chose en SF. Par curiosité j’ai donc décidé de le faire entrer dans ma PAL et, il y a peu, de lui laisser enfin sa chance pour me faire mon avis. Concernant la couverture, elle est très sobre, loin de ce qui se fait généralement dans l’Imaginaire.

Lire la suite

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre