Cablé + – Walter Jon Williams

cable +Résumé : Êtes-vous câblé ? Comme Cowboy, l’ancien pilote de chasse aux yeux sensibles aux infrarouges ; comme Sara toujours prête à se débarrasser de ses ennemis en utilisant le cybercobra lové dans sa gorge ; comme Reno, décédé mais toujours vivant dans l’Interface ? Si ce n’est pas le cas, comment espérez-vous survivre à la menace que représentent les orbitaux ?

 

Edition : Denoël

 

Mon Avis : J’étais dans une librairie quand je me demandais ce que je pourrait bien pouvoir lire en Science-Fiction, le sujet et tellement vaste et il y a tellement de livres à lire que je me suis tourné vers les conseils du libraire qui m’a parlé de ce livre écrit par Walter Jon Williaws. On trouve ici l’intégrale des histoires se situant dans l’univers de Cablé, soit deux romans et deux nouvelles. Je vais essayer de donner mon avis sur chaque écrit puis donner un avis plus global à la fin de ma chronique. La couverture, illustrée par Manchu, est plutôt sympathique je trouve.

Câblé : La terre a perdue la guerre et se trouve maintenant dominée par les orbitaux, des multinationales vivant dans l’espace et gravitant autour de la terre. Cowboy est pilote et fait passer des marchandises en contrebande avec son panzer. Sarah est une ex-prostituée reconvertie en tant que garde du corps cherche à gagner de l’argent par tous les moyens pour quitter une terre en pleine agonie et retrouver les orbitaux. Leur rencontre va les amener à se battre pour sauver leur vie de terribles manipulations. L’intrigue est plutôt classique mais l’auteur arrive à jouer avec le lecteur sur les rapports de force, de faux semblants et de manipulations. On se laisse entraîner facilement par cette histoire très bien maîtrisée de bout en bout et on tourne les pages avec envie.

Les personnages sont vraiment complexes et travaillés, ils se trouvent souvent confrontés à une réalité différente de leurs idéaux et doivent faire par moment certains choix contraire à leur éthique pour le bien de tous. C’est justement la profondeur de ces personnages qui fait qu’on s’accroche si bien à eux; un des points forts du livre. L’univers qui malgré son côté classique – multinationales, drogues, technologies futuristes, réseau cybernétique,…- est très bien construit et maîtrisé. Il est parfaitement plausible malgré par moment un côté vieillot peut être, mais le roman a été écrit en 1986.

L’auteur se sert aussi de son roman pour nous faire réfléchir à des questions sur les interfaces humains/machines, les améliorations cybernétiques et ce que cela entraîne sur les hommes, les dépendances aux drogues, le transfert de personnalité etc…  offrant par moment des perspectives passionnantes mais effrayantes. Un excellent roman de Science-Fiction sur une dystopie futuriste rempli d’actions et accessible à tous, l’auteur évitant les propos trop ardus, trop scientifiques.

Perspécitve érogène : Pas de lien entre cette nouvelles et Câblé mis à part le même univers. Voici une nouvelle de moins de 50 pages ou le docteur Talbot prépare son plus grand chef d’oeuvre de chirurgie esthétique sur la star du moment, Babette, sur un programme de simulation virtuelle avant de le faire approuver par la star et passer à la vraie opération. L’auteur donne ici avec une certaine ironie et un certain humour noir sur la course à la perfection, à la beauté parfaite et aussi à l’utilisation des simulations utilisés par les chirurgiens et ce que pourrait en faire le public. S’amuser à modifier ses propres stars pour son plus grand plaisir, voir pire.

Une idée intéressante et plutôt bien travaillée mais je m’y suis perdu par moment quand l’auteur utilises des termes un peu trop précis pour décrire la chirurgie, des expressions comme le tenseur
du facia lata. Heureusement que l’auteur s’en sert finalement très peu. De plus je trouve que, par rapport aux autres textes du livre, c’est le moins intéressant malgré tous ces bons côtés et sa
réflexion proposée.

Solip : Système : Il s’agit de la suite directe du roman Câblé et sert de mini transition entre Câblé et Le Souffle du Cyclone et est centrée sur le personnage de Reno, esprit digital qui s’est servi d’un programme pour entrer dans le corps d’un autre. Cette nouvelle est très bien écrite avec la dualité des esprits qui ont fusionnés, l’esprit de Reno étant incomplet, l’esprit de l’ancien hôte va combler les lacunes. Cette nouvelle est écrite avec justesse nous montrant la souffrance de Reno qui se sent différent, dans ce corps qui le répugne et il va sombrer peu à peu dans la folie tout en essayant de sauver d’une certaine façon la terre.

Le Souffle du Cyclone : Dans ce roman l’humanité à gagné les étoiles et y a trouvé une nouvelle forme de vie, les Puissances. Steward est assassiné, ayant signé une assurance un clone est donc crée mais ce clone se trouve avec un trou de 15 ans dans sa chronologie, il n’a pas vécu la guerre, ni son divorce. Il va partir à la poursuite de lui même. Là où Câblé était un roman de Cyberpunk, le souffle du cyclone est un mélange de Space Opera et de Cyberpunk, le tout parfaitement bien maîtrisée par l’auteur. L’intrigue met un peu de temps à se lancer mais, une fois les trente premières pages passées, on se laisse entraîner par cette quête identitaire de 15 années perdues à travers ce polar futuriste rempli de manipulations et rebondissements.

Les personnages sont toujours aussi profonds et attachants, le style de l’auteur est fluide et sans accroc et on se laisse captiver facilement, l’univers est cohérent malgré le fait que l’auteur ai été obligé de faire des modifications pour rattacher ce livre a l’univers de Câblé à la demande de son éditeur pour un point de vue commercial. Le roman est quand même un petit ton en-dessous de Câblé, mais cela reste un très bon roman.

 

Ce qui ressort à travers ces deux romans et deux nouvelles c’est le style fluide, efficace et accessible de l’auteur nous offrant des mondes futuristes assez classiques et parfaitement bien construits et maîtrisés mais surtout des personnages vraiment profonds et denses au travers desquels on ne peut que s’accrocher. Une très bonne intégrale pour tous ceux qui voudraient se lancer dans l’univers SF cyberpunk.

En Résumé : Voilà une intégrale qui offre une très bonne lecture pour ceux à la recherche de cyberpunk, avec des univers maîtrisés et parfaitement mis en place, des personnages vraiment profonds et humains le tout porté par une plume efficace et fluide.

 

Ma Note : 8,5/10

Précédent

La Trilogie Loredan Tome3, La Forge des Epreuves – K.J. Parker

Suivant

Les Lames du Cardinal Tome1 – Pierre Pevel

  1. Ce n’est pas trop mon genre… Un peu trop « SF » pour moi 😛
    Mais billet intéressant !

  2. Merci pour cette chronique complète, du coup je pense que mon libraire en entendra parler à l’occasion. Me restera après à lui faire une petite place dans le planning de lecture, ce qui risque
    d’être beaucoup plus compliqué.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :