Catégorie : Fantasy (Page 1 of 66)

Les Chroniques de L’Etrange Tome 3, Les Gardiens Célestes – Romain D’Huissier

Résumé : Sous les néons de Hong Kong rôdent démons et fantômes.
Manipulé et trahi, Johnny Kwan a essuyé une cuisante défaite qui a vu le terrible Premier Empereur de Chine revenir à la vie. Désormais, Anthony Chau et les Cinq   Venins ont toutes les cartes en main pour qu’advienne leur cauchemar totalitaire. Le sang coule dans les rues sous l’emprise de la cruelle Triade des Trois Lotus tandis que dans les temples, les dieux ne répondent plus aux prières.
Pour sauvegarder l’équilibre des deux mondes, Johnny va devoir trouver de nouveaux alliés et peut-être même réunir les Gardiens célestes. Mais où se trouvent ces êtres exceptionnels, destinés à sauver tout ce qui existe sous le Ciel ?

Edition : Critic

 

Mon Avis : Il y a un peu plus de trois ans maintenant, je me suis lancé à la découverte du premier tome de ce cycle de Fantasy Urbaine se situant à Hong Kong. J’avais passé un moment de lecture sympathique et agréable avec ce premier tome, proposant un récit énergique et efficace, dans un univers plus qu’intéressant (ma chronique ici). J’avais trouvé le second tome encore meilleur, plus abouti et prenant, offrant aussi de nombreuses surprises (ma chronique ). Il était donc logique que je me laisse tenter par ce troisième et dernier tome de ce cycle et ainsi savoir comment l’auteur allait conclure sa série, ce qu’il allait proposer suite aux révélations du tome précédent. Concernant la couverture, toujours illustrée par Xavier Collette, elle est dans la même lignée que les précédentes, se révélant, selon moi, très réussie et donnant envie d’en apprendre plus.

Lire la suite

Le Sang des Princes Tome 2, L’Éveil des Réprouvés – Romain Delplancq

Résumé : Tandal est en fête. Tandal est en transe. Tandal ignore tout du cancer installé au cœur même de ses noces princières.
Esclave d’un jeu inconnu, le peintre Mical est aux oubliettes, et autour de sa cellule les couteaux s’aiguisent. Sa famille d’adoption Austroise fourbit ses stratagèmes pour l’en libérer. Les étranges Spadelpietra, oscillant de la sagesse à la monstruosité, font tanguer le pays entre grandeur et catastrophe.
Que le secret de ce théâtre de marionnettes se trouve dans la science volée des Austrois, dans les reliques de l’enquête de l’homme à l’œil de givre et d’une hérétique de l’Ouest ou sous les murs d’une citadelle recluse dans les montagnes de l’Est… la clef pour lui survivre reste encore à découvrir, quelque part dans les sombres angles du clair-obscur.

Edition : L’Homme Sans Nom

 

Mon Avis : Je m’étais lancé dans la lecture du premier tome de ce dyptique il y a plus de deux ans maintenant. J’avais passé un bon moment de lecture à l’époque avec ce roman, à travers une intrigue entraînante, qui était maîtrisée et avec un intérêt tout particulier pour cet univers, qui n’était pas sans rappeler la Renaissance, qui était assez rare en Fantasy. J’avais hâte de découvrir la suite et de savoir comme l’auteur allait s’en sortir, surtout avec le cliffhanger qu’il laissait à la fin de son premier tome. Bon après comme souvent avec ma PAL, j’ai eu un peu de mal à l’en faire sortir, mais il y a peu j’ai enfin décidé de savoir quelle conclusion allait connaître ce cycle. Par contre, je souhaitais soulever le même point que j’ai fais il y a quelques mois sur un autre roman de l’éditeur, il y a un petit manque, je trouve, sur le travail de relecture et de correction. Je suis loin d’être la personne qui remarque le plus les fautes et erreurs de typo dans un livre, donc quand j’en vois un certain nombre qui me font réagir c’est qu’il y a peut-être un point à améliorer.

Lire la suite

Tensorate Book 1, The Black Tides of Heaven – J.Y. Yang

Résumé : Mokoya and Akeha, the twin children of the Protector, were sold to the Grand Monastery as children. While Mokoya developed her strange prophetic gift, Akeha was always the one who could see the strings that moved adults to action. While his sister received visions of what would be, Akeha realized what could be. What’s more, he saw the sickness at the heart of his mother’s Protectorate.
A rebellion is growing. The Machinists discover new levers to move the world every day, while the Tensors fight to put them down and preserve the power of the state. Unwilling to continue to play a pawn in his mother’s twisted schemes, Akeha leaves the Tensorate behind and falls in with the rebels. But every step Akeha takes towards the Machinists is a step away from his sister Mokoya. Can Akeha find peace without shattering the bond he shares with his twin sister?

Edition : Tor

 

Mon Avis : Concernant cette première novella de la série Tensorate, j’en entends parler depuis fin 2017 soit au moment de sa publication. Les retours, majoritairement positifs, des lecteurs anglo-saxons m’avaient donné envie de la découvrir. J’étais aussi intrigué par l’univers esquissé dans le résumé. Pourtant, et malgré l’excellent retour d’Apophis à l’époque, j’ai laissé trainer les choses au point de ne jamais, à ce jour, le faire entrer dans ma PAL. Il m’a fallu attendre il y a peu et l’offre de l’éditeur Tor qui proposait l’ebook gratuitement pour qu’enfin je me décide de le découvrir et ainsi pouvoir me faire mon propre avis. Concernant la couverture, illustrée par Yuko Shimizu, je la trouve franchement très réussie et superbe.

Lire la suite

The Divine Cities Book 1, City of Stairs – Robert Jackson Bennett

Résumé : In the city of stairs, nothing is as it seems.
You’ve got to be careful when you’re chasing a murderer through Bulikov, for the world is not as it should be in that city. When the gods were destroyed and all worship of them banned by the Polis, reality folded; now stairs lead to nowhere, alleyways have become portals to the past, and criminals disappear into thin air.
The murder of Dr Efrem Pangyui, the Polis diplomat researching the Continent’s past, has begun something and now whispers of an uprising flutter out from invisible corners.

Edition : Jo Fletcher Books

 

Mon Avis : Après ma lecture de American Elsewhere de Robert Jackson Bennett, j’ai décidé de sortir un des livres que j’avais de lui et qui traînait dans ma PAL en Anglais depuis quelques mois. En effet, son dernier roman publié en VF m’ayant offert un bon moment de lecture, offrant un récit fantastique que j’ai trouvé franchement efficace, percutant et entraînant, même si un peu long (ma chronique ici) et une discussion avec l’auteur m’ont donné envie de lire d’autres de ses romans. Alors, même si Foundryside, son dernier livre publié, me faisait très envie, j’ai décidé d’abord de sortir ce City Of Stairs qui est le premier tome d’un cycle déjà terminé. Concernant l’illustration de la couverture, je la trouve plutôt sympathique.

Lire la suite

The Gospel of Loki – Joanne M. Harris

Résumé : Loki, that’s me.
Loki, the Light-Bringer, the misunderstood, the elusive, the handsome and modest hero of this particular tissue of lies. Take it with a pinch of salt, but it’s at least as true as the official version, and, dare I say it, more entertaining.
So far, history, such as it is, has cast me in a rather unflattering role.
Now it’s my turn to take the stage.
With his notorious reputation for trickery and deception, and an ability to cause as many problems as he solves, Loki is a Norse god like no other. Demon-born, he is viewed with deepest suspicion by his fellow gods who will never accept him as one of their own and for this he vows to take his revenge.
From his recruitment by Odin from the realm of Chaos, through his years as the go-to man of Asgard, to his fall from grace in the build-up to Ragnarok, this is the unofficial history of the world’s ultimate trickster.

Edition : Gollancz

 

Mon Avis : Ce roman, je souhaitais le découvrir depuis des années, en fait c’est bien simple il m’avait initialement donné envie au moment de sa publication en VF chez l’éditeur Eclipse, maintenant disparu. C’est d’ailleurs l’arrêt de la maison d’édition et la disparition des livres des librairies qui a fait que finalement je n’ai pas eu le temps de me laisser convaincre. A l’époque lisant quasiment pas en Anglais j’ai un peu oublié ce livre, jusqu’à il y a quelques mois où Gollancz a proposé une promotion sur l’ebook qui a fait qu’il a pu enfin rejoindre ma PAL. A noter que Joann M. Harris est surtout connu pour avoir écrit la trilogie Chocolat, comédie romantique, dont le premier tome a été adapté au cinéma. Concernant la couverture, illustrée par Andreas Preis, je la trouve réussie et qui attire l’oeil.

Lire la suite

Wayward Children Book 1, Every Heart a Doorway – Seanan McGuire

Résumé : Eleanor West’s Home for Wayward Children
No Solicitations
No Visitors
No Quests
Children have always disappeared under the right conditions; slipping through the shadows under a bed or at the back of a wardrobe, tumbling down rabbit holes and into old wells, and emerging somewhere… else.
But magical lands have little need for used-up miracle children.
Nancy tumbled once, but now she’s back. The things she’s experienced… they change a person. The children under Miss West’s care understand all too well. And each of them is seeking a way back to their own fantasy world.
But Nancy’s arrival marks a change at the Home. There’s a darkness just around each corner, and when tragedy strikes, it’s up to Nancy and her new-found schoolmates to get to the heart of the matter.
No matter the cost.

Edition : Tor

 

Mon Avis : Il faut savoir, même si ce n’est pas obligatoirement évident, que j’ai déjà lu des romans de Seanan McGuire. En effet je m’étais laissé tenter, il y a quelques années, par sa trilogie Newsflesh, écrite sous le pseudonyme Mira Grant, composée de Feed, Deadline et Red Flag. J’avoue que j’avais passé un très bon moment de lecture avec le premier tome. Les deux suivants, par contre, m’ont paru moins intéressants, plus dispensables comparé à la qualité du premier tome (chronique Tome 1, Tome 2, Tome 3). Pour autant je n’étais pas plus tenté que cela par ses autres séries, même si elle a l’air de publier une série de Fantasy Urbaine qui marche très bien, puis elle a sorti cette novella. Elle a ainsi rapidement rejoint ma PAL, car j’étais intrigué aussi bien par le sujet du récit, que par tout l’aspect communication de l’éditeur qui a terminé de me convaincre de lui laisser une chance. Bon comme souvent, cette novella a joué à cache-cache dans ma bibliothèque, ce qui fait que j’ai mis un peu de temps avant de me laisser tenter. Concernant la couverture, je la trouve jolie. Il est à noter que ce livre a réalisé le triplé en gagnant le prix Hugo, Nebula et Locus de la meilleure novella.

Lire la suite

Page 1 of 66

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre