Catégorie : Fantasy (Page 1 of 64)

Le Cycle de Syffe Tome 1, L’Enfant de Poussière – Patrick K. Dewdney

Résumé : La mort du roi et l’éclatement politique qui s’ensuit plongent les primeautés de Brune dans le chaos. Orphelin des rues qui ignore tout de ses origines, Syffe grandit à Corne-Brune, une ville isolée sur la frontière sauvage. Là, il survit librement de rapines et de corvées, jusqu’au jour où il est contraint d’entrer au service du seigneur local.

Edition : Au Diable Vauvert

 

Mon Avis : Ce roman j’en ai entendu parler pour la première fois par une autre blogueuse qui me l’avais extrêmement bien vendu il y a quelques mois. Il avait donc rejoint rapidement ma PAL. Puis, entre le moment où il est entré dans ma bibliothèque et le moment où j’ai commencé à le lire, de nombreuses chroniques de ce livre sont apparues, toutes plus élogieuses les unes que les autres. Cela m’a donné encore plus envie de le découvrir rapidement et aussi pour éviter de me faire influencer par tous ces excellents retours. Je ne compte plus le nombre de fois où je suis ressorti un peu déçu de roman que j’avais « idéaliser » face à sa réputation. Il est à noter que Le Cycle de Syffe est prévu en sept tomes, ce qui est assez impressionnant pour un auteur Français il faut bien l’admettre. Concernant la couverture, illustrée par Fanny Etienne-Artur, je la trouve très envoutante.

Lire la suite

Des Sorciers et des Hommes – Thomas Geha

Résumé : Sur la Grande Île de Colme, quand on sait mettre toute morale de côté, la vie offre de nombreuses opportunités. Boire, voler, rudoyer ou tuer, tel est le quotidien de Hent Guer, un guerrier redoutable, et de Pic Caram, un Sorcier aux Rubans. Tous deux écument routes et cités, à la recherche de proies faciles.
Toutefois, leurs plans se trouvent contrariés lorsqu’un matin de gueule de bois, Hent constate, impuissant, la disparition de Pic. Sur la Grande Île de Colme comme ailleurs, les talents d’un sorcier aux rubans attirent bien des convoitises ! Pour le guerrier, pas question d’abandonner son partenaire de crime : spolier son prochain est beaucoup plus drôle avec l’aide d’un sorcier à la morale légère.
Voici donc le récit des aventures de Hent Guer et Pic Caram, et les mésaventures de ceux qui ont la malchance de croiser leur route !

Edition : Critic

 

Mon Avis : Si vous suivez le blog depuis ses débuts, vous ne devez pas être sans savoir que je suis un fan des écrits que propose Thomas Geha. Alors il ne propose peut-être pas la Fantasy la plus révolutionnaire qui soit, mais pour autant elle ne manque jamais de s’avérer divertissante, entraînante avec toujours une petite touche personnelle efficace qui est apportée par l’auteur. Par conséquent quand j’ai vu qu’il allait publier un nouveau livre, un recueil de nouvelles Fix-Up pour être exact, j’ai su qu’il allait finir très rapidement dans ma PAL. Concernant la couverture, illustrée par Xavier Collette, je la trouve très réussie et efficace. Alors vu qu’il s’agit d’un recueil Fix-Up (plusieurs nouvelles qui se rejoignent pour former une trame cohérente) j’ai décidé de proposer une chronique globale plutôt que texte par texte.

Lire la suite

Les Sentiers des Astres Tome 3, Meijo – Stefan Platteau

Résumé : Pour avoir mis à mort la Croque-Carcasse, l’ourse sacrée du Lempio, la jeune Nisu s’est vue bannie de son île natale, il y a près de dix ans. Pourchassée par une ombre, hantée par l’Outre-songe, elle s’embarquait vers l’Héritage, en compagnie de son amant Meijo.
Par quels caprices du destin l’apprentie chamane est-elle devenue la Courtisane Shakti ? Pour le savoir, le Barde Fintan et ses compagnons devront patienter un peu. Car le répit offert par les Teules, propice aux bons récits, aura bientôt vécu : déjà les flammes rugissent, la forêt boréale résonne d’abois fauves et de cors démoniaques. Il est temps de reprendre la quête du Roi-diseur, de marcher dans les pas des géants ! Et puisqu’il faut déjouer la traque, l’heure est peut-être venue d’emprunter enfin les Sentiers des Astres…

Edition : Les Moutons Électriques

 

Mon Avis : Il y a quatre ans maintenant je me suis lancé dans la lecture du premier tome de ce cycle : Manesh. Je me suis alors retrouvé rapidement envouté et emporté par ce roman, que ce soit aussi bien par l’univers que construisait l’auteur, mais aussi par les différents personnages humains et captivants. Shakti, le second tome m’avait lui aussi offert un très bon moment de lecture à la fois à travers la fuite de nos héros traqué, mais aussi par le fait que ce roman nous permettait d’en apprendre plus sur la Courtisane (Chronique Tome 1, Tome 2). Il était donc logique que je me laisse facilement et très rapidement tenter par ce troisième tome au moment de sa publication. J’ai même profité des dernières Imaginales pour le faire entrer dans ma PAL avec une petite dédicace et une discussion avec l’auteur en prime. Concernant la couverture, illustrée par Melchior Ascaride, je la trouve très jolie et l’objet en lui-même, comme souvent avec Les Moutons, est superbe.

Lire la suite

Le Livre des Martyrs Tome 1, Les Jardins de la Lune – Steven Erikson

Résumé : Dans un monde qui a vu naître et disparaître d’innombrables races et civilisations, l’empire malazéen étend implacablement sa domination, soumettant des continents entiers les uns après les autres, grâce à la discipline de ses armées et la supériorité de ses mages de guerre.
Mais la loyauté de ses soldats, abandonnés et trahis par leur impératrice, est mise à rude épreuve. Perdus, abandonnés et déchus, les fidèles de l’empire vont devoir tenter de survivre, entre sacrifices et dangers mortels.
Un complot bien plus vaste se joue en toile de fond. D’anciennes forces terrées dans l’ombre semblent se réveiller, prêtes à tout pour regagner leur splendeur passée. Regroupés sous la coupe du jeu des dragons, dieux et ascendants, sorciers et chamans, Eleints et changeurs de formes, tirent les ficelles d’un drame qui, transcendant les conflits des simples mortels, se joue à l’échelle du temps lui-même.
Avec un enjeu de taille : la suprématie totale.

Edition : Léha

 

Mon Avis : Ce cycle j’en entends parler maintenant depuis des années, au point limite de me faire peur tant les retours que j’avais eu auparavant étaient majoritairement plus que positifs. Le soucis concernant cette série venait que deux éditions française existaient déjà, mais s’étaient arrêtées après la publication de l’équivalent deux premiers tomes en VO, si je me souviens bien, faute de succès. Souvent dans ce cas-là il est rare de revoir réapparaitre la série en VF au point que j’avais fait entre initialement le premier tome en VO il y a plusieurs mois. Des échos que j’en avais concernant la plume de l’auteur qui demandait un bon travail de concentration a occasionné le fait qu’il a longtemps traîné dans ma PAL au point de finalement apprendre, il y a peu, qu’une nouvelle maison d’édition françophone allait laisser sa chance à ce cycle. J’ai donc décidé, lors des dernières Imaginales où l’auteur était l’un des invités, de faire entrer ce tome 1 en VF dans ma PAL pour enfin découvrir ce cycle. Pour information il s’agit d’un cycle de 10 tomes. Concernant la couverture, illustrée par Marc Simonetti, je la trouve superbe et elle donne envie de découvrir ce roman.

Lire la suite

Le Bâtard de Kosigan Tome 4, Le Testament d’Involution – Fabien Cerutti

Résumé : Et si l’origine du plus grand lac de la région de Cologne avait un rapport avec une prophétie réalisée en 1341 ? Et si cette même année, le chevalier de Kosigan avait réveillé des forces qui le dépassent ? Et si le destin de sa postérité se jouait cinq siècles plus tard dans la cave voûtée d’un bistrot parisien ? Et si les secrets révélés dans ce livre étaient dangereux ? Et qu’en les découvrant, vous deveniez complice…

 

Edition : Mnémos

 

Mon Avis : Il y a environ trois ans maintenant, je me suis lancé dans la lecture de ce cycle sur le Bâtard de Kosigan qui offrait un récit à la fois haletant et énergique, mais qui proposait aussi une Fantasy historique intéressante avec la réécriture de l’Histoire à la sauce féérique (chronique Tome 1, Tome 2, Tome 3). J’attendais ainsi ce quatrième tome avec impatience, car autant les deux premiers livres offraient chacun une histoire du bâtard avec une conclusion (certes ouverte sur d’autres points), autant la troisième intrigue, devant son ampleur, a été coupée en deux pour répondre aux contraintes éditoriales. Concernant la couverture, illustrée par Emile Denis, je la trouve très sympathique mais, désolé, elle offre selon moi trop d’indices.

Lire la suite

Miranda and Caliban – Jacqueline Carey

Résumé : Miranda is a lonely child. For as long as she can remember, she and her father have lived in isolation in the abandoned Moorish palace. There are chickens and goats, and a terrible wailing spirit trapped in a pine tree, but the elusive wild boy who spies on her from the crumbling walls and leaves gifts on their doorstep is the isle’s only other human inhabitant. There are other memories, too: vague, dream-like memories of another time and another place. There are questions that Miranda dare not ask her stern and controlling father, who guards his secrets with zealous care: Who am I? Where did I come from?
The wild boy Caliban is a lonely child, too; an orphan left to fend for himself at an early age, all language lost to him. When Caliban is summoned and bound into captivity by Miranda’s father as part of a grand experiment, he rages against his confinement; and yet he hungers for kindness and love.

Edition : Tor

 

Mon Avis : Pour ceux qui suivent mon blog quasiment depuis le début, vous devez savoir que je suis un grand admirateur des écrits de Jacqueline Carey. J’ai dévoré les deux trilogies qu’elle a écrit sur Kushiel dont j’ai longtemps attendu la publication, en VF, de la troisième trilogie, mais dont je suis maintenant quasiment sûr que Bragelonne ne les sortira jamais. Je les ferai donc entrer prochainement dans ma PAL en VO. En attendant je me suis laissé tenter par ce roman, publié il y a quelques mois maintenant, et qui propose une réécriture de La Tempête de Shakespeare à travers le regard de Miranda et Caliban. J’avoue j’ai toujours un peu peur des réécritures, il faut réussir à créer son histoire, trouver sa propre voix, tout en gardant le matériel de base intact. J’avais donc hâte de voir comment allait s’en sortir l’autrice. A noter aussi la couverture, illustrée par Tran Nguyen, que je trouve très jolie.

Lire la suite

Page 1 of 64

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre