Conan Le Cimmérien, La Tour de L’Eléphant – Robert E. Howard

la tour de l'elephant Résumé : « Sache, ô Prince, qu’entre l’époque qui vit  l’engloutissement de l’Atlantide et des villes étincelantes… il y eut un Âge insoupçonné, au cours >duquel des royaumes resplendissants s’étalaient à la surface du globe… Mais le plus illustre des royaumes de ce monde était l’Aquilonie, dont la suprématie était incontestée dans l’Occident rêveur. C’est en cette contrée que vint Conan, le Cimmérien – cheveux noirs, regard sombre, épée au poing, un voleur, un pillard, un tueur, aux accès de mélancolie tout aussi démesurés que ses joies – pour fouler de ses sandales les trônes constellés de joyaux de la Terre. » Conan est l’un des personnages de fiction les plus connus au monde. Robert E. Howard l’a créé en 1932 et, avec lui, l’Heroïc Fantasy. Ce héros, ainsi que la puissance évocatrice de l’écriture de son auteur, a eu et a toujours une influence majeure, au moins égale à celle de Tolkien, sur tout l’imaginaire occidental. Pourtant, les nouvelles du Cimmérien n’ont jamais été publiées telles que son auteur les avait conçues. Elles ont été réarrangées, réécrites, modifiées, artificiellement complétées après sa mort. C’est pourquoi l’histoire que vous tenez dans vos mains est un événement. 

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : Robert E. Howard est connu comme un des grands auteurs qui ont influencé la fantasy moderne et principalement l’héroïc fantasy, en grande partie grâce à son personnage le plus connu, Conan. Pourtant je n’ai, à ce jour, jamais lu une seule histoire de cet auteur ce qui est dommage je trouve. Lors de la dernière opération de Bragelonne, concernant la vente d’e-book, l’éditeur offrait une nouvelle dans l’univers de Conan, cette histoire m’a donc permis de faire ma première intrusion dans cet univers et la découverte de ce héros. A noter que je ne connais rien de l’univers de Conan donc je ne sais pas s’il existe une chronologie des histoires et si cette nouvelle est une bonne idée, ou pas, pour commencer la découverte de ce monde.

L’histoire va finalement se révéler assez courte et surtout assez classique dans son déroulement et dans ce qui se fait en Fantasy. Conan va arriver dans une ville, entendre parler d’un joyau qu’on ne peut pas voler et, comme tout barbare qu’il est, il va tenter de le dérober. Finalement l’histoire n’est pas mauvaise, certes elle manque d’originalité aujourd’hui et repose sur ce héros musclé sans peur et sans reproches qui fonce droit devant lui sans réfléchir, mais finalement ça se lit facilement et se révèle sympathique à découvrir. L’auteur sait poser son récit et surtout sait apporter aux bons moments les rebondissements et retournements de situations pour ne pas perdre le lecteur ou l’ennuyer. L’action et les combats se révèlent très présents dans cette nouvelle, bien menés et se révèlent vraiment efficaces. Alors, bien sûr ce roman à son lot de facilité et de simplicité, du genre je suis un héros je me lance dans la conquête d’une tour soi-disant imprenable le tout sans aucune préparation et sans aucune réflexion et pourtant je suis sûr ça va passer comme une lettre à la poste, mais voilà le récit ne manquant ni de rythme ni de quelques surprises intéressantes, finalement on se retrouve avec une histoire agréable pour passer un moment sympathique de lecture.

Concernant l’univers, au final, il se révèle assez plaisant à découvrir même si on peut se retrouver frustré devant ce qui parait être un univers large et dense et que, vu qu’il s’agit d’une nouvelle, l’auteur ne développe à peine le tout. Il doit sûrement mettre en place les premières pierres de ce qu’il développera plus tard dans ces romans. L’histoire tombe rapidement dans un mélange de fantasy, de SF et de fantastique bien maîtrisé, mais, par moment, un minimum déroutant et surprenant. Concernant les personnages Conan est le héros classique, fort, violent et pas obligatoirement le plus futé qui existe, mais pas non plus idiot comme on pourrait le croire, un peu l’archétype de l’héroïc fantasy qui colle finalement bien à l’histoire. Concernant les personnages secondaires ils sont efficaces, mais peu développés, servant surtout d’appui aux actions de Conan lui permettant d’avancer dans sa quête.

La plume de l’auteur se révèle au final dense et stylé ce qui est un plus et qui m’a aidé à rendre cette nouvelle sympathique, à défaut de révolutionner le genre, car l’auteur arrive vraiment bien à rendre son histoire cohérente et travaillée et à faire que le lecteur continu à s’intéresser à elle. Au final cette première incursion dans le monde de Conan le Cimmérien s’est révélée pas si mauvaise que cela, même si l’histoire se révèle vraiment convenu et déjà-vu elle possède quelques qualités qui la rend sympathique à lire, même si au final le texte va rentre dans la catégorie vite lu, apprécié, vite oublié il détend quelques heures. Un jour je me lancerai peut être plus en profondeur dans ce cycle et ce personnage.

En Résumé : Je ne peux pas dire que j’ai passé un mauvais moment avec cette nouvelle, j’ai même passé plutôt un sympathique moment de lecture avec cette histoire qui, à défaut d’être originale, se révèle tout de même efficace et prenante, malgré quelques simplicités et facilités, le tout dans un univers qui se révèle vraiment dense, mais que j’ai trouvé à peine esquissé dans cette histoire. Conan se révèle, certes, l’archétype du héros de Héroïc Fantasy, mais colle parfaitement à l’histoire le tout porté par des personnages secondaires peu travaillés, mais qui viennent apporter leur concours à la quête du héros. Au final un texte pas mauvais, pas non plus exceptionnel, qui se lit facilement et offre quelques heures de détente, mais qui rentre dans ma catégorie du livre vite lu, apprécié et vite oublié. En tout cas j’ai mis mon premier pied dans l’univers de Conan et peut-être qu’un jour j’en lirai plus.

 

Ma Note : 6/10

 

 

chalenge

Challenge JLNN 3ème lecture

Précédent

Moi, Jennifer Stange, Dernière Tueuse de Dragons – Jasper Fforde

Suivant

Présumé Coupable – Isabelle Guso

1 Comment

  1. J’ai entendu parlé des trois volumes regroupant les aventurtes de Conan, grâce à l’excellent travail de traduction de Patrice Louinet. Je n’ai même pas pensés à eux pour le challenge JLNN. Il faut
    dire que ce sont des livres que j’ai offerts à Monsieur car je ne me sens pas du tout attirée par ce personnage. Mais peut-être l’erreur est-elle là…

Les commentaires sont fermés

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :