Darkly Dreaming Dexter – Jeff Lindsay

darkly-dreaming-dexter.jpgRésumé : He’s handsome and charming, but something in his past has made him abide by a different set of rules. He’s a serial killer whose one golden rule makes him immensely likeable: he only kills bad people. And his job as a blood splatter expert for the Miami police department puts him in the perfect position to identify his victims. But when a series of brutal murders bearing a striking similarity to his own style start turning up, Dexter is caught between being flattered and being frightened–of himself or some other fiend.

Edition : Vintage Books

 

Mon Avis : Je l’avoue j’ai eu un peu de mal à me lancer dans la lecture de ce livre qui a longtemps traîné dans ma PAL. C’était même, à la base, le premier livre que j’avais acheté en Anglais. Mais voilà je ne me suis jamais lancé pour deux raisons, la première est qu’à l’époque j’ai eu beaucoup de mal à me décider un jour lire en VO et la seconde et que, étant un fan de la série TV, j’avais peur d’être déçu du livre en lui-même. Finalement j’ai sorti ce livre de ma PAL, enlevé la poussière et je me suis lancé.

Il faut bien l’avouer l’intrigue de ce livre n’en est pas le point fort, elle se révèle assez classique, nous offrant un nouveau serial killer qui est traqué par une équipe de flics. On retrouve les mêmes trames scénaristiques que dans pas mal de livres policiers et l’auteur ne cherche pas vraiment non plus à s’en éloigner ou apporter son originalité. On a un peu l’impression que l’histoire reste assez linéaire, balisée. Parfois l’auteur se permet même de faire avancer son intrigue de façon assez déroutante, ne se basant que sur l’intuition de son principal héros. Ce qui n’empêche pas l’intrigue d’être quand même sympathique et d’offrir son lot de meurtres, de rebondissements et de surprises mias voilà rien ne la différencie d’une autre.

Finalement le gros point fort de ce livre et sa plus grande originalité c’est son héros, Dexter. On se retrouve dans ce livre avec un anti-héros des plus passionnant à suivre et à découvrir. Dexter est un serial-killer, il n’a aucun sentiment, mais voilà il a un code de conduite et il n’élimine que ceux qui le méritent. Un personnage vraiment original et haut en couleurs de plus le fait que l’auteur prenne la narration à la première personne sur Dexter nous permet de mieux le comprendre, de mieux le cerner et finalement aussi par moment s’attacher à lui à travers ses doutes, ses réflexions et ses observations. Pourtant ce personnage est loin de posséder une humanité, il aime tuer et va vite tomber en admiration devant le serial killer, il est associal et n’a aucune émotion et pourtant, voilà, on accroche à lui, à son évolution au fur et à mesure du roman et surtout à ses trait d’esprits.

Mais voilà le problème de l’utilisation de la narration à la première personne fait que les autres personnages manquent quand même de consistance. Mis à part sa sœur Deb qui se révèle être un personnage un minimum soigné, construit avec ses propres sentiments et attentes, les autres protagonistes manquent de profondeurs, que ce soit Doakes, Masuoka ou encore Angel ils ne donnent vraiment l’impression d’être là que pour fournir des informations et auraient sûrement mérité d’être plus développe. Seul La Guerta s’en sort un peu mieux, carriériste, jalouse et pleine
d’ambition elle se révèle intéressante même si un peu trop écervelée par moment.

La plume de l’auteur se révèle assez simpliste et pourtant entrainante et efficace nous brossant surtout un personnage principal plein de répartie et possédant une vision du monde bien à lui et différente de ce qu’on voit d’habitude. L’histoire ne manque pas de rythme  ce qui fait qu’on se laisse facilement porter par le roman par contre j’ai trouvé la conclusion un poil un peu rapide et brutale. Au final je dois dire que j’ai passé un bon moment avec ce roman mais rien de non plus exceptionnel car finalement le tout repose sur le personnage de Dexter, le reste étant de facture très classique et sans surprises. Avec peut être quelques pages de plus l’auteur aurait pu améliorer certains aspects. Je lirai tout de même la suite avec plaisir.

En Résumé : J’ai passé un plutôt bon moment avec ce livre mais rien de vraiment exceptionnel. J’ai été vraiment passionné par le personnage de Dexter qui est un anti-héros des plus fascinant, Serial-Killer caché au milieu de la police, monstre à visage humain nous offrant des réflexions vraiment intéressantes et des réparties qui font souvent mouches. Mais voilà l’intrigue maque cruellement d’originalité et par moment repose un peu trop sur l’intuition du héros, quand aux personnages secondaires, mis à part Deb et La Guerta, les autres ne paraissent n’être là que pour fournir des informations permettant l’évolution de l’intrigue. Alors voilà j’ai tout de même trouver ce premier tome assez sympathique et je lirai la suite avec plaisir, en espérant que l’auteur prenne un peu plus de risques.

 

Ma Note : 6,5/10

Précédent

Aucun Souvenir Assez Solide – Alain Damasio

Suivant

Jonathan Strange & Mr Norrell – Susanna Clarke

  1. J’aime beaucoup la série TV et je me dis toujours qu’il faudrait que je tente les livres, mais j’ai peur d’être déçue !

  2. J’adore ce heros j’en suis addict!!!!
    Merci d’etre passé sur mon blog!!!!
    a bientot

  3. Je suis d’accord pour dire que les romans de Jeff Lindsay sont simples à lire. Cependant, il faut lui reconnaître une écriture vive et pleine d’humour noir complètement décalé. Je fais la critique
    de « Dexter revient! » ici : http://www.christelle-pigere-legrand.com/dexter-revient.php

Laisser un commentaire

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :