Dernières Nouvelles D’Œsthrénie – Anne-Sylvie Salzman

dernieres nouvelles d'oesthrenieRésumé : À travers six textes, six destins différents situés entre 1880 et la fin du 20ème siècle venez découvrir ce petit pays d’Europe qu’est l’Oesthrénie, plaque tournante des Balkans et pourtant invisible aux yeux de ceux qui le cherche. Anne-Sylvis Salzman l’a visité et nous dévoile ici une part de son histoire.

 

 

Edition : Dystopia

 

Mon Avis : Ce roman a un peu fini son chemine par hasard dans ma PAL. C’est bien simple je ne connaissais rien de l’auteur avant de me laisser tenter par ce livre qui est, au final, un recueil de nouvelles qui nous propose donc de découvrir différents héros et surtout ce pays qu’est l’Oesthrénie. Qu’est ce qui m’a fait craquer alors ? C’est bien simple, c’est la magnifique couverture, illustrée par Laurent Rivelaygue, qui a fait que ce livre a terminé dans ma PAL, lors des dernières Utopiales, malgré l’absence, comme toujours avec Dystopia, de résumé. D’ailleurs j’étais tellement intrigué qu’il a aussi rapidement terminé entre mes mains.

Comment ça, vous ne connaissez pas l’Oesthrénie ? Vous ne savez même pas situer cette région à part sur une carte ? Alors ce recueil est fait pour vous, qui souhaitez en apprendre plus sur ce petit pays bien mystérieux. Bien lancé par une préface intrigante à souhait, rédigé par Yves et Ada Rémy, laissez-vous donc porter par les six récit qui composent ce livre, qui vont dépeindre ainsi l’histoire, la vie d’un pays à la fois contemporain et un peu hors norme. L’ensemble se révèle ainsi vraiment dense, soigné et terriblement efficace nous plongeant avec plaisir dans cette nation à la fois si différente et pourtant si proche de nous. On sent que l’auteur a fortement travaillé son univers nous offrant ainsi un état à la fois magnifique, violent, sauvage, contemporain et surprenant, où la révolution et les guerres grondent régulièrement aux portes. L’ensemble est aussi magnifiquement porté par des descriptions très détaillées, minutieuses, qui offrent au lecteur un visuel assez marquant des lieux, des bâtiments, des personnages et autres. Rien n’est laissé au hasard. On passe ainsi au cours des récits d’une baronnie paysanne lumineuses, aux rues désertes angoissantes de la capitale, en passant par des montagnes menaçantes et meurtrières. On se retrouve véritablement emporté cet état qui oscille entre beauté, souffrance, désenchantement et mélancolie qui se dessine devant nos yeux, dont les affres de l’histoire ne vont pas non plus le laisser intact.

L’auteur n’oublie pas non plus de travailler avec précision un vernis de mythologie, de tradition, de religion et aussi social pour son pays, qui se révèle vraiment intéressant et surtout original, offrant aussi par moments de nombreuses réflexions que ce soit sur le nationalisme, la rébellion, la discordes liés aux différentes variations du cultes, sur la facilité des Hommes à faire la guerre ou bien encore sur le pouvoir et ses révolutions. Là-dessus l’auteur y ajoute une touche de mystère et de fantastique qui, je trouve, apporte un véritable plus à l’histoire, principalement au niveau de l’atmosphère qui s’en dégage. On oscille entre lieux interdits, brume mystérieuse ou encore apparition de fantômes, le tout sans jamais tomber dans la surenchère, gardant ainsi tout son côté énigmatique. On se retrouve ainsi à varier entre une ambiance angoissante, rassurante, fantastique, inquiétante que l’auteur arrive à transmettre en quelques mots à peine et qui joue facilement avec le lecteur pour mieux le surprendre. Avoir placé son pays dans les Balkans n’est pas non plus anodin tant les références sont nombreuses. En tout cas l’Oesthrénie n’est pas un pays qui laisse indifférent et qui donne surtout envie d’en apprendre plus.

Le côté humain n’est pas non plus mis de côté. On découvre ainsi six destins, si héros, différents que ce soit socialement ou par leurs visions, mais six destins qui se révèlent souvent tragiques. Des personnages ambigus qui ne savent pas où se situer, qui se cherche et cherche à donner le meilleur d’eux-mêmes. Que ce soit la jeune fille d’un baron, deux frères aux idées politiques différentes, un soldat d’un pays ennemi ou encore une jeune montagnarde, chaque personnages qu’on rencontre se révèle travaillé, dense et ne laisse pas indifférent par son côté terriblement humain, que ce soit en bien ou en mal, face à leurs doutes et leurs questionnements, mais aussi face aux choix qu’ils vont devoir faire. Des personnages qui se retrouvent ballottés face à des évènements qu’ils ne maîtrisent pas, mais qui vont ainsi d’une certaine façon bouleverser le pays. Les personnages secondaires viennent ajouter une couche à cette ambiance délétère, entre méfiance et surveillance ils se révèlent soit accueillants, soit fourbes dans un étant où la trahison peut être aisée.

Alors après autant le dire tout de suite, si la construction d’un pays complet, qui prend son temps, le tout de façon dense, riche et détaillée ne vous intéresse pas, où que vous préférez les récits d’aventures et d’action alors je pense que vous pouvez passer votre chemin. Pour les autres, si vous êtes intrigué, alors laissez-vous tenter par ce recueil, réussi et fascinant dont mon seul regret au final vient que tous les récits ne sont pas aussi addictifs et surtout que, pour moi, le premier texte place la barre très haut, ce qui fait que les suivants n’ont pas toujours eu la même efficacité, ni le même attrait. Mais rien de bien gênant non plus au final tant l’ensemble se révèle cohérent et fluide.

La plume de l’auteur se révèle magnifique, soignée, dense, efficace et nous entraine dans son monde avec facilité pour peux qu’on se laisse emporter. Un recueil qui demande tout de même une certaine concentration pour bien apprécier l’ensemble des textes. Au final un moment de lecture envoutant, riche, fascinant et même si tous les textes ne sont pas au même niveau j’ai passé un excellent moment  avec ce recueil qui nous fait découvrir l’Oesthrénie. Je lirai sans soucis d’autres textes de l’auteur.

En Résumé : J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce recueil de nouvelles qui nous propose de découvrir ce petit pays fascinant qu’est l’Oesthrénie. Une région qu’on découvre au fil des pages, qui se révèle ambigue, à la fois lumineux et mystérieux, dévoilant ses nombreuses facettes au fil des histoires et le tout bien porté par des descriptions riches, soignées et détaillées. Elle n’oublie pas d’y ajouter un vernis intéressant que ce soit sur les mythes, les religions, le social ainsi qu’une petite touche de fantastique qui, je trouve, apporté un plus à l’ensemble offrant ainsi une ambiance légèrement dérangeante et offrant aussi de nombreuses réflexions construites et intéressantes. Le côté humain n’est pas non plus oublie, ce recueil nous proposant si destins, six héros qui se révèlent humains, avec leurs failles et leurs faiblesses. Si les histoires où l’univers prend une place importante à travers sa construction et son histoire ne vous accroche pas, passez votre chemin, pour les autres laissez-vous tenter par ce recueil réussi. Mon seul commentaire serait que tous les textes ne sont pas au même niveau, surtout suite au premier qui place la barre très haut je trouve. Mais bon rien de bloquant ou de dérangeant. La plume de l’auteur se révèle riche, soignée et efficace. Je lirai sans soucis d’autres écrits de l’auteur.

 

Ma Note : 8,5/10

Autres avis : Efelle, …

Précédent

Métro Z – Fabien Clavel

Suivant

Trois Oboles pour Charon – Franck Ferric

  1. Je trouve le principe d' »Histoire fictive » intéressant, et je pense que ça peut être prometteur. Je n’ai pas lu grand’chose dans cette veine mis à part Terremer de Le Guin, qui travaillait pas mal le côté Fantasy de son petit univers, et un peu de Jack Vance qui n’a pas su toujours très bien me convaincre avec trop de longueurs sur certains textes ou des récits qui ne partaient pas du tout dans la direction à laquelle je m’attendais. Cependant les descriptions ou narrations non trépidantes ne me font pas peur sur le principe. Je note, à voir !

    • Après c’est vrai que ça dépend vraiment de chacun, certains y trouveront des longueurs là où j’y ai trouvé de l’intérêt. Si tu le lis j’attendrai ton retour avec intérêt pour savoir ce que tu en as pensé.

  2. Je le note avec intérêt !

  3. Achat prévu pour celui-là ! (et merci d’en parler un, parce que si on compte sur la 4e de couv :P)

    • C’est un peu le soucis ils ont des magnifiques couvertures, mais le parti pris de ne faire aucun résumé me laisse parfois perplexe. En tout cas j’espère qu’il te plaira.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :