Enfant de la Prophétie, Tome 1 – Juliet Marillier

enfant de la prophetie 1Résumé : Une autre génération a passé. Fainne, fille unique de Ciarán le druide proscrit, doit se soumettre à la volonté de sa grand-mère, la redoutable Lady Oonagh. Éduquée dans les arts de la magie, elle est vouée à détruire Septenaigue. Car les temps sont venus et les Irlandais se préparent à reconquérir les Îles sacrées sous la conduite de l’enfant de la prophétie, celui-là même qu’elle doit anéantir avec leurs espoirs.

Edition : L’Atalante

 

Mon Avis : Enfant de la Prophéties est le troisième de la trilogie écrite par Juliet Marillier, il suit Soeur des Cygnes (chronique Tome1, Tome2) et Fils de L’ombre (chronique Tome1, Tome 2). J’attendais cette conclusion avec impatience après être tombé sous le charme de la plume de l’auteur, par contre je pousse a nouveau un petit coup de gueule contre le découpage en deux tomes d’un livre. Je ne comprends pas cette pratique. La couverture, illustrée par Benjamin Carré, est vraiment superbe.

Après avoir suivi Sorcha dans le premier tome, puis ses enfants dans le second, c’est au tour de la génération de ses petits enfants d’être au centre de ce troisième volume, et plus précisément Fainne la fille de Ciarán et de Niam. Il suffit de quelques pages à l’auteur pour nous faire replonger dans son univers et, une fois replongé, on est de nouveau pris et captivé par l’histoire. Ce tome va lever le voile sur l’Enfant de la Prophétie et aussi sur l’importance des îles sacrées et Faine, malgré son jeune âge, va se retrouver au milieu de tout cela. Ici pas de grandes batailles ou de scènes d’action, non tout tourne entre une lutte stratégique entre le bien et le mal que ce soit entre les protagonistes mais aussi une lutte intérieure, et pourtant je suis toujours aussi passionné par cette histoire et tourne les pages facilement.

L’univers mis en place par l’auteur est toujours aussi magique et féerique rempli de légendes et de folklore celtes qui donne à l’histoire un aspect vraiment poétique et captivant. On en apprend plus sur la sorcellerie mais aussi sur l’activité des druides et sur les anciens dieux et leurs objectifs. On est fasciné par les différentes cérémonies symbolisant certains moments précis du calendrier, magnifiquement contés par l’auteur. De plus la nature continue a prendre une place importante dans l’histoire à travers les rites, les esprits ou encore les lieux superbement décrit par l’auteur.

Les personnages sont toujours parfaitement construits, dense et on retrouve même avec grand plaisir certains des personnages des tomes précédents. Fainne est peut être moins charismatique que Sorcha ou Liadan mais se révèle plus torturée dans une quête identitaire complexe en plein milieu d’une prophétie où elle a un rôle a jouer. Elle oscille entre le bien et le mal manipulé souvent
les influences extérieures. Elle va aussi découvrir des émotions qu’elle ne connaissait pas et qui vont la changer voir la bouleverser. De plus Fainne n’a pas grandi à Serpentaigue et ça fait drôle de voir le domaine et la vie des habitants décrit par quelqu’un de l’extérieur. Mais au final on retrouve des personnages vraiment attachants.

La plume de l’auteur est toujours aussi magique, pleine de poésie et captivante, elle est proche du conte et sait jouer sur les émotions du lecteur. Elle s’intéresse beaucoup à la personnalité et aux émotions des personnages ce qui fait que le rythme du livre peut paraitre lent et avare en dialogues et pourtant je me suis, encore une fois, facilement laisser emporter par cette histoire.Alors bien sûre des fois l’auteur accentuent un peu certains indices pour bien nous faire comprendre mais rien de bien méchant et cette première partie du troisième m’a un excellent moment de lecture.

En Résumé : J’ai de nouveau passé un excellent moment avec la première partie de ce troisième tome, en compagnie de Fainne. L’histoire est toujours aussi prenante et plaisante malgré un rythme lent et assez introspectif, les personnages sont vraiment attachants et denses et ne paraissent pas toujours ce que l’on croit. La plume de l’auteur est toujours aussi magique, poétique et souvent proche du conte. Si vous avez aimez les tomes précédents vous devriez apprécier celui là aussi.

 
Ma Note : 8,5/10

Précédent

Fraternity, Livre1 – Diaz Canales & Munuera

Suivant

Enfant de la Prophétie, Tome 2 – Juliet Marillier

  1. Waaaa ça a l’air vraiment bien !!

  2. Si tu savais comme le découpage me gave profondément également … Surtout que c’est vraiment un découpage au pif au milieu du bouquin. Pour ça que quand j’ai lu les deux premiers tomes, je n’ai
    pas fait d’articles séparés, car pour moi c’est vraiment la continuité.
    Bref, je vais pas plus m’étendre 😀

    Sinon, les couvertures sont effectivement superbes ! Déjà pour les tomes précédents d’ailleurs !

    Je crois qu’en fait je n’arriverai pas à attendre Noël pour les lire. Je vais me les commander rapidement 😀

  3. Figure toi que je viens tout juste de les commandes sur GibertJoseph 😀
    Je les aurai pour ce week end !

  4. Si je ne l’avais pas déjà lu, tu me donnerais envie dites donc! ^^ C’est vrai que les couv’ sont très jolies et niark pour le découpage aussi ! 700 pages en Fantasy, c’est plutôt normal en plus…

  5. j’ai beaucoup aimé cette trilogie aussi, et particulièrement la plume de l’auteur, les personnages sont très attachants aussi, en résumé ce ne fut que du plaisir ^^

Laisser un commentaire

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :