Enfin la Nuit – Camille Leboulanger

enfin la nuitRésumé : Un flic, Thomas, et une adolescente, Sophie, se mettent en route vers le sud. Pour aller où ? Peu importe, ils sont vivants, ils avancent, dans ce monde aveuglant où la nuit a disparu et où le jour continuel rend fou.

 

Edition : L’Atalante

 

 

Mon Avis : J’ai été tenté par ce livre dès sa sortie, un roman Post-Apocalyptique écrit par un jeune auteur qui publie ici son premier livre, un quatrième de couverture qui nous promet un mélange de road movie et Science-Fiction, je dois bien avouer qu’il n’en fallait pas plus pour me laisser tenter. Ajouter à ca une couverture, illustrée par leraf, assez sympathique même si un peu conceptuel selon moi, il a donc fini rapidement dans ma PAL.

La nuit n’existe plus, le jour est devenu perpétuel depuis que le ciel s’est embrasé. Pourquoi? Comment? Vous ne le saurez pas et là n’est pas le but de cet oeuvre. L’important ici est le voyage de Thomas dans cette société qui s’effondre et où plus aucune règle ne subsiste vraiment. Ce livre est une histoire de rencontres où la survie est de mise, des rencontre qui vont changer les uns et les autres, car ce qui prend son importance dans ce livre ce n’est pas vraiment cette fin du monde, mais plutôt ses personnages.

Des personnages qui se trouvent sous pression avec cette fin du monde et qui réagissent chacun à leur façon. Entre Thomas personnage égoïste et souvent cynique, la jeune Sophie qui, habituée au matérialisme, se retrouve complètement perdue dans ce monde sans électricité. Chaque personnage va se retrouver chambouler par ce cataclysme et va devoir faire avec pour survivre.

L’ambiance de ce livre est vraiment sombre et au fil des pages elle devient de plus en plus prenante et noire, nous révélant un monde au bord du gouffre, une humanité qui s’étiole lentement pour tendre vers le « chacun pour soi » et l’auteur s’amuse à nous dévoiler ses protagonistes, à nous montrer a quel point ils ont été conditionnés par la société et comment maintenant ils se retrouvent perdus. Il va nous expliquer comment chacun réagit, soit par la folie, le déni ou encore l’adaptation, chaque personnage va évoluer différemment et pas toujours en bien. Mais voilà malgré la noirceur et le côté froid, l’histoire n’arrive pas à retranscrire ce côté angoissant qui caractérise cette apocalypse qui a l’air d’avoir fait un certain nombre de victimes, le style est trop
détaché je trouve pour vraiment oppresser le lecteur.

Mais voilà, même si cette apocalypse n’a aucun explication on aurait aimé en savoir un petit peu plus quand même car j’ai un peu de mal à imaginer qu’un monde sans nuit sombre dans une telle folie en si peu de temps. Par exemple un moment l’auteur annonce qu’il n’y a plus d’électricité et j’avoue ne pas avoir compris en quoi cette lumière perpétuelle a pu arrêter le courant, surtout en un temps si court. Tout comme aucune explication n’est donnée sur l’abandon du pouvoir et des forces de l’ordre. Alors vous allez me dire que je viens d’annoncer que ce livre se posait plus sur la psychologie et l’évolution des personnages que sur le background, oui je suis d’accord, mais quand même ça me parait un peu incohérent.

Le style de l’auteur est réellement travailler et soigner, on sent que l’auteur s’est investi dans son écriture nous plongeant dans un univers vraiment sombre et teinté d’humour noire ou il nous offre une réflexion sur l’Homme et ses travers mais aussi sur notre société et nos habitudes. Par contre on sent qu’il s’agit d’un premier roman, l’auteur, parfois en fait un peu trop dans son style, mais rien de bien méchant. J’ai passé un bon moment avec ce livre, il n’est pas parfait, mais pour un premier roman il offre une histoire prenante et une réflexion intéressante sur nous même.

En Résumé : J’ai passé un bon moment avec ce lire qui se sert de cette catastrophe où la nuit ne tombe plus pour nous offrir une réflexion intéressante sur l’Homme et la société le tout porté par des personnages souvent perdus qui doivent faire face. Le style de l’auteur est vraiment soigné et nous plonge dans une ambiance sombre et prenant. Alors tout n’est pas parfait l’apocalypse manque quand même d’explication, l’auteur par son côté détaché n’arrive pas à nous plonger dans l’angoisse et des fois il en fait un peu trop dans ses figures de style. Mais au final ça reste un bon premier roman.

 

Ma Note : 7,5/10

Précédent

Jade – Jay Lake

Suivant

Frey Tome 2, L’Epave Perdue – Chris Wooding

  1. Ah ! il me tente bien quand même. J’aime les situations extrêmes…

  2. J’ai beaucoup apprécié ce petit bouquin, court mais intense !

  3. SBM

    Personnellement, j’ai trouvé ça assez nébuleux, d’ailleurs, je l’ai lu il n’y a pas si longtemps et le souvenir s’estompe déjà…

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :