En Mémoire de la Forêt – Charles T. Powers

en memoire de la foretRésumé : En Pologne, quelques années après la chute du communisme. Lorsqu’on retrouve le cadavre d’un homme dans la forêt qui entoure le petit bourg de Jadowia, Leszek, un ami de la famille du disparu, décide de faire la lumière sur cette affaire. Il comprend vite que cet assassinat est lié à l’histoire trouble du village. Mais dans cette petite communauté soudée par le silence, beaucoup ont intérêt à avoir la mémoire courte et sont prêts à tout pour ne pas réveiller les fantômes du passé. L’ère communiste a en effet laissé derrière elle bien des séquelles et personne n’a rien à gagner à évoquer cette période où la dénonciation était encouragée, la paranoïa et la corruption omniprésentes, les comportements souvent veules. Sans parler de secrets plus profondément enfouis encore, datant de la Seconde Guerre mondiale, lors de la disparition brutale des Juifs établis à Jadowia depuis plusieurs générations. Leszek va devoir mettre sa vie en jeu pour venir à bout de cette chape de silence, et faire surgir une vérité bien plus inattendue encore que tout ce qu’il avait imaginé.

Edition : Sonatine

 

Mon Avis : J’ai la chance de découvrir ce livre en avant-première, en effet ce roman ne sera mis en vente que courant août. Ce livre a d’ailleurs été lu dans le cadre de l’opération littéraire Libfly/Furet du Nord et je remercie donc les éditions Sonatine, Libfly et la librairie Furet du Nord pour la découverte de ce livre. Je dois dire que je trouve la couverture, illustrée par Rémi Pépin, vraiment jolie et sobre. A noter qu’il s’agit du seul roman de l’auteur qui est décédé après avoir remis son manuscrit.

Le communisme vient de s’effondrer et dans un petit village on vient de retrouver le corps d’un jeune homme, Tomek, assassiné. Leszek, qui était son meilleur ami, va décider de mener son enquête, mais voilà la Pologne, depuis la guerre, a beaucoup de secrets. Il ne s’agit pas ici d’un thriller classique sur la résolution d’un meurtre mais plus d’un état des lieux d’un pays ravagé par la
seconde guerre mondiale et par le communisme où les secrets et la corruption dominent. Mais aussi un pays qui se cherche dans cette période de changement et de soit disant liberté. Ce livre nous conte, à travers la ligne conductrice de l’assassinant de Tomek, la vie de simples habitants d’un village qui cherche à s’en sortir, à survivre, loin des personnage des thrillers habituels.

Ce livre parle de l’oubli, en effet il est si simple d’oublier le meurtre de Tomek une fois enterré, comme il est si simple d’oublier les actions qu’on a commis soit durant la guerre soit durant la période ou le communisme était au pouvoir ou encore oublier qu’un jour des juifs ont vécu dans le village. Il est si simple d’oublier tout ça pour apaiser sa conscience et c’est un peu ce que nous rappelle l’auteur. On est loin ici des thrillers remplis d’action et d’adrénaline et pourtant on se laisse facilement emporter par l’histoire qu’on a du mal à lâcher le livre tellement on se passionne pour ces hommes et ces femmes et aussi pour ce pays qui a tellement souffert.

Les personnages sont vraiment tous denses, bien construits et attachants. Chacun d’eux à sa propre personnalité, ses propres secrets et ses propres envies, mais surtout ils sont loin d’être des
héros, ce sont des gens communs comme des fermiers, des employés, etc… Le fait de rendre les gens proche de nous apporte beaucoup à l’histoire, on se sent plus près d’eux et par moment on peut les comprendre et comprendre leurs actions à défaut de les accepter.

L’auteur a du énormément se renseigner pour mettre en place son livre, et situer son intrigue en Pologne est vraiment une réussite, pays ayant été souvent envahi par les allemands ou les russes, un pays persécuté, mais aussi le pays ou se situait le plus grand nombre de camps d’extermination de la seconde guerre mondiale. Un pays blessé qui a du mal à se relever et la chute du communisme ne va pas l’aider, l’économie va se retrouver au plus bas et les différents trafics s’accentuent. Situer l’intrigue du roman dans ce petit village est une bonne idée et il devient ainsi le
microcosme d’un pays bouleversé.

La plume de l’auteur est vraiment complexe, subtile, intrigante et passionnante. On se retrouve facilement captivé par cette histoire et ces personnages. L’auteur joue même sur la forêt qui entoure ce village, elle devient la gardienne des secrets de chacun. Tout ce qui se passe dans la forêt est caché aux autres, secret, voir oublié. Mais voilà c’est un peu de la forêt que va venir ce travail de mémoire et de souvenir. Si j’ai juste un reproche à faire à ce livre c’est sa fin un peu trop opttimiste. Mais bon rien de dérangeant. Un excellent livre qui nous offre un travail de mémoire sur des sombres périodes et qui nous rappelle que tenter d’oublier ne résout jamais rien.

En Résumé : Si vous aimez les thrillers plein d’adrénaline et de tension passez votre chemin , ce livre ouvre plus un étant des lieux sur un pays blessé par la guerre et le communisme ou chacun possède ses secrets et ses complots. Une intrigue toute en finesse et passionnante avec des personnages proches de nous et attachants et une plume vraiment efficace, dense et subtile. Un livre qui, selon moi, mérite d’être découvert. Mon seul petit reproche serait concernant la fin un peu trop optimiste.

 

Ma Note : 9/10

 

Rentrée-littéraire-icono

Précédent

Le Joueur de Cartes – Daniel Henocq

Suivant

Là Où Vont Nos Pères – Shaun Tan

  1. Un livre qui est tout à fait susceptible de me plaire. Je le note.

  2. Repéré sur le catalogue des prochaines parutions aux Editions Sonatine, ton sujet me donne encore plus envie !!

  3. Je suis entrain de le lire actuellement j’avoue que pour l’instant j’ai un avis mitigé mais j’en suis qu’à 130 pages mais j’espère qu’il va me plaire et que l’enquête policière va tout de même
    progresser.

  4. SAINT-LUC

    je suis en train de le lire, dans le cadre de la même opération.
    L’atmosphère est prenante, je sens que je vais accoucher d’une critique très positive.
    un livre qui vaut mieux que son quatrième de couverture, prétentieux et horripilant .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :