Entremonde – Neil Gaiman & Michael Reaves

entremondeRésumé : Alors qu’il participe à une course d’orientation, Joey se retrouve brusquement projeté dans un autre monde, à la fois très semblable au sien, mais subtilement différent. Lorsqu’il se rend compte que sa propre mère ne le reconnaît pas (et pour cause, elle n’a jamais eu de fils !), le jeune homme comprend qu’il a basculé dans une dimension parallèle. Et des dimensions parallèles, il y en a quantité, tout comme il existe une infinité de Joey, capables eux aussi de marcher entre les mondes. Ensemble, ils forment une unité d’élite devant à tout prix sauvegarder l’équilibre entre les forces de Sire Lamechien et celles de Madame Indigo, qui se livrent une guerre sans merci pour étendre leur influence sur les dimensions.

Edition :Au Diable Vauvert

Poche : J’ai Lu

 

Mon Avis : Comme vous le savez, si vous suivez régulièrement mon blog, Neil Gaiman fait partie des auteurs dont j’adore découvrir, ou redécouvrir, les livres et ainsi plonger dans des univers pleins de charmes, de mystères et de poésies. J’ai donc décidé de facilement me laisser tenter par ce roman, écrit à quatre mains, de Neil Gaiman et Michael Reaves au quatrième de couverture assez accrocheur. En tout cas je trouve la couverture, illustrée par Diego Tripodi, assez sympathique et fidèle à l’histoire.

Imaginer qu’il existe plusieurs mondes parallèles et qu’une guerre s’effectue entre les magiciens et les scientifiques pour gouverner tous ces univers. Imaginer qu’entre les deux se trouve une organisation qui cherche à maintenir l’équilibre et vous imaginerez à peine l’incroyable découverte que vient de faire Joey. L’intrigue de ce livre se révèle vraiment sympathique et nous happe facilement dès les premières pages tant les auteurs nous offrent un rythme haletant. Tout va vite dans ce court roman, les auteurs maniant facilement les rebondissements pour captiver jeunes et moins jeunes et je dois dire que ça marche plutôt bien. Notre héros va devoir faire face à des ennemis vraiment sombres et va devoir évoluer et grandir pour faire face aux obstacles qui vont jalonner son chemin. Une quête initiatique, certes classique, mais vraiment efficace et bien amené et travaillé par les auteurs. Dommage que l’histoire, finalement, se révèle par moment un peu trop jeunesse avec sa simplicité et certaines acceptations de situations un peu trop rapide.

L’univers mis en place par les auteurs se révèle complexe et vraiment intéressant. La multitude d’univers possible fait que les auteurs peuvent s’amuser et nous offrir des situations différentes à chaque monde, que ces mondes soient gouvernés par la magie ou la technologie on peut y retrouver aussi bien des hommes ailés que des hommes machines. Le fait de pouvoir découvrir certains de ces mondes est vraiment intéressant, mais voilà, à peine effleuré par les auteurs. Sur tout ce court roman au final on ne visite que vraiment peu de mondes différents. Heureusement l’Entre-Deux compense un peu cette absence d’autres univers à découvrir, l’Entre-Deux étant un passage, entre les univers, sans loi et assez barré. Par contre je n’ai pas totalement retrouvé ce qui faisait le charme des mondes de Gaiman, pas que l’univers soit mauvais, loin de là, juste que l’écriture à quatre mains fait que je n’ai pas totalement retrouvé la poésie qu’insuffle Neil Gaiman dans ses univers.

Les personnages se révèlent attachants et efficaces, même si au final je leur reproche, un peu, un certain manque de profondeur et de densité, car autant Joey possède toute une histoire, autant les autres on a l’impression, parfois, qu’ils sont là plus pour donner la réplique au personnage principal qu’autre chose. Alors, bien sût le côté livre jeunesse ainsi que le fait que le roman soit assez court explique cela, mais voilà, j’attendais tout de même un petit peu plus. Ce qui n’empêche pas que les interactions entre les personnages d’être vraiment intéressantes et prenantes, même si parfois ils manquent un peu d’originalité, surtout quand Joey se retrouve l’école de l’Entremonde. Par contre j’ai beaucoup aimé Globule même si, j’avoue, il permet pas mal de choses.

La plume des auteurs se révèlent fluide, efficace et prenante dès les premières pages, nous plongeant facilement dans cette course poursuite effrénée avec facilité. Par contre parfois le vocabulaire, surtout scientifique, se révèle tout de même assez pointu, ce qui ne dérange en rien la lecture, car compréhensible, mais en dessous de 13-14 ans j’ai peur que le lecteur se perde un peu. Une chose m’a aussi surpris, surtout dans ce roman, c’est cette façon répétée de dire qu’il faut faire la guerre pour maintenir une certaine stabilité, j’avoue ça m’a surpris. Par contre parfois les auteurs ont cédé un peu trop facilement à la facilité, le fait de mélanger SF et magie permet beaucoup de choses et simplifie un peu trop certaines quêtes, dommage. Ce qui n’empêche pas ce livre, malgré ces défauts d’être agréable à lire et sympathique.

En résumé : J’ai passé un agréable moment avec ce livre fort sympathique et bien que ce roman soit loin d’être parfait je ne regrette pas de l’avoir découvert. L’intrigue se révèle efficace et captivante malgré certaines simplicités et parfois quelques facilités. L’univers est plaisant et surtout les mondes parallèles permettent aux auteurs de s’amuser et d’imaginer énormément de choses. Les personnages, certes, parfois manquent de profondeur, mais se révèlent efficaces et attachants. Non mes seuls gros reproches sont certaines facilités des auteurs pour faire passer les obstacles aux héros, le fait que parfois les auteurs développent l’idée qu’il faut faire la guerre pour obtenir la stabilité et aussi l’impression que l’écriture à quatre mains a fait que parfois je ne retrouve pas la poésie que je cherche dans les livres de Neil Gaiman, mais le dernier point se révèle totalement subjectif.

 

Ma Note : 6,5/10

Précédent

Mimosa – Vincent Gessler

Suivant

Flashback – Dan Simmons

  1. Gaiman est ma bête noire. J’ai deux ou trois livre de lui dans mes étagères. Ils étaient dans ma PAL mais… j’ai eu du mal avec American Gods et De bons présages.

    J’y reviendrai, mais…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :