La Lisière de Bohême – Jacques Baudou

la lisiere de bohemeRésumé : Le souvenir, tout à la fois vivace et diffus, d’une lecture d’enfance qui l’a profondément marquée conduit une jeune femme jusqu’à la maison forestière où un écrivain reconnu fait retraite. Mais leur rencontre, loin de mettre un terme à sa quête, va l’entraîner vers bien d’autres mystères.
Ceux de la Grande Forêt qui couvre tout le pays. Ceux de la somptueuse et fuyante Folie Millescande. Ceux de l’énigmatique et évanescent Domaine. Cependant, elle la mettra également sur la piste des trois personnages qui depuis des années hantent sa mémoire…

Edition : Les Moutons Électriques

 

Mon avis : J’avoue qu’avant de me lancer dans la lecture de ce livre je ne connaissais pas Jacques Baudou, qui d’ailleurs était plus connu pour ses essais et ses nouvelles puisqu’il s’agit ici de son premier roman publié. En effet ce roman a surtout terminé dans ma PAL principalement par la couverture, illustrée par Melchior Ascaride, dont je lui trouve un petit air enchanteur, ainsi que par le résumé qui se révélait vraiment accrocheur. Il ne faut aussi oublier d’ajouter que ce livre est un très bel objet, couverture rigide, jaquette, illustrations intérieures, de quoi donner encore plus envie de le faire entrer dans ma PAL et de le découvrir.

On se retrouve donc plongé dès la première page dans un univers fantastique, où l’on suit une jeune femme qui part dans la forêt retrouver un écrivain pour exorciser les souvenirs d’une bande dessinée qui l’ont marqué durant son enfance et qu’elle a retrouvée dans le dernier roman de l’écrivain. Elle va alors découvrir que parfois certains mystères sont loin d’être des fictions. Je parle de fantastique mais l’auteur cherche clairement à nous offrir ici un conte, une légende de fantômes qui ne manque pas, à travers une ambiance légèrement magique, féerique et mystique, de happer assez rapidement le lecteur. L’ensemble est clairement maîtrisé, certes assez linéaire, plongeant lentement au fil du récit dans l’étrange et le chimérique et qui ne manque pas de se révéler plus que solide et efficace. On est ainsi rapidement attiré par la quête de cette héroïne et son besoin de comprendre les nombreux mystères qui entourent ses souvenirs de jeunesses. Si vous cherchez un récit énergique et bourré d’adrénaline vous pouvez donc passer votre chemin. On est vraiment ici dans un roman où l’ambiance qui se dégage joue énormément dans l’intérêt qu’on va porter à l’histoire, si on n’arrive pas vraiment à la ressentir on risque alors de passer à côté.

Il faut dire que l’univers qui est développé ici joue beaucoup à cela, principalement la forêt qui nous dévoile ses mystères, ses secrets et sa féerie tout au long des aventures de nos héros. Alors certes ce n’est pas la première fois que la forêt est utilisée en tant que telle dans d’autres écrits, mais l’auteur arrive vraiment à lui offrir quelque chose d’envoûtant, d’attirant et d’enivrant, que ce soit principalement dans les légendes qui viennent peu à peu se greffer autour comme aux innombrables histoires qui sont contées la concernant. Cette immense zone boisée donne ainsi l’impression de prendre vie devant nos yeux de façon surprenante et fascinante. Une forêt qui est d’ailleurs finalement loin d’avoir révéler tous ses secrets. On sent aussi un amour de l’auteur pour ce genre d’histoires, de récit et de contes tant les références, qu’elles soient dans l’intrigue ou dans les en-têtes de chapitres, sont nombreuses et apportent véritablement un plus à l’ensemble, lui offrant de nombreuses ramifications qui donnent envie d’en apprendre plus et pourquoi pas découvrir ou redécouvrir des œuvres qui se retrouvent cités.

Et pourtant malgré les nombreux points captivants que j’ai trouvé au récit le livre a eu du mal a être plus qu »une lecture agréable et offrant un bon divertissement, la faute a plusieurs aspects qui auraient, selon moi, pu être traités différemment. Déjà premier point j’ai finalement trouvé que l’histoire, malgré ses qualités, manquait un peu de profondeur et surtout paraissait quelquefois à peine travaillée, comme si on avait entre les mains une introduction à quelque chose de beaucoup plus grand. De plus les résolutions d’énigmes m’ont paru trop facile. Alors certes c’est souvent le cas avec les contes qui jouent plus sur la magie et le voyage que la réponse, mais il y a une différence entre simple et enfantine, surtout quand on y rajoute un deus ex machina qui facilite encore plus le tout. Ensuite j’ai trouvé que les personnages principaux manquaient un peu de background, que ce soit l’écrivain ou la touriste, leurs histoires auraient mérité d’être légèrement densifié, car parfois j’avais l’impression que les personnages secondaires paraissaient plus complexes qu’eux. Enfin l’auteur effectue un choix d’explication pour conclure son histoire qui accroche ou pas, moi j’avoue être ressorti du dernier chapitre songeur et me demandant s’il apporte vraiment quelque chose au récit, après à chacun de se faire un avis. Tous les points que je viens de soulever ne sont finalement en rien bloquants, mais font qu’au lieu d’avoir une magnifique histoire j’ai eu entre les mains une histoire simplement sympathique et plaisante.

La plume de l’auteur est aussi un point fort du récit, se révélant vraiment soignée, poétique, entraînante, oscillant de façon efficace et fluide entre fantastique, mystère et réalité. Parfois il cherche à en faire un peu trop, comme cette récupération de la dernière phrase d’un chapitre pour la ramener en tête du chapitre suivant, ou encore l’impression qu’il veut trop bien faire, mais ce n’est que broutille tant l’ensemble est très bien écrit et nous plonge facilement dans cette forêt. Tout n’est pas parfait dans ce livre, mais je ressors tout de même de cette lecture avec un sentiment agréable et je lirai sans soucis d’autres écrits de l’auteur.

En Résumé : une fois la dernière page tournée je dois bien vouer que, même si tout n’est pas parfait, j’ai passé un sympathique moment avec ce livre qui m’a offert un agréable divertissement. L’histoire nous replonge ainsi facilement dans les contes avec cette histoire de fantôme avec son lot de mystères et de secrets. L’ambiance est l’un des gros points forts du récit, bien porté par la découverte de cette forêt féerique, pleine de folklore et de magie ce qui la rend ainsi vivante et captivante. Je regrette par contre que l’ensemble soit parfois un peu trop simple donnant l’impression de tenir entre les mains une introduction, un certain manque de profondeur des personnages principaux et une conclusion finale dont je ne sois pas sûr qu’elle apporte beaucoup au récit, mais franchement rien de non plus bloquant tant l’ensemble se laisse lire, mais qui l’empêche de se révéler plus qu’une lecture plaisante. La plume de l’auteur se révèle vraiment soignée, poétique et travaillée et même si parfois il cherche à trop en faire, elle nous plonge facilement dans son récit et je lirai sans soucis d’autres écrits de l’auteur. À noter aussi la très belle édition proposée par Les Moutons Électriques.

 

Ma Note :

 

Autres avis : Cornwall, …

Précédent

Mausolées – Christian Chavassieux

Suivant

Mes Achats du Mois de Janvier 2015

  1. Moi j’avais de grandes espérances pour ce roman, j’ai été déçue, la magie n’a pas fait effet sur moi. En même temps j’avais pas fait le lien sur le coup mais j’ai déjà démonté un de ses ouvrages sur la fantasy, je crois que je suis vraiment pas en phase avec l’auteur xD

    • Je peux le comprendre parfaitement, on est clairement ici dans une lecture de ressenti ça marche ou pas. Perso je n’avais encore rien lu d’autre de lui, mais je suis pas sûr que ce que j’ai trouvé dans ce roman puisse marcher dans un essai par contre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :