La Cave – Richard Laymon

la-cave.jpgRésumé : On l’appelle la Maison de la Bête. Certains la visitent comme une attraction, attirés par son histoire de meurtres et d’esclavage sexuel. Ils y entrent sans savoir qu’ils n’en ressortiront jamais.
Les hommes sont rapidement achevés. Quant aux femmes, c’est un sort bien plus funeste qui les attend. Mais le pire dans cette maison, c’est ce qu’il y a en dessous. Derrière la porte de la cave, au pied des escaliers grinçants, vit une créature purement maléfique. La nuit, quand la maison est plongée dans l’obscurité et le silence… la bête sort.

 

Edition : Milady

 

Mon Avis : Pour commencer je trouve sympa que les éditions Bragelonne Milady nous fassent découvrir ou redécouvrir des auteurs de livres d’horreur qui n’ont jamais percé en France, faute d’un public assidu ou autre. Un moment on aurait pu croire qu’il n’y a que Stephen King qui écrit des livres d’angoisses. Ce livre était anciennement sorti sous la collection « Gore » de chez Fleuve Noir sous le nom de « La cave des Atrocités ». Pour un premier livre réédité de l’auteur je dois dire que personnellement je n’ai pas accroché.

On suit l’histoire de Donna Hayse qui décide de tout plaquer et fuir avec sa fille, Sandy Roy, quand elle apprend que son ex mari sort de sept années de prisons pour avoir abusé de la petite. Leur voyage les bloque, à cause d’un accident de voiture, à Marcasa Point où se situe la célèbre Maison de la Bête. C’est dans cette maison qu’une bête horrible n’hésiterait pas à violer et tuer tout intrus. Elles vont rencontrer Jud et Larry, justement venus en découdre avec la bête.

Je dois dire que le livre se lit très rapidement et l’histoire accroche rapidement le lecteur avec un style simple et efficace à défaut d’être original. Le roman est divisé en chapitre court qui permet d’entretenir habilement le suspens et d’aérer le récit entre scènes d’actions, de descriptions et de dialogues. Une histoire d’amour, inutile et en plus mal amené, va même naître entre deux de nos héros. On suit les deux intrigues en sachant pertinemment qu’elles vont se retrouver pour le final, on tourne les pages en espérant frissonner.

Mais voilà le livre ne fait pas vraiment frissonner, et vu le quatrième de couverture on en attendait plus de la bête. Je m’attendais à un livre gore finalement je me suis retrouvé avec pas mal de scènes d’actions et quelques scènes sanguinolentes et très peu décrites. Puis viens le problème de Roy, l’ex-mari pédophile. L’auteur au lieu de détailler ses meurtres a préféré porter l’accent sur ses relations forcées avec les enfants. J’ai trouvé ces passages inutiles pour l’histoire et dérangeants. Un simple meurtrier aurait sûrement fait l’affaire mais l’auteur a sûrement voulu tout faire pour choquer son public. Il a réussi mais pas dans le bon sens selon moi.

Finalement je m’attendais à un livre plein de sang et de gore et je me suis retrouvé avec un livre d’action, une histoire d’amour amenée de façon incongrue et des scènes pédophiles plus dérangeantes qu’effrayantes. J’ai entendu dire que ce livre faisait parti de plusieurs romans formant un cycle sur la maison de la bête. Espérons que la bête y soit un peu plus présent et surtout plus effrayant et sanglante.

En Résumé : Ce livre devait m’apporter ma dose de frissons, finalement, malgré une lecture prenante et rapide, j’en sors dérangé principalement par l’ex mari pédophile qui prend le dessus sur l’horreur de la bête. Dommage.

Ma Note : 3/10

Précédent

Mémoires D’un Maître Faussaire – William Heaney

Suivant

Immortel – Traci L. Slatton

  1. A lire la 4ème de couverture, j’allais justement dire que ce livre n’était pas pour moi… Je n’aime pas le gore et je suis facilement impressionnable (Simetierre de Stephen King m’a terrifié
    !).

    Par contre, là, ce qui me fait peur c’est que tu dises que tu n’as pas eu ta « dose de gore »… 😉

  2. La couverture était on ne peut plus attrayante et sans ta critique, je pense que je l’aurais acheté…

    Économie de temps, je le zappe !

  3. Anésidora

    Je suis exactement du même avis que toi pour ce roman. En fait il m’a plus faire rire que frissonner, je ne pense pas que c’était le but de l’auteur d’ailleurs!

  4. J’hésite à l’acheter, car j’ai vu quelque critiques et dise que c du Gore.
    J’ai 13 ans, et va-t-il ne pas le faire peur ?

    • Je dirai que 13 ans c’est un peu jeune pour ce genre de livre, il est pas facile, gore et malsain et franchement il est mauvais. Il y a quand même des livres plus intéressants à lire dans la même catégorie.

  5. Un résumé auquel j’adhère totalement.
    Donna fuit son dérangé et psychopathe d’ex-mari et se rapproche de Jud sans vraiment de vraisemblance.
    La bête qui surgit de la cave était la chose que j’attendais le plus dans le roman. J’ai eu une lecture fébrile en espérant savoir d’où elle venait et pourquoi.
    L’enchaînement des scènes m’a déçu et frustré de ne rien savoir de plus palpitant.
    C’est une bonne analyse que vous en faites.

    • Merci pour le retour, j’avoue que ce roman n’avait rien de marquant. Merci aussi pour le commentaire, ça fait toujours plaisir.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :