La Fille Automate – Paolo Bacigalupi

la fille automateRésumé : La sublime Emiko n’est pas humaine. C’est une créature artificielle, élevée en crèche et programmée pour satisfaire les caprices décadents d’un homme d’affaires de Kyoto.
Êtres sans âme pour certains, démons pour d’autres, les automates sont esclaves, soldats ou jouets pour les plus riches, en ce XXIe siècle d’après le grand krach énergétique, alors que les effets secondaires des pestes génétiquement modifiées ravagent la Terre et que les producteurs de calories dirigent le monde. Qu’arrive-t-il quand l’énergie devient monnaie ? Quand le bioterrorisme est outil de profit ? Et que les dérives génétiques font basculer le monde dans révolution posthumaine ?

Edition : Au Diable Vauvert

 

Mon Avis : J’avais envie de lire ce livre, depuis sa sortie en Anglais, dont l’histoire ainsi que la magnifique couverture en VO me donnait véritablement envie de découvrir ce roman. Mais voilà j’ai toujours une certaine appréhension à lire de la SF, surtout de la SF assez dense, en Anglais. Puis lors d’une discussion avec Lelf, j’ai découvert, un peu par hasard, honte à moi, que ce livre était sorti en VF. Il a donc rapidement fini dans ma PAL. Je dois dire que je trouve la couverture assez sympathique, mais je maintiens ma préférence pour l’illustration de couverture en VO.

J’ai été un peu surpris par le début de ma lecture qui se révélait un peu lent, mais aussi par le léger temps d’adaptation à un univers futuriste inconnu ainsi qu’au fait que l’auteur parsème son histoire de mots Thaï; et pourtant j’ai été emporté de la première à la dernière page de ce roman qui se révèle être une lecture fascinante et déconcertante. En effet le roman se révèle véritablement riche et efficace de bout en bout et surtout nous offre une histoire vraiment dense et intelligente qui pousse le lecteur à la réflexion sur l’avenir de notre planète. L’auteur joue habilement avec le lecteur, alternant les points de vues des personnages, mais jouant aussi avec le rythme entre développement de l’histoire et de l’univers et rebondissements qui font avancer l’histoire et entraine encore un peu plus le lecteur dans cette intrigue foisonnante et prenante.

L’univers développé par l’auteur est vraiment passionnant, mais aussi tellement réaliste et inquiétant qu’il force le lecteur à se poser des questions et à revoir notre vision de la planète. Un univers parfois déprimant ou le Pétrole a disparu, le charbon coûte tellement qu’on ne s’en sert presque plus et où la nourriture a connu énormément d’infections à cause des modifications des grands groupes qu’il est difficile de trouver de la nourriture saine. Mais voilà l’auteur ne prend jamais parti et offre au lecteur le choix de la réflexion, montrant que les manipulations peuvent aussi bien aider que détruire tout dépend de qui s’en sert et pour quelles raisons, même s’il nous montre clairement ce que peut créer des entreprises comme Monsanto. Un univers dense, palpitant qui est, pour moi la grande réussite de ce roman tant on peut s’identifier à cet avenir et à ses conséquences. La ville de Bangkok est le dernier bastion d’une certaine liberté génétique, une ville aux multiples facettes qui se révèle doucement au fil des pages.

Mais voilà ce roman n’est pas non plus qu’une grande quête génétique et biologique, il nous rappelle aussi que la nature humaine ne change pas malgré toutes les catastrophes qu’elle peut bien connaitre. Il nous montre que devant la peur on se tourne facilement vers la violence et il nous montre aussi qu’au fil du temps on oublie et on est facilement prêt à détruire de nouveau pour de l’argent. Il nous montre aussi de façon efficace cette soif de pouvoir et de vengeance que tous les personnages ont, mais de façon totalement différentes. C’est la diversité des personnages qui nous dévoilent pleinement cet univers et l’histoire, chaque personnage nous montre sa vision de ce monde et de ce qu’il est devenu et ce qu’il a été avant entre insouciance et folie. Finalement on fait toujours les mêmes erreurs.

D’ailleurs les différents personnages développés par l’auteur sont vraiment intéressants, possédants tous des personnalités propres avec leurs sentiments et leurs émotions. L’auteur nous offre vraiment une palette de personnages hétéroclites, tous différents les uns des autres et qui pourtant vont se croiser, se retrouver au fil des pages et changer la face de Bangkok et du monde par leurs actions. Les différents personnages se révèlent denses, et passionnants et l’auteur arrive à les faire évoluer au fil des pages de façon solide et efficace, la preuve en est avec Emiko qui parait au début du livre complètement effacée, éclipsée devant sa condition, mais qui au fil des pages va prendre de l’ampleur pour jouer un rôle important dans l’histoire. On se reconnait un peu dans tous les personnages d’une façon ou d’une autre.

Le style de l’auteur est agréable à découvrir au fil des pages même si par moment je l’ai trouvé peut être un peu trop simpliste et descriptif mais rien de bien méchant tant il arrive à nous emporter dans son histoire, à nous plonger dans son univers et à nous faire réfléchir au fil des pages. J’ai passé un excellent moment avec ce roman qui s’est révèlé intelligent, dense, travaillé et qui mérite vraiment d’être lu pour tous les amoureux de la SF et découvert pour tous les autres lecteurs selon moi. Un roman qui vous fera voir le monde de façon différente.

En Résumé : J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce livre qui se révèle vraiment dense et intelligent nous offrant une intrigue vraiment efficace et prenante malgré peut être un début un peu lent et surprenant, mais rien de bien grave tant j’ai été emporté par le roman. L’univers est une des grandes réussites de ce roman, un univers dense et surtout tellement réaliste qu’il pousse à la réflexion. Les personnages sont vraiment intéressants, travaillés et possèdent tous leurs personnalités propres, leurs défauts et leurs qualités. Des personnages totalement différents qui tentent de survivre dans ce monde et dont on se retrouve un peu dans chacun d’eux. Le style de l’auteur est agréable malgré peut être quelques passages un peu trop simples et descriptifs mais rien de bien méchant. Un excellent roman SF à découvrir selon moi.

 

Ma Note : 9/10

Précédent

La Zone Tome 1, Sentinelles – Eric Stalner

Suivant

Wollodrïn, Le Convoi Tome 1 – Chauvel & Lereculey

  1. Ta critique confirme l’idée que je m’étais faite de ce roman.
    Ce livre est dans ma PAL depuis les Utopiales, j’attends juste le moment où je pourrai m’y consacrer pleinement avant de le lire. Pas question de le lire par morceaux ^^

  2. J’ai hésité un moment mais je vais finalement le mettre dans ma wish ! Merci pour cette chronique ! 🙂

  3. Excellente critique, d’un excellent livre !

  4. D’accord avec toi, c’est un grand roman !

  5. Ta chronique me donne envie de lire ce livre, et pourtant, je ne suis pas vraiment fana de la SF (quoique, cela commence à changer semblerait-il). La couverture, en premier lieu, a attiré mon oeil
    et les éloges que tu fais à propos du contenu ont achevé de me convaincre. Allez hop ! Dans ma wishlist ! ^^

  6. Pour moi, c’est carrèment LE bouquin SF de 2012 ! ^^ On se prend une belle claque, et on flippe en pensant que ça pourrait effectivement arriver !

  7. Bonjour,

    Je parcourais ton blog, suite à ton passage chez moi, quand j’ai été arrêtée par la couverture de ce roman.

    Je n’en avais jamais entendu parler auparavant, mais tu m’as vraiment donné envie de le découvrir. Il a l’air de proposer une rélfexion très intéressante qui, je pense, pourrait me passionner. Je
    vais tacher de me le procurer !

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :