La Loi du Désert – Franck Ferric

la loi du désertRésumé : Après des siècles de conflits, le monde n’est plus qu’un vaste désert où des Cités-Etat se sont substituées aux nations. Dans cet univers hostile et décadent, Mathian, soldat dans l’Armée Républicaine de Salina, aidé de son ami Blaine, part à la recherche de son frère Raul, récemment banni de la cité. Ils vont devoir affronter les grands espaces, la chaleur, une violence omniprésente et un adversaire insaisissable : les blafards.

Edition : Editions du Riez

 

Mon Avis : Ce livre je l’ai découvert lors des dernières imaginales, et je dois bien l’avouer,  sous les conseils de Lelf (encore et toujours elle). Le quatrième de couverture m’a vraiment intrigué offrant une sorte de roman d’aventure dans un monde Post-Apocalyptique et l’illustration de couverture, réalisée par B. (dont le blog est ici), vraiment superbe finissait de me convaincre de m’offrir ce livre.

Le monde s’est refermé sur lui même, le pouvoir n’est plus centralisé, appartenant maintenant aux villes dans un monde dominé par le désert. C’est dans la ville de Salina que Raul va être entrainé dans un acte terroriste qui va le condamner à l’exil dans le no man’s land. Mathian, son frère décidé de déserter l’armée pour le retrouver. Ce roman est surprenant, il s’agit d’un road trip où ce qui est importe, comme le dit l’auteur, est plus le voyage en lui même que la finalité du livre. La quête pour retrouver Raul n’est juste qu’un prétexte pour nous présenter cet univers sombre mais aussi l’évolution des personnages à travers le désert. Si on se laisser aller on se retrouve emporter par le voyage des personnages et leurs évolutions.

Le désert en lui même est une des grandes forces du livres, il est presque un des éléments primordial de l’histoire. Chaque personne de ce livre va se retrouver changer, transformer au contact de cet erg solitaire, sauvage, énigmatique. Il est presque un personnage à part entière, se dévoilant au fil des pages, par moment il nous parait sensuel, amical et attachant et par d’autres moments il parait violent, monstrueux et destructeur. C’est au contact de cette étendue sauvage et sans fin que les personnages vont se retrouver face à eux même et être obligé de répondre à leurs
questions les plus intimes.

Les personnages du livre, que ce soit les personnages principaux ou les personnages plus secondaires, sont véritablement complexes, prenants, proche du lecteur, l’auteur ayant réussi à ne pas les coincer dans les stéréotypes du genre. On s’accroche à eux et chaque rencontre qu’ils vont faire vont les transformer , les faire évoluer, ce qui les rend un peu plus prenants au fil des pages. On se rend compte que finalement ces personnages sont très proches de nous dans leurs émotions, leurs réactions mais aussi par leurs comportements loin d’être des héros mais simplement des hommes dans un monde où il y a peu d’espoir.

L’univers mis en place par l’auteur est vraiment énigmatique et ne se dévoile pas complètement gardant son brin de mystère. En plus du désert qui, comme je l’ai déjà dis, à une grande importance, les Blafards sont aussi un peuple intéressant à découvrir. On nous les présente comme des monstres sanguinaires qui ne cherchent que la guerre mais au fil des pages on se rend compte qu’ils ne sont pas tous de la même trempe, que ce peuple n’est pas obligatoirement ce qui parait être à travers certaines de leurs traditions. Mais voilà l’auteur se garde bien de tout nous montrer laissant le lecteur se faire son propre avis que ce soit sur les blafards, mais aussi sur la guerre ou encore sur les villes et leurs pouvoirs ce qui est à double tranchant tant des fois on aimerait en savoir plus.

La plume de l’auteur est vraiment immersive, riche, prenante et visuelle, on a l’impression de vivre réellement cette aventure et le fait que l’histoire soit écrite au présent y joue un rôle important selon moi. L’auteur varie les genres, nous offrant un début épique avec un chapitre sur la guerre avant de passer dans le roman d’aventure puis dans une histoire initiatique plus calme et contemplative. De plus l’auteur a amené une réflexion que je trouve intéressante sur la vacuité de notre vie ne fois mort alors qu’en l’écrivant elle reste palpable au fil des ans même si au final personne ne la lit. Les dialogues sont  simples, percutants et efficaces. Finalement un livre d’anticipation prenant et crédible qu’on a du mal à lâcher.

En Résumé : Voilà un livre qui m’a offert un excellent moment de lecture, nous offrant surtout un magnifique voyage dans ce désert énigmatique à la fois accueillant  mais aussi mortel. Les personnages sont proches de nous, complexes et complètement attachants, la richesse de l’univers rend ce monde crédible malgré le fait que l’auteur ne nous dévoile pas tout et le tout est porté par une plume vraiment prenante, visuelle et immersive. Mais voilà le fait que l’auteur ne dévoile pas tout, laissant l’imagination travaillée, fait que par moment on peut se sentir frustré.

 

Ma Note : 8,5/10

Précédent

Warbreaker – Brandon Sanderson

Suivant

Sukran – Jean Pierre Andrevon

  1. Je ne connais pas du tout cet auteur, mais maintenant j’aimerai bien le découvrir. Surtout que ca fait un moment que je n’ai pas lu de SF.
    Bonne continuation !

  2. Lelf

    Il faut que je le retrouve dans mes cartons, j’ai envie de lire Franck Ferric en ce moment (je suis sur le point de craquer pour son nouveau) *_*

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :