L’Ange de la Nuit Tome1, La Voie des Ombres – Brent Weeks

la voie des ombresRésumé : Le tueur parfait n’a pas d’amis, il n’a que des cibles.
Pour Durzo Blint, l’assassinat est un art et il est l’artiste le plus accompli de la cité, grâce à des talents secrets hérités de la nuit des temps.
Pour Azoth, survivre est une lutte de tous les instants. Le petit rat de la guilde a appris à juger les gens d’un seul coup d’œil et à prendre des risques – comme proposer à Durzo Blint de devenir son apprenti.
Mais pour être accepté, il doit commencer par abandonner son ancienne vie, changer d’identité, aborder un monde d’intrigues politiques, d’effroyables dangers et de magies étranges, et sacrifier
ce qui lui est le plus précieux…

Edition : Bragelonne

Poche : Milady

 

Mon Avis : Après plusieurs lectures vraiment prenantes mais souvent denses et sombres j’avais envie d’un peu plus de légèreté. Un livre dont je tournerai les pages facilement sans avoir à réfléchir énormément . Je dois dire que la LC du jour, proposant la lecture du tome 1 de L’Ange de la Nuit tombait bien. Il s’agit pour moi d’une relecture de ce premier tome. Je trouve la couverture, illustrée par Frédéric Perrin, vraiment sympathique et illustrant bien le livre; en tout cas je la préfère que la couverture de chez Milady.

Azoth est un gamin des rue, il fait partie d’un gang qui est dirigé par une brute épaisse appelé le Rat, un être sans aucune conscience ni aucun remords. Azoth rêve de devenir un assassin, un Pisse-Culotte pour tout dire, ils sont encore plus efficaces que les assassins, et pour cela il cherche à se faire accepter comme apprenti de Durzo Blint, le meilleur pisse-culotte de la ville, qui a toujours refusé d’apprendre son métier. Ce livre est un concentré d’actions et de rebondissements il est vraiment difficile de ne pas se laisser emporter par cette histoire malgré des défauts présents.

L’auteur commence son roman doucement, posant bien les personnages et s’attardant sur la ville et ses bas-fonds. L’action est présente mais de façon plus diffuse, par contre l’auteur s’acharne sur l’architecture de Cénaria ce qui, au final ennuie un peu le lecteur. Puis tout s’emballe dans une folie d’action, de trahisons et de rebondissements plutôt bien maîtrisés arrivant même à surprendre le lecteur à plusieurs moments. On ne s’ennuie jamais et c’est la plus grande force de ce livre il faut bien avouer.

L’univers crée par l’auteur est vraiment sombre, trash et violent; le Dédale de Cénaria regroupant meurtres, souffrances, viol etc… Les gens essayent d’y vivre du mieux qu’ils peuvent, survivant par tous les moyens. Un univers poisseux, cru et glauque qui colle parfaitement bien aux héros et à l’histoire. Après il faut bien avouer l’univers est construit juste ce qu’il faut, car mis à part sa passion pour l’architecture le reste de ce monde est expliquer juste ce qu’il faut pour comprendre et situer l’action.

Les personnages sont plutôt attachants et bien construits malgré le fait que certains paraissent une peu convenus. En effet la plupart des personnages manquent quand même d’originalité que ce soit le pauvre gamin des rues qui cherche a sortir de sa condition, le fils du Duc qui tout le temps parfait. Mais voilà l’auteur à réussi le coup de force de les rendre agréables et plaisants et on ne peut que les apprécier, surtout à travers des dialogues vraiment percutants et souvent sarcastiques.

La plume de l’auteur est vraiment simple mais captivantes sachant mettre en place des scènes prenante, captivantes et même émouvantes. Son intrigue politique est loin d’être des plus originales et pourtant et parfaitement orchestrée et même parfois surprenante, pour nous faire tourner les pages rapidement pour découvrir la fin. Je reprocherai par contre à certains moments une certaine confusion dans son style et aussi une sur-utilisation des rebondissement donnant l’impression qu’il veut toujours en faire plus jusqu’à noyer certains moments du livre, mais rien de bien méchant.

Voilà un livre vraiment prenant où on ne s’ennuie pas du début à la fin, alors bien sûre l’histoire ainsi que les personnages ne sont pas des plus originaux et pourtant on se laisse emporter par cette histoire pleine d’adrénaline, d’action et de combats. Un livre vraiment plaisant qui donne envie de lire la suite. Par contre éviter le quatrième de couverture Bragelonne annonçant cette trilogie entre Hobb, Lynch et Gemmell, ça n’a rien à voir même si par bribes on peu retrouver de ces auteurs c’est plus un effet de vente qu’autre chose selon moi

En Résumé :Voilà un livre vraiment plaisant à lire qui offre un bon moment de lecture plein d’actions et de rebondissements. L’intrigue est complexe juste ce qu’il faut pour ne pas être trop linéaire ou ennuyer le lecteur. Les personnages sont plutôt classiques mais l’auteur les rends attachants et le tout est porté par une plume simple et efficace qui fait qu’on ne s’ennuie jamais. Alors bien sur le tout reste classique dans la fantasy mais c’est efficace et plaisant et on tourne les pages rapidement pour découvrir la conclusion.

 

Ma Note : 8/10

 

 

Avis des autres participants de cette Lecture Commune:

 

Kincaid40    Ellcrys     Blanche     Sly     Ethernya

Précédent

Alim le Tanneur Tome4, Là Où Brûlent les Regards – Lupano & Augustin

Suivant

Serpentine – Mélanie Fazi

  1. J’ai pensé globalement la même chose, même si j’ai eu un peu de mal avec tous les personnages qui apparaissent.
    Même si ce n’est pas follement original, on passe un bon moment, c’est l’essentiel ^^

  2. Franchement je ne vois pas trop le rapport avec Les Salauds Gentilhommes mais bon…

    C’est vrai qu’il y a une surabondance de retournements de situations à certains moments, et ça parait parfois un peu brouillon mais malgré ces défauts j’ai été emportée dans l’aventure et j’ai
    totalement adhéré à l’univers !!

  3. Il est dans ma wish-list celui-là, la couverture et le résumé m’attire assez. Mais je dois avouer que le terme « pisse-culotte » est plutôt… incongru. ^^

  4. Je suis quand même contente que tu aies apprécié le livre… Pour Azoth, je ne trouve pas qu’il manque de profondeur, je plutôt d’accord concernant le fils du Duc (par exemple). Mais tout va se
    délier, tu vas voir au tome 2 🙂
    Du coup, le côté « tourner les pages sans le voir » a dû te satisfaire, par contre côté légèreté, hum 😀

  5. Sly

    Je lirais cet avis une fois que j’aurais terminé ma lecture, c’est à dire d’ici ce vikend j’espère !!

  6. Anésidora

    Dans ma PAL depuis peu. Je pense que je vais m’y mettre bientôt. Est ce que c’est proche des Salauds Gentilhommes en plus dark ou pas du tout ?

  7. Ethernya

    C’est vrai que par moment, on a la sensation que il y a un peu trop de rebondissement dans l’histoire. Il y a même eu une ou deux fois où j’ai eu la sensation de « rater un marche », mais dans le
    fond cela ne m’a pas gêner plus que ça.
    Le rapprochement entre Hobb et Gemmell franchement ça ne se voit pas. (Le troisième j’ai jamais rien lu de lui donc je peux pas dire), si les univers de ces auteurs restent quand même bien fouillé,
    leurs histoires sont loin d’être de la même trempe.

Répondre à Blanche Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :