La Roue du Temps Préquelle, Nouveau Printemps – Robert Jordan

la roue du temps nouveau printempsRésumé : Un enfant vient de naître sur les flancs du pic du Dragon. Pourrait-il être le sauveur annoncé par les prophéties ?
Moiraine Damodred et Siuan Sanche, deux jeunes Acceptées de la Tour Blanche, se lancent à sa recherche.
Venu à Tar Valon pour succomber héroïquement face aux terribles Aiels, Lan Mandragoran a la surprise de survivre… et de vaincre, puisque ses ennemis battent en retraite. Mais que faire d’un avenir, quand on  a cru devoir y renoncer ?
Après sa rencontre fortuite avec Moiraine, le guerrier n’aura plus à se poser la question.

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : Ah, La Roue du Temps, un des cycles de Fantasy les plus vendus dans le monde et pourtant tellement charcuté, comme souvent, en France. Alors quand Bragelonne a décidé de reprendre ce cycle et d’en respecter la tomaison originale j’ai décidé de me lancer dans ce cycle. Comme j’aime bien faire les choses dans l’ordre j’ai donc décidé de débuter par la préquelle. Concernant la couverture, illustrée par Lee Gibbons, je la trouve assez sobre, peut être même un peu trop justement. Par contre, je ne suis pas fan du matraquage de publicité sur l’intérieur des couvertures.

Ce tome sert en fait de mise au point par rapport au cycle La Roue du Temps, nous expliquant un peu plus les tenants et les aboutissants de cette fameuse prophétie de l’Enfant de Dragon. Dès les premières pages on se laisse facilement emporter par l’histoire, se retrouvant dans un monde vaste, magnifique, mais aussi très sombre. La guerre et la souffrance sont très présentes. L’auteur prend son temps pour nous dévoiler un univers vraiment fascinant à travers des descriptions soignées et denses de détails, offrant ainsi un côté concret, réel à ce monde. On a presque l’impression d’y être.  La politique, les cultures, la magie et les religions sont vraiment travaillés et efficaces, collant parfaitement à l’univers de l’auteur. On ne s’ennuie pas vraiment dans la découverte de ce livre.

Mais voilà, même si on ne s’ennuie pas vraiment on n’est jamais non plus complètement happé par l’histoire, comme si elle avait du mal à prendre de l’ampleur. L’intrigue, classique et efficacement mis en place par l’auteur, prend son temps pour se dévoiler, pour nous présenter les personnages, ainsi que les tenants et les aboutissants de chacun. On la suit avec plaisir mais on sent que cette préquelle sert plus d’explications à ceux qui veulent en savoir plus sur le cycle qu’autre chose. Attention pas que ce soit mauvais, c’est juste une histoire très sympathique au début un peu lent et à la fin un peu trop rapide qui offre surtout au lecteur la rencontre et le lien que va unir Moiraine et Lan. De plus on a l’impression que l’auteur ne pouvait pas trop développer cette histoire sans spoiler la suite de son oeuvre, elle manque donc légèrement de profondeur par moment.

Les personnages, par contre, ne manquent pas de profondeurs et de caractères. Ils sont parfaitement développés par l’auteur nous offrant des héros efficaces, prenants, avec leurs propres sentiments et leurs caractères les rendant vraiment attachants. Alors, bien sûr Moiraine m’a un peu énervée par moment avec son côté fille gâtée, noble et Aes Sedai, pendant que tout lui est du mais rien de bien méchant tant le personnages est intéressant à découvrir; c’est son caractère. Lan quand à lui est vraiment le héros, noble et fidèle aux traditions et se révèle plaisant à découvrir au fil des pages, même s’il est un peu stéréotypé. Siuan quant à elle est un personnage au caractère fort et bien trempé. A noter que les femmes sont quand même plus présente que les hommes dans ce livre ce qui change un peu des habitudes.

L’écriture de Robert Jordan est vraiment agréable, fluide et dense travaillant chaque point de détail efficacement et sans jamais ennuyer le lecteur. On a vraiment l’impression d’être emporté dans cet univers, d’être aux côtés des protagonistes. Les scènes décrites sont vives et efficaces. L’histoire au final se révèle être juste une sorte d’introduction au cycle, plaisante mais loin d’être excellente, due à une intrigue un peu lente à démarrer et conclue un peu trop vite. En tout cas la préquelle a tout de même parfaitement remplie son rôle, me donner envie de me plonger dans La Roue du Temps.

En Résumé : Une préquelle au cycle de La Roue du Temps qui se révèle sympathique à découvrir, nous plongeant dans un univers vraiment magnifique et soigné le tout porté par des personnages qui se révèlent denses, travaillés et attachants. L’histoire en elle même manque un peu de profondeur, lente à démarrer et qui se termine trop abruptement mais elle se révèle agréable et sert parfaitement de mise en bouche au cycle en lui même. En tout cas une fois la dernière page tournée j’avais envie de me lancer dans le premier tome du cycle de Robert Jordan.

 

Ma Note : 7/10

Précédent

Mes Achats du Mois de Mars

Suivant

Fedeylins Tome 1, Les Rives du Monde – Nadia Coste

  1. falline

    Tout à fait d’accord!!!!! Une bonne mise en bouche : maintenant j’ai hâte de rentrer dans le vif du sujet et de vraiment commencer les choses sérieuses avec le tome 1!!!!

  2. J’ai aussi envie de découvrir ce cycle un jour ou l’autre, mais je t’avoue que tout le foin fait autour par Bragelonne me freine un peu :/

    Tu as déjà le premier tome ? Tu comptes le lire relativement rapidement ?

  3. J’ai gagné le tome 1 lors d’un concours. Je compte bien me procurer la suite. Je ne suis pourtant pas fan des cycles à rallonge, mais j’avoue que celui-ci me tente bien.
    Et puis les critiques sont globalement plutôt bonnes, malgré quelques longueurs (ce qui sur 14 tomes ne me paraît guère étonnant…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :