La Roue du Temps Tome1 – Robert Jordan

la roue du tempsRésumé : Au pays des Deux Rivières, on va fêter le printemps : Rand part livrer le cidre au bourg avec son père. Osera-t-il demander une danse à Egwene ? Et pourquoi voit-il ce cavalier noir derrière lui ?
Dame Moiraine lui révèle que le cavalier noir le cherche : Rand doit se réfugier à Tar Valon, chez les Aes Sedai, maîtresse du pouvoir unique. Le pouvoir unique… Le Seigneur de l’Ombre ayant jadis voulu conquérir le monde, les Aes Sedai, conduits par le Dragon, le repoussèrent aux confins de l’univers. Pour se venger, il suscita chez les vainqueurs une folie meurtrière. On dit que le Dragon renaîtra pour délivrer la Terre ravagée… et voici que le vent se lève dans les Montagnes de la Brume.

Poche : Pocket

 

Mon Avis : J’ai toujours eu un peu de mal à me lancer dans un grand cycle de Fantasy, rien à voir avec la qualité de l’oeuvre ou autres, non, c’est le délai d’attente. Quand j’ai commencé à lire Les Aventuriers de La Mer de Robin Hobb j’ai des fois du attendre un an avant la sortie d’un tome et je trouvais ça frustrant. Mais voilà, La Roue Du Temps est un cycle qui a enfin une fin en VO et donc, grâce à la Lecture Commune de LefsÖ, j’ai décidé de me lancer dans ce premier tome. Par contre je comprends toujours pas pourquoi on coupe en deux un livre, en effet deux tomes en VF correspond à un tome en VO.

Concernant l’intrigue on est dans de la High Fantasy classique, c’est à dire le mal absolu qui revient sur terre et un groupe de héros, le plus souvent des paysans, vont avoir la lourde tâche de lutter contre ce redoutable ennemi. Mais voilà malgré le clacissime de la situation, et l’hommage à Tolkien, l’auteur s’en sort très bien grâce à un univers très travaillé avec une certaine ressemblance pour le mythe arthurien, les aes sedai me faisant penser aux chevaliers de la table ronde et le héros Dragon endormi qui reviendra m’a fait penser à Arthur qui est en dormiton et reviendra un jour, mais aussi grâce a des personnages profonds et denses. L’histoire est parfaitement maîtrisée par l’auteur et on accroche facilement à ce premier tome.

Les personnages sont très bien construits et sont assez hétéroclites pour que chacun y trouve son bonheur. Surtout, je trouve intéressant que le groupe de héros soit un mélange hommes/femmes, ç adoucit le coté machisme qui pourrait ressortir d’un groupe de héros composé que d’hommes. Que ce soit Rand qui ne souhaite pas mener cette quête et qui préférerai rentrer à sa ferme, Mat le comique de service qui ne se rend pas vraiment compte des dangers ou encore Egwene qui a toujours rêvé de vivre des aventures chacun des personnages est dense, profond et surtout attachant, on a envie d’en savoir plus sur eux et de se laisser entrainer dans leur quête.

L’écriture de Robert Jordan est fluide, claire et se lit facilement sans accro, on se laisse voyager à travers la découverte de chaque région. Car en effet on a plus l’impression de vivre un voyage par moment qu’une quête, du à un rythme lent et descriptif où l’action est par moment peu présente. Et pourtant je dois dire que je ne me suis pas vraiment ennuyé dans ma lecture, l’auteur sachant gérer et alterner ses moments de calmes et ses moments d’actions.

La grande force du livre pour moi est l’univers crée par Robert Jordan qui est parfaitement cohérent et qui paraît extrêmement dense et travaillé. On effleure à peine dans ce premier tome toute la mythologie, les cultures, les magies et les religions présentes dans l’histoire. Un univers envoûtant rempli d’histoires qui se laisse découvrir avec plaisir.

Un premier tome d’introduction intéressant qui pose les bases d’une histoire épique bien construite et intéressant à défaut d’être réellement originale. Mais voilà j’aurai un petit reproche à faire concernant la traduction par moment j’ai du relire par deux fois certaine phrases. Je lirai la suite avec plaisir mais je vais attendre un peu, les Editions Bragelonne ayant racheté les droits du livre en Grand Format, ils ressortiront les livres dans leurs tomaisons d’origine et avec une nouvelle traduction.

En Résumé : Un cycle qui démarre bien avec un tome d’introduction qui pose les bases de l’histoire et nous fait découvrir un univers foisonnant et fascinant et des personnages attachants. L’intrigue plutôt classique à la Tolkien est parfaitement maîtrisée par l’auteur et nous donne envie de connaître la suite en espérant que Robert Jordan s’émancipe de ses classiques. Si vous avez envie de vous lancer dans un cycle je vous conseille de tenter le premier tome de la Roue du Temps.

 

Ma Note : 8/10

 

 

Avis des autres participants de cette Lecture Commune:

Taliesin, LefsÖ, Lisalor, Karline05, Melisende, Shaya, mic1990

Précédent

La Première Loi Livre1, Premier Sang – Joe Abercrombie

Suivant

Mes Achats du Mois de Janvier

  1. Très heureuse que cela t’ai plu. Et je suis plus que d’accord avec toi sur l’univers créé qui devra supporter les 15 tomes originaux de l’histoire !

  2. Bonne continuation … je crois qu’il faut vraiment être amateur de fantasy pour apprécier cette serie. Je ne suis pas une grande spécialiste.

  3. Les longues séries me font un peu peur également, et même si elles sont finies !

    Je trouve que c’est assez intimidant.

    Et je HAIS les éditions françaises qui tronçonnent les tomes originaux en plusieurs tomes. Ce qui se fait malheureusement beaucoup …

    En tout cas, cette série me tente, mais ce ne sera pas du tout pour tout de suite.

  4. Oh mais non, ce ne sont pas d’obscures raisons ! Ce sont simplement des raisons financières, pour que les maisons d’édition vendent 2 fois plus de bouquins tout simplement ^^

  5. Bahhh je me doutais bien que tu le savais ! Mais moi je ne vis pas dans un monde de bisounours, et ça ne me dérange pas le moins du monde de dire que les maisons d’éditions cherchent à se faire du
    fric sur les lecteurs qui ne veulent pas lire en anglais ^^

  6. Ton avis est assez tentant mais je pense attendre encore un peu avant de me lancer dans cette longue saga ! Au moins jusqu’à la sortie des tomes aux éditions Bragelonne 🙂

  7. Ah bah de rien alors 😛 et tant mieux, car ton blog est vraiment agréable à visiter 🙂

    Et pour lire en VO … je l’ai fait pour Harry Potter, pour un Doctor who books … et je le ferai pour un Mercedes Lackey qui n’est pas traduit en français. Mais bon, je traine les pattes quand
    même, c’est plus simple de lire en français ^^

  8. Je suis un peu plus réservée que toi, notamment pour l’univers que je trouve trop « bateau », trop ressemblant à d’autres choses déjà écrites.
    En revanche, moi aussi j’ai du relire plusieurs fois certaines phrases ! A mon avis ça vient de la traduction !
    Intéressant cette information concernant les rééditions de Bragelonne. ^^

  9. A priori, avec la réédition Bragelonne, nous aurons le droit à une retraduction plus « fidèle ». Très jolie critique en tout cas : bien écrite et bien construite !

  10. Euh… C’est quoi la différence entre « fantasy » et « high fantasy » ?
    Je ne connais pas le terme clacissime ?

    En tous les cas, ça fait un moment que j’entends parler de cette série et j’hésite toujours à m’y mettre (sur France Loisirs la série est en 20 tomes je crois ! :-S )… Peut-être qu’un jour je me
    déciderais ! ^^

  11. Le tome 20 est sur le dernier catalogue et ça a l’air d’être le dernier…
    Et « clacissime » ?

  12. J’aurai plutôt écrit « classicisme » si ça vient de classique… lol
    Sur le site de France Loisirs : « Série en 20 tomes » sauf que dans les commentaires sur le tome 20, ils disent que le 21 et 22 seront sur le catalogue Automne 2011 ! 🙁

  13. C’est vrai que le découpage des livres est frustrant mais sur ce coup, j’en remercie presque l’éditeur, car j’ai peiné à terminer ce premier tome… j’ose imaginer si j’avais dû lire encore 400
    pages !

    Je trouve de nombreuses qualités à ce texte mais tout autant de défaut, et du coup, je ne poursuivrais pas. Je sais, je me prive sûrement d’une histoire sympa… mais il y a tant à lire !

    Biz

  14. Taliesin

    Marrant comme je retrouve certains trucs dans ton billet auxquels j’ai pensé… Le fait de la mixité par exemple… Et le rapprochement Dragon/Arthur, je savais que le Dragon me faisait penser à
    quelque chose, mais je n’ai pas pensé à Arthur…
    Et c’est vrai que la traduction était parfois moyenne, et surtout dans mon édition au moins, au début du livre, il y avait beaucoup de coquilles…

Laisser un commentaire

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :