La Roue du Temps Tome 2, La Grande Quête – Robert Jordan

la-roue-du-temps-2-la-grande-queteRésumé : À peine arrivé à la forteresse de Fal Dara, le jeune Rand n’a déjà qu’une idée en tête : fuir les noirs secrets qu’il a appris sur lui-même.
Moiraine, la puissante magicienne qui seule pourrait lui fournir des réponses, l’évite désormais comme la peste. Rand sait qu’il devrait quitter ces lieux, partir où personne ne le connaît et où il ne pourrait faire aucun mal.
Mais il est trop tard : les Aes Sedai l’ont enfermé et son seul espoir d’obtenir de l’aide à présent est Egwene, la femme qu’il pensait épouser un jour… et qui est en train de devenir elle-même une Aes Sedai.

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : Ca y est le tout dernier tome de cette série a été publié, en VO, il y a quelques mois à peine, j’ai donc décidé de me lancer dans le second tome de cette série (qui en comportera donc au final 14), surtout que j’avais passé un bon moment de lecture avec le premier et que j’avais hâte de voir ce qu’allait devenir nos héros par la suite (retrouvez ma chronique du Tome 1 ici). La couverture de ce second tome reste dans la lignée des précédentes, reprenant le sigle de la roue du temps et se révèle, je trouve, sympathique et sobre.

Contrairement au premier tome, qui reprenait clairement les codes balisés de la High Fantasy, ce second tome commence à se démarquer avec une histoire qui sort légèrement des sentiers battus habituels. Alors, attention, on continue ce combat entre la lumière et les ténèbres et les personnages continuent leurs voyages et leurs épreuves initiatiques, mais l’auteur commence à étoffer son oeuvre d’idées qui lui sont propres. L’intrigue continue à avancer et l’auteur continue à positionner ses pions au fil des pages ce qui fait que l’histoire ne manque pas d’attrait, de charme,
et se lit facilement et avec grand plaisir, surtout que rien ne va être simple pour nos héros qui vont devoir par moment se séparer pour mieux réaliser leurs objectifs, qu’ils soient personnels ou encore liés à cette roue qui tourne selon son bon vouloir. L’auteur ne manque pas non plus de maintenir le charme grâce à des révélations et de retournements de situations efficaces et parfois surprenants, même si certains se révèlent clairement balisés et on les voit arriver assez rapidement, ce qui ne manque pas de se révéler efficace et captivant tant on a envie d’en apprendre plus.

Et pourtant ce second tome n’est pas non plus exempt de quelques défauts, dans le dernier tiers de l’histoire, quand le Cor disparait une seconde fois, j’ai trouvé que l’auteur traînait un peu en longueur son roman, comme s’il voulait garder le lecteur le plus longtemps possible, mais sans apporter d’éléments vraiment importants, ou, qui ne se révèleront peut-être importants que par la suite. Ce qui est dommage, car cette impression de parfois ne pas avancer, de rester statique est un peu dérangeante, mais heureusement finalement compenser par une conclusion qui se révèle de nouveau pleinement efficace et surprenante et qui m’a bien accroché avec son lot de révélations, d’acceptations et de surprises. L’auteur continue aussi tout au long du récit à jouer avec le lecteur de façon efficace, il n’est pas toujours facile de discerner qui soutient la lumière de qui soutient l’ombre, même si parfois l’auteur en fait un peu trop ce qui fait qu’on devine trop rapidement le camp du personnage. Alors, je me répète, mais si les univers de High Fantasy, un peu à la Tolkien, vous rebute, ne vous lancez pas dans ce cycle.

Concernant l’univers il est toujours aussi fascinant à découvrir au fil des pages et parait clairement immense et foisonnant, tant l’auteur s’amuse à le travailler et à le densifier. Alors, bien sûr le lecteur possède déjà les bases obtenues lors premier tome, ce qui fait qu’on en apprend un peu moins, mais franchement il est toujours aussi passionnant de découvrir ce monde rempli de différentes cultures, de différents codes, de différentes façons de voir et d’évoluer, chaque nouvelle ville apportant sa nouvelle découverte et un nouvel attrait ce qui continue à rendre ce monde palpable et donne clairement envie de le découvrir. L’auteur continue aussi à faire évoluer son système de magie, commençant à dévoiler dans ce tome le côté masculin du pouvoir ainsi que sa corruption, mais aussi les pierres de pouvoirs, le tout se révélant parfaitement intégré dans l’histoire et l’univers. Autant le dire clairement la mise en place de cet univers passe parfois par de longues descriptions que, personnellement j’adore, mais pourrait en rebuter certains.

Concernant les personnages autant je les trouve travaillés, denses et complexes ce qui fait qu’on suit avec grand plaisir leurs aventures et qu’on s’attache facilement, un minimum, à eux, autant ils possèdent souvent des aspects qui se révèlent parfois frustrants tant ils sont répétitifs et parfois même ennuyeux. Déjà concernant les femmes, rien n’a changé, premièrement elles sont toutes plus belles que belles, quand on pense avoir rencontré la plus belle femme du récit, non, quelques pages plus loin une autre se révèle encore plus jolie, à croire que dans l’univers de Jordan il n’y a que des top model, ensuite vient toujours ce sentiment que les femmes sont meilleures en tout, savent tout sur tout et ne sont jamais, mais alors jamais, remisent en cause, ce qui parfois se révèle assez ennuyeux. Ajouter à cela quelques traits de caractères un peu trop répétitifs comme par exemple que tout le monde met son malheur sur le dos de Moiraine ou les Aes Sedai, ou encore cet aspect de Rand de toujours se voiler la face. Rien de bien dérangeant, car les personnages restent vraiment intéressants à suivre, mais voilà parfois c’est un peu fatigant.

Concernant la plume de l’auteur elle se révèle toujours aussi travaillée, fluide et efficace que dans le premier tome, nous entrainant de nouveau avec facilité dans les aventures de nos héros. Des aventures parsemées d’embûches qui forceront de nouveau les personnages a devoir faire leurs maximums pour s’en sortir ce qui les obligeront aussi à évoluer, à changer et à admettre pas mal de choses sur eux. L’auteur alterne assez efficacement les différents passages, qu’is soient d’action ou de dialogue, même si comme je l’ai dit une certaine longueur apparait dans le dernier tiers du roman. Au final voilà un second tome aussi efficace et entrainant que le premier, malgré quelques défauts, et je lirai la suite sans problème qui est déjà d’ailleurs dans ma PAL.

En Résumé : J’ai passé un bon moment de lecture avec ce second tome de ce cycle qui nous offre une histoire efficace, bien mené et plaisante à lire ou on tourne les pages avec plaisir pour découvrir la suite malgré une certaine longueur et une impression un peu de tourner en rond dans le dernier tiers du roman. Un second tome qui révèle son lot de révélations et de surprise et qui offre une conclusion efficace et plaisante. L’univers est l’un des points forts se révélant dense, travaillé et complexe et continue à se dévoiler de façon passionnante au lecteur au fil des pages. Les personnages sont toujours attachants et on suite leurs aventures avec plaisir malgré parfois certains traits de caractères ennuyeux et toujours ce sentiment de supériorité ultime chez les femmes et le fait qu’elles sont toutes top model. La plume de l’auteur est toujours aussi travaillée et fluide et nous plongea facilement dans son histoire pleine d’aventures et d’embûches. Un second tome qui possède, certes, ses défauts, mais se révèle toujours aussi efficace et prenant. Je lirai en tout cas la suite avec plaisir.

 

Ma Note : 8/10

Partager

4 Responses to La Roue du Temps Tome 2, La Grande Quête – Robert Jordan

  1. J’ai bien envie de débuter ce cycle prochainement… Ce n’est pas un petit engagement, hein, on parle bien de 14 tomes, et pas des petits morceaux ! 😀

  2. je suis en train de finir le tome 4, je trouve que les livres prennent de la maturité a fur et a mesure… les personnages commence enfin a moins subir la trame de leurs destiné. Le seul tomes que je ne conseil pas est le prélude, il donne vraiment l’impression d’un tome pour patienté ou purement monétaire …

    • Les tomes 3 et 4 m’attendent dans ma PAL, mais je prend mon temps pour lire ce cycle vu que les sorties vont se faire en moyenne a un livre par an. Je me ferai donc mon avis.

      Merci de ton commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *