Lasser, Un Privé sur le Nil – Sylvie Miller & Philippe Ward

lasser-un-prive-sur-le-nilRésumé : 1935, Le Caire. Jean-Philippe Lasser, détective privé de seconde zone, hante le bar de l’hôtel où il a posé ses valises et ses bureaux, en attendant le coup qui rapportera gros. Pour le moment, il ne décroche que des petites affaires, celles que tous ses confrères ont refusées…
La dernière en date pourrait bien changer la donne : la déesse Isis en personne vient lui demander de retrouver le très convoité manuscrit de Thot. Or, si l’opportunité peut le rendre plein aux as, elle peut aussi le laisser sur le carreau. Malgré ses réticences, il n’est pas en mesure de refuser : dans cette Égypte pharaonique où les Dieux marchent parmi les hommes, quand les premiers ordonnent, les seconds obéissent.
Délaissant son précieux seize ans d’âge, il se lance dans une succession d’enquêtes rocambolesques qui le verra peut-être devenir le seul, l’unique, détective des dieux !

Edition : Critic

 

Mon Avis : Après avoir découvert Lasser dans l’anthologie Contes de Villes et de Fusées paru chez Ad Astra, qui offrait un texte vraiment décalé et une reprise délirante et efficace du chat botté (ma chronique de l’anthologie ici), je me demandais s’il existait d’autres textes sur ce détective. Voilà chose faite avec la sortie de ce roman qui rassemble plusieurs enquêtes du détective dont celle que j’avais déjà lu dans l’anthologie. A noter que je trouve la couverture, illustrée par Ronan Toulhoat, vraiment sympathique même si par endroit un peu trop anguleuse à mon goût mais rien de bien méchant.

Lasser est l’archétype même du détective qu’on retrouve dans les romans noirs, détective plutôt médiocre et pas non plus vraiment reconnu qui cherche plus à rester assis dans son fauteuil à siroter un whisky qu’à travailler et qui a du mal à joindre les deux bouts, mais voilà les dieux en ont décidé autrement pour lui. On rentre très rapidement dans cette histoire qui ne ménage pas son lecteur, nous emportant dans plusieurs petites enquêtes qui se révèlent sans temps morts, pleines de rebondissements, de surprises, mais aussi avec beaucoup d’humour et de fraicheur. On sent bien que les auteurs se sont amusés à travailler ces histoires et cet amusement se retrouve dans la lecture où le lecteur oscille entre sourire et parfois franche rigolade. Le fait d’offrir de petites histoire permet aussi d’obtenir un rythme rapide et prenant, ce qui fait qu’on se laisse facilement emporter par les différentes aventures que rencontre le héros.

Mais voilà le fait d’offrir plusieurs enquêtes, courtes, les unes derrière les autres n’apporte pas non plus que des aspects positifs au livre et même si le rythme gagne en intensité, la révélation des témoins ou la découvertes des indices paraissent parfois un peu trop rapide et facile. Alors, certes j’ai apprécié le fait qu’on retrouve un détective qui agisse plus sur l’instinct que sur la technologie ou autre, mais parfois c’est assez surprenant la façon dont il résout les enquêtes. De plus on retrouve parfois les mêmes personnages dans différentes enquêtes ce qui donne parfois des répétitions, surtout dans le comportement et la présentation de ces personnages. Autre léger point qui m’a un peu dérange c’est la facilité du héros à obtenir des traitements ou autres qui le sort de situations dangereuses, je vais prendre pour exemple le fait que notre héros peut se faire tabasser et finir mal en point, pas de soucis, il existe un baume qui va guérir ses blessures en un claquement de doigts. Mais au final rien de vraiment gênant, car le but de ce premier roman n’est pas de plonger dans la réalité la complexité ou la densité, mais bien d’offrir un moment de lecture léger, captivant et vraiment sympathique et là les auteurs ont réussis leur pari.

L’univers mis en place par les auteurs et tout aussi intéressant à découvrir au fil des pages, un monde, mélange des genres, entre cette Egypte mystique et pleine de dieux facétieux qui joue avec les hommes et aussi cette ambiance très polar noir des années 20-30. Un mélange qui marche efficacement et qui fait qu’on a envie de découvrir cette Egypte qui nous est présentée. On sent aussi que les auteurs se sont renseignés pour créer leur univers, que ce soit aussi bien à travers les villes que les lieux visités. Par contre une petite carte aurait peut-être été un plus, car j’avoue que ma connaissance de la géographie Egyptienne n’est pas obligatoirement mon fort. Les auteurs n’oublient pas non plus l’humour principalement à travers la représentation de ces dieux et
de leurs comportements qui se révèlent principalement délirant, surtout par exemple, j’avoue, la représentation de Seth en mafiosi.

Concernant les personnages, finalement on s’accroche vite au personnage principal, ce détective limite looser qui ne cherche qu’à profiter de la vie à moindre frais et à siroter son whisky dans un bon fauteuil. Il se révèle attachant et surprenant et possède un petit air, j’ai trouvé, de Harry Dresden. Mais voilà il ne faut pas oublier non plus tous ces personnages secondaires qui se révèlent vraiment être des protagonistes hauts en couleurs, pleins de verves et de réparties et qui ne manquent pas de rendre les aventures du héros plus palpitantes et pleines d’humour que ce soit, comme je l’ai déjà dit, les dieux, mais aussi les différentes aides et associés que va rencontrer notre détective au cours de ses enquêtes.

La plume à quatre mains des auteurs se révèlent vraiment simple, entrainante, sachant nous plonger dans ces aventures avec facilité et sachant jongler entre les passages nerveux, rythmé et efficaces, mais aussi des passages plus calmes et nuancés ou encore plus humoristiques. Au final on sent que les auteurs se sont amusés et ont clairement voulu amuser le lecteur, ce qui se ressent tout au long du roman dont on a parfois du mal à lâcher tant il se révèle drôle et plein de vie malgré, certes, quelques points qui m’ont dérangé comme certaines facilités et quelques répétitions, mais rien de vraiment dérangeant. Dans tous les cas je lirai la suite avec plaisir et j’ai hâte de savoir ce que va nous réserver le tome deux qui sort le mois prochain abandonnant les enquêtes courtes pour un roman avec une seule enquête.

En résumé : J’ai passé un vraiment bon moment de lecture avec ce roman qui regroupe plusieurs enquêtes de Lasser le détective. L’histoire se révèle simple et efficace nous emportant facilement dans les aventures du héros, une histoire sans temps morts et pleines de surprises, mais qui voilà, par moment, tombe peut être un peu dans la facilité que ce soit dans la révélation d’indice ou par les témoins qui tombent au bon moment. De plus je reproche aussi peut être une légère répétition dans la présentation des personnages, mais voilà rien de dérangeant tant l’histoire se révèle agréable, pleine d’humour et efficace, le tout porté par un univers, mélange des genres qui se révèle intéressant et passionnant à découvrir. On s’attache facilement au héros un peu looser qui possède un petit air d’Harry Dresden et il est bien porté par des personnages secondaires pleins de mordants et hauts en couleurs. La plume à quatre mains des auteurs se révèlent simple et efficace et je lirai la suite des aventures de Lasser avec grand plaisir.

 

Ma Note : 7,5/10

Précédent

Les Etranges Soeurs Wilcox Tome 1, Les Vampires de Londres – Fabrice Colin

Suivant

Le Trône de Fer, L’Intégrale 3 – George R.R. Martin

  1. Je pense que je vais me laisser tenter, moi aussi j’avais beaucoup aimé ces aventures dans une Egypte délirante dans les Contes de villes et de fusées ^^

  2. Voilà qui à l’air marrant 🙂

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :