La Trilogie Loredan Tome2, Le Ventre de L’Arc – K.J. Parker

le-ventre-de-l-arc.jpgRésumé : Une nuit de sang et de trahison a suffit pour que la fameuse Cité Triple de Perimadeia tombe aux mains des hordes barbares. L’homme qui mena les forces de défense, Bardas Loredan a fuit jusqu’à l’île de Scona. La-bas, mettant de coté la violence qui a marqué sa vie, il s’établit paisiblement comme artisan, fabricant d’arcs.
Mais Scona est aussi la maison du frère et de la sœur de Bardas, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la famille Loredan ne partage pas des souvenirs d’enfance très joyeux. Il suffit de peu pour que Bardas soit à nouveau aux prises avec un monde aux complots impitoyables et aux rivalités sanguinaires. Mais il semblerait que ce soit un monde dans lequel Bardas excelle, et ce qu’il a appris à propos de la nature des arcs pourrait bien changer sa vie – et celle de sa famille – pour toujours.

Edition : Bragelonne

Poche : Folio SF

 

Mon Avis : Après avoir lu, apprécié et chroniqué le tome 1 de la trilogie Loredan ici, je vais maintenant parler de ce second tome. Comme j’ai dis je trouve que l’auteur, K.J. Parker apporte une vague d’originalité et de fraîcheur dans la fantasy et j’espère pouvoir retrouver cela avec ce second tome. La couverture, toujours réalisée par Didier Graffet, est dans la continuité du tome un et je la trouve toujours aussi réussie.

Périmadeia est tombée à la fin du tome un et Baredas a décidé de vivre reclus sur l’île de Scona. Mais un jour cette île va se faire attaquer et Baredas va de nouveau se faire entraîner dans une guerre; une guerre sur fond de finances et d’argent. L’intrigue paraît aussi fine que le tome un mais ce n’est pas sur l’intrigue que l’auteur joue mais sur tout ce qu’il y a autour que ce soit les connections entre les protagonistes, leurs profondeurs mais aussi le style de l’auteur. On ne s’ennuie jamais au fil des pages se laissant promener et manipuler par l’auteur avec une facilité déconcertante et un plaisir certain pour le lecteur. L’auteur fournit les informations et révélations au compte-goutte

Les personnages sont toujours aussi humains, denses et attachants et l’auteur accentue leurs relations tout en y ajoutant de nouveaux protagonistes pour notre plus grand plaisir. Les personnages sont loin d’être bons ou mauvais, ils ont leurs noirceurs et leurs éclats et sont le plus souvent entraînés par les évènements. Il est difficile de ne pas les comprendre que ce soit dans leurs choix bons ou mauvais ils sont tous d’une certaine façon justifiés. C’est la grande force du livre, ces personnages ainsi que leurs interactions.

L’univers se développe dans ce tome même si il reste assez classique dans sa description. Ici la guerre est portée par des banques et non pas par l’armée et j’ai trouvé l’idée ironique mais vraiment intéressante. La magie est énormément mise en avant dans ce tome et on en apprend énormément sur ces effets et ces conséquences mais tout en restant encore un mystère. On la découvre pas à pas avec les héros au fil de la lecture. A noter que l’auteur continue ces descriptions sur la fabrication d’armes ou l’utilisations de certains outils; soit on accroche et ça renforce l’univers du livre soit on décroche.

La plume de l’auteur est toujours aussi captivante et mordante mélange d’humour noir et de cynisme. Elle dépeint l’univers et les personnages avec une grande précision. De plus elle change régulièrement les points de vue et oblige le lecteur avec des bribes d’information à reconstituer le laps de temps qui c’est écoulé entre chaque moment où on croise le personnage. C’est aussi l’une des grades réussites du livre. Puis arrive le final qui m’a scotché t retourné sans vouloir le dévoiler je dois dire que je m’y attendais pas. Un final très sombre.

En Résumé : Un second tome qui tient toutes ces promesses, toujours aussi passionnant avec une intrigue maîtrisée distillant ces rebondissements au compte goutte et surtout un aspect humain toujours aussi soigné et captivant le tout porté par une écriture caustique et mordante. L’auteur continue de nous offrir des descriptions sur la fabrication d’armes ou l’utilisation d’objets ce qui pourrait rebuter certains lecteurs.

 

Ma Note : 9/10

Précédent

La Trilogie Loredan Tome1, Les Couleurs de L’acier – K.J. Parker

Suivant

La Trilogie Loredan Tome3, La Forge des Epreuves – K.J. Parker

  1. Anésidora

    Les deux autres tomes sont dans ma PAL. J’ai préféré ne pas lire la Trilogie d’un trait. Avant j’avais pour habitude de me faire les tomes d’un cycle à la suite mais j’ai remarqué que je me lassais
    souvent vers la fin. Tout ça pour dire qu’avant de les entamer je m’accorde un break :)! Je reviendrais te donner mon avis sans faute 😉 ! Mais vu ton avis je pense ne plus trop tarder !

  2. Anésidora

    Je viens de finir ce tome ! Mon Dieu ce final ! Absolument superbe !Parker m’a scotchée pour le coup ! Cette trilogie est vraiment surprenante.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :