Le Chaos en Marche Tome 1, La Voix du Couteau – Patrick Ness

la voix du couteauRésumé : C’est l’année de ses treize ans et, dans un mois, Todd Hewitt va devenir un homme. Il est le dernier garçon de Prentissville. Cette ville de Nouveau Monde est uniquement peuplée d’hommes. Depuis longtemps, toutes les femmes et les enfants ont disparu. A Nouveau Monde, chacun peut entendre les pensées des autres, qui circulent en un brouhaha incessant, le Bruit. Nul ne peut échapper au Bruit, nulle part, jamais…

Edition : Gallimard
Poche : Pôle Fiction / Folio SF

 

Mon Avis : Ce livre, j’avoue, je n’en ai pas entendu parler avant de le voir sortir en poche. Il faut aussi dire que pour les romans jeunesse soit je connais déjà l’auteur, soit je marche sur un coup de tête. Vu que j’ai dû passer à côté de sa sortie en grand formant, que je n’accroche pas du tout à la couverture de Pôle Fiction et que je ne connaissais pas l’auteur, il a fallu attendre sa sortie chez Folio SF avec cette illustration accrocheuse pour que ce roman commence à me donner envie de le découvrir. Par conséquent quand j’ai vu que Livraddict le proposait en partenariat, j’ai décidé de tenter ma chance et j’ai été sélectionné. Je remercie donc Livraddict et Folio SF pour m’avoir permis de découvrir ce premier tome.

On se retrouve donc, ici, à suivre Todd, un jeune garçon qui dans un mois, selon la loi de sa ville, va devenir un homme. Todd n’habite pas n’importe où, il est l’un des colons du Nouveau-Monde, et le dernier enfant de Prentissville. Surtout Nouveau-Monde possède une particularité, un virus lâché durant la Guerre qui fait que l’on peut entendre tout le monde penser : le Bruit. Sa vie va complètement basculer le jour où, en se rendant dans le marais il va croiser une poche de silence. Il va alors se retrouver à fuir et découvrir la vérité. Dès les premières pages, j’avoue j’ai été captivé par ce roman. Déjà par l’aspect stylistique, le narrateur étant un enfant d’environ 13-14 ans, dans un monde où la langue passe au second plan, devenant moins maîtrisé, l’auteur a donc décidé de complètement s’adapter offrant ainsi un langage simple et d’une certaine façon « appauvri », mais pourtant il s’agit un vrai travail de forme qui met clairement dans l’ambiance et colle parfaitement à ce garçon de ferme innocent. Cela pourrait par contre en surprendre plus d’un et peut-être se révéler bloquant pour certains, mais ce serait passer à côté d’un roman réussi je pense.

L’histoire qui nous est alors proposée se révèle elle aussi terriblement efficace et entrainante, bien porté par un rythme tendu et haletant de la première à la dernière page. L’auteur maîtrise clairement son récit, apportant ainsi de nombreux rebondissements et de nombreuses surprises sans jamais non plus tomber dans la surenchère ou se perdre. C’est d’ailleurs cette intensité, cette fuite en avant sans retour, qui fait que le lecteur tourne les pages avec plaisir et l’envie d’en apprendre plus. Alors certes sur le fond on reste tout de même dans un récit initiatique, avec ce jeune Todd qui va rapidement se retrouver confronter au monde des adultes, un monde souvent empli de duplicité et de mensonges, mais qui possède aussi ses zones de joie et de bonheur. Il va donc ainsi devoir, peu à peu, quitter le monde de l’enfance et parfois pas toujours de façon plaisante. Pourtant, malgré ce côté classique, l’auteur arrive vraiment à construire une intrigue dense, complexe qui possède de nombreux secrets et de nombreuses trahisons, mais aussi de belles rencontres. Je regrette par contre certaines répétitions dans les réflexions de Todd qui a besoin de remâcher les informations avant de bien les assimiler, peut-être même un peu trop parfois, ainsi que certains retournements de situations un peu simplistes, mais dans l’ensemble rien de bien non plus dérangeant.

L’univers se révèle vraiment solide, efficace et captivant pour, d’une, ce qu’il propose, mais aussi pour ce qu’il laisse en suspend poussant ainsi à vouloir en apprendre plus. On se retrouve dans un lointain futur, Nouveau-Monde étant finalement une colonie pour une fraction humaine cherchant un nouvel Eden et fuyant une Terre de plus en plus violente et sombre. On découvre au fil du récit un monde luxuriant, avec des animaux qu’on connait, mais aussi une faune et une flore indigène, propre à cette planète. Alors certes on reste dans des descriptions simples, mais elles se révèlent efficaces et offrent un dépaysement des plus intéressant dévoilant un monde sauvage, qui garde encore de nombreuses surprises par devers lui pour sûrement mieux nous surprendre par la suite. Il soulève aussi de nombreuses questions au fil des pages, comme par exemple sur les Spackles, et offre aussi de nombreuses réflexions comme sur la définition d’un Homme ou encore sur les relations entre les hommes et les femmes ou même nos relations avec les autres, mais aussi sur le besoin des peuples parfois de fuir, de s’enfermer, et pousse ainsi le lecteur à se réfléchir. Le principal intérêt ici vient quand même du Bruit, cette capacité à pouvoir lire dans la pensée des autres, ce qui amène un sacré bouleversement dans la façon de vivre de chacun. Un univers sombre, violent, mais qui ne manque pas d’attrait et donne envie d’en apprendre plus.

La narration du récit se fait à la première personne ce qui fait qu’on se retrouve au plus près de Todd, on découvre ainsi un héros qui est complètement perdu dans un monde qu’il croyait connaitre, mais ne comprend finalement pas. On s’attache ainsi petit à petit à lui au fil de la lecture malgré son côté parfois un peu « idiot » et sa capacité à jurer trop facilement. On se prend clairement d’affection pour ce petit homme qui va devoir traverser de nombreuses épreuves et surtout découvrir des émotions tels que l’amitié, la joie, mais aussi la peur ou encore la haine. Todd ne fait pas non plus son voyage seul, il avance ainsi avec Viola qui se révèle elle aussi intéressante, jeune fille arrachée à son milieu qui est abandonnée dans un monde inconnu qui va devoir apprendre à avancer malgré les pertes qu’elle a connu. Autour de nos héros, gravitent de nombreux personnages qui ne manquent pas d’attrait, servant soit d’aide soit de point de réflexions aux voyageurs mais qui, parfois, manquent clairement de profondeur. Rien de bien gênant non plus. Par contre j’ai parfois eu un peu de mal avec Todd qui tombe parfois légèrement dans une certaine caricature, rien de bloquant, mais parfois frustrant.

Puis arrive cette conclusion, nerveuse, terriblement efficace, pleine de surprises et de retournements de situations, dévoilant certaines vérités, et qui appelle aussi clairement à lire la suite. C’est d’ailleurs légèrement frustrant de ne pas avoir le second tome à portée de main, j’aurai pu facilement me laisser tenter. Il ne me reste plus qu’à me dépêcher à la faire renter dans ma PAL tant le premier tome se révèle passionnant, rempli d’aventures et intense.

En Résumé : J’ai finalement passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome qui nous propose une histoire pleine d’aventure et qui se révèle intense, certes basé sur un voyage initiatique, mais offrant une intrigue solide, dense et complexe avec son lot de rebondissements, de trahisons et de révélations. L’univers qui nous est proposé se révèle intéressant, amenant de questions et réflexions efficaces, et surtout offrant des découvertes intéressantes. Les personnages ne manquent pas d’attrait et on s’attache assez facilement au fil des pages à Todd et Viola, je regrette juste certains protagonistes secondaires qui manquent de profondeur. La plume est, pour moi, une des grandes forces de ce récit, s’adaptant à un monde en régression et à la narration d’une jeune de 13-14 ans ce qui peut, certes en bloquer, certains, mais m’a permis de mieux m’immerger. Je regrette par contre certaines répétitions, principalement dans les réflexions de Todd, et aussi certains retournement un peu simplistes, mais franchement rien de bloquant tant le récit se révèle haletant et aboutit à une conclusion qui donne clairement envie de lire la suite.

 

Ma Note : 8/10

 

Autres avis : Zina, Gruz, Nanet, Ptitetrolle, Radicale, Lynnae, …

Précédent

Burndive – Karin Lowachee

Suivant

Liavek – Megan Lindholm & Steven Brust & Gregory Frost

  1. J’ai beaucoup aimé ce 1er tome également. Je trouve que l’auteur a réussi à proposer une intrigue prenante et efficace, avec une vraie réflexion derrière. Je suis curieuse de lire la suite !

  2. C’est une saga que j’aimerais beaucoup lire 🙂

  3. Je l’ai lu cette année et ça a été une bonne surprise. Le monde décrit, les mystères entourant Prentissville m’ont captivé et puis cette fin donne très envie de lire la suite !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :