Le Cycle de Lanmeur Intégrale 1, Les Contacteurs – Christian Léourier

le cycle de lanmeur 1 les contacteursRésumé : Quand les hommes de la planète Lanmeur accèdent au voyage spatial, ils ont la surprise de découvrir que d’autres humanités s’épanouissent dans l’univers. Un hasard ? Peut-être pas. Lanmeur lance alors l’idée du Rassemblement et envoie des contacteurs sur ces mondes plus ou moins avancés, avec pour mission de les intégrer à sa propre civilisation. Mais quel projet se cache derrière ces sociétés si différentes ? Qui sont les Rêveurs de l’Irgendwo, auxquels Lanmeur devra tôt ou tard se confronter ?

Edition : Ad Astra

 

Mon Avis : Ce livre  a longtemps traîné dans ma PAL car, il faut bien l’avouer,  j’avais un peu peur de me lancer dans un tel cycle dont j’ai de plus en plus entendu parler, en positif le plus souvent, depuis sa réédition. J’ai donc pris mon courage à deux mains et j’ai sorti ce livre, acquis lors des Futuriales 2012, de ma PAL et je me suis lancé dans sa lecture. Je dois dire que je trouve la couverture, illustrée par Eric Scala, vraiment sobre et très réussie. Cette intégrale regroupe en fait trois textes complets dans l’univers de Lanmeur.

Ti-Harnog : Ce texte vient nous raconter l’histoire d’un contacteur de Lanmeur qui atterrit sur Ti-Harnog afin de préparer cette planète au grand rassemblement. L’atterrissage ne se passe pas comme prévu, il se retrouve donc sur cette planète sans aucune préparation. Ce qui fascine directement quand on rentre dans cette histoire c’est l’imagination foisonnante de l’auteur, que ce soit dans la présentation et le développement de cette planète, mais aussi sur l’aspect sociétal. En effet que ce soit les castes, les régions visités ou encore les façons de vivre de chacun tout se révèle vraiment fascinant et on sent bien que l’auteur a passé du temps à mettre en place un tel monde. Le point important qu’on découvre au cours de cette histoire, c’est concernant la Murkéto qui vient présenter au lecteur l’évolution de l’homme et de la femme de façon vraiment originale et intéressante et qui soulève quelques questions et réflexions.

À travers ce récit l’auteur va mettre en avant l’influence du contacteur dans une société en paix et balisée par les castes, il va dévoiler comment un homme sans caste va tout bouleverser, tel un grain de sable dans une machine bien huilée. Une histoire pleine de rebondissements et de découvertes à travers une société figée mais humaine avec ses forces et ses faiblesses.. Mais voilà ce premier texte est loin d’être parfait j’ai trouvé, certains aspects et certains passages m’ont parus un peu désordonnés. Le personnage principal m’a paru un peu trop spectateur de ce qui lui arrive avant de se retrouver « prophète » de façon un peu trop mal amené et brusque, mais aussi certaines scènes de grandes batailles  manquent, à mon gout, de ce côté épique. Mais voilà malgré ces défauts ce premier tome met clairement l’eau à la bouche et offre une introduction intéressante à l’univers de Lanmeur.

L’Homme qui Tua l’Hiver : Ici on change de présentation, on quitte le contacteur qui découvre une planète pour suivre une archéologue sur la planète Nédim qui part découvrir le site de Golgeth. Cette histoire va se révéler plus sombre que la précédente, en effet Nedim est une planète où les saisons durent des années et au début de l’histoire on se retrouve au milieu d’un hiver qui dure amenant les villes et la planète à se dégrader. De plus les colons et les indigènes se détestent. Ce texte est vraiment intéressant, déjà parce qu’il permet de découvrir de nouveau un magnifique univers froid, glacial mais brillamment présenté par l’auteur, mais ensuite il nous fait aussi découvrir un nouveau point de vue sur l’influence de Lanmeur qui a colonisé cette planète et transformé les indigènes en esclave. On est loin du grand rassemblement.

L’auteur ne fait pas que nous faire réfléchir sur les colonies, il nous offre aussi un texte qui va mélanger le scientifique, avec Akrèn l’archéologue, et le mystique avec les coutumes des indigènes dont a été élu le héros qui va aller tuer l’hiver. Cette dualité est plutôt bien amenée et apporte une réflexion intéressante sur le texte avec deux visions différentes. Un texte au final vraiment intéressant qui nous dévoile aussi la dépravation des colons qui se croient facilement supérieur aux autres. Par contre, j’avoue ne pas avoir complètement accroché au personnage de Akrèn, l’auteur cherche à en faire un personnage fort, mais elle parait plus entêtée, égoïste et parfois un peu gamine. La conclusion reste ouverte, ce qui plaira ou pas, mais je l’ai trouvé rapide ce qui la rend légèrement frustrante, comme si l’auteur était pressé.

Mille Fois Mille Fleuves : Dans ce texte le premier point intéressant c’est qu’on change de point de vue, ce n’est pas un Contacteur qui nous raconte cette histoire, mais une autochtone d’une planète, Ynis. Sur cette planète l’eau possède une importance capitale et comme à son habitude l’auteur nous offre un univers vraiment magnifique ainsi qu’une société et des traditions vraiment passionnantes à découvrir. L’héroïne a été choisie pour devenir l’épouse d’un fleuve, mais sa vie va se retrouver bouleverser quand elle va rencontrer un contacteur de Lanmeur. Dans ce texte les Lanmeuriens se retrouvent en arrière plan, on suit plus le voyage de Ynis qui, en plus de nous faire découvrir sa planète, va se retrouver entrainer dans une histoire d’amour complexe et dans une lutte de pouvoir qui la dépasse.

Un texte au rythme vraiment lent, mais qui se révèle bien porté par des descriptions de ce monde qui se révèlent clairement fascinantes. Le rythme lent ne veut pas dire ennuyeux, loin de là, car ce récit possède aussi son lot de rebondissements et de retournements de situations bien amenés et entrainants. Mais voilà j’avoue que j’attendais un peu plus de ce texte, déjà concernant les gens de Lanmeur, dont au final ce texte n’apprend pas grand-chose si ce n’est que leur capacité à tout bouleverser est importante, mais aussi plus on avance dans ce texte et plus on se retrouve simple spectateur de cette histoire. Rien de dérangeant, mais je me dis que ce texte aurait gagné peut être à être un peu plus condensé. Cela ne m’a pas empêché de tout de même trouver agréable ma lecture.

 

Les points vraiment fascinants des écrits de l’auteur c’est vraiment cette capacité à nous emporter dans un univers magique, magnifique et pleine de poésie et de mystères ayant chacun son propre code, sa propre mythologie et sa propre façon de penser. C’est cette diversité de monde qui fait entrer avec facilité le lecteur dans l’histoire. Il faut dire aussi que le tout est porté par une plume vraiment agréable, soignée et qui offre ainsi des descriptions vraiment fascinantes et entrainantes. Après concernant les histoires tout n’est pas parfait, que ce soit la gestion des personnages ou du rythme, mais l’auteur arrive toujours à nous offrir un récit agréable, sympathique, certes pas toujours des plus original, mais vraiment plaisant à lire. En tout cas une première intégrale qui m’a fait passer un bon moment et m’a fait découvrir de magnifique régions. Je lirai la suite avec plaisir.

Mon Avis : J’ai passé un bon moment de lecture avec cette intégrale offrant trois textes qui nous font découvrir des univers vraiment fascinants et passionnants, se révélant aussi plein de mystères et de poésie. Les histoires varient et nous offrent des moments agréables avec rebondissements et retournements de situations, même si certaines paraissent assez classiques. Les différents personnages rencontrés se révèlent intéressant à découvrir même si certains se révèlent un peu trop dans l’excès. Au final trois récits différents avec leurs points forts et leurs points faibles qui sont intéressants à découvrir, le tout porté par une plume soignée et efficace. Je lirai la seconde intégrale avec plaisir.

 

Ma Note : 7,5/10

Précédent

Danilov Quintet 2, Thirteen Years Later – Jasper Kent

Suivant

La Constellation du Diadème Tome 1, Olium – Brian Herbert & Kevin J. Anderson

  1. Il est dans ma wish-list grâce à Lelf. Ce que tu en dis me conforte dans l’idée de le lire.
    Très joli avis 🙂

    • Merci, j’espère qu’il te plaira et que les univers présenté par l’auteur se révèleront aussi magnifique pour toi que pour moi.

  2. Idem, dans la wish-list grâce à Lelf et je pense qu’il ne tardera plus trop à rejoindre la PAL… ça a l’air vraiment intéressant.

  3. Léourier c’est bien !

  4. Les textes sont tous différents, j’ai beaucoup aimé Ti Harnog, peut-être parce que c’est le premier de l’univers et donc il m’a le plus plu. Ceci dit, Mille fois mille fleuves est intrigant.

    • C’est vrai que les textes sont très variés, on évite donc ainsi de tomber dans la répétition. Faut que je me procure l’intégrale 2 maintenant.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :