Le Dernier Apprenti Sorcier Tome 3, Murmures Souterrains – Ben Aaronovitch

le-dernier-apprenti-sorcier-3-murmures-souterrainsRésumé : Un cadavre abandonné dans les entrailles de la station Baker Street, voilà tout ce qu’il reste de James Gallagher, jeune Américain étudiant à Londres. Sa riche famille est bien décidée à aller jusqu’au fond des choses pour comprendre les circonstances du drame.

Le problème, c’est que le fond des choses est situé bien plus profond que quiconque ne pourrait l’imaginer. Quiconque, sauf l’inspecteur Thomas Nightingale, officiellement le dernier sorcier de Londres, et son apprenti, Peter Grant.

C’est à ce dernier qu’échoit la mission d’arpenter les couloirs hantés du plus vieux et désormais du plus mortel réseau métropolitain du monde. Mais au moins ne sera-t-il pas seul. Le FBI lui a envoyé un agent de choc : jeune, ambitieuse, belle à se damner… Comme quoi, la vie réserve parfois quelques bonnes surprises!

Edition : Nouveaux Millénaires

 

Mon Avis : Les deux premiers tomes de cette série de Fantasy Urbaine se sont révélés vraiment très plaisant à lire, efficaces, prenants et bien menés, le tout dans un Londres qui continue à se révéler fascinante et mystérieuse au fil des tomes (chronique du Tome 1 ici et du Tome 2 ). J’avais donc hâte de pouvoir découvrir la suite des aventures de l’agent Grant et de savoir ce qu’allait nous proposer l’auteur dans ce nouveau tome. L’illustration de couverture est toujours aussi sympathique, posant cette fois clairement le métro comme point de départ de l’histoire, mais j’avoue tout de même une petite préférence pour les couvertures anglaises.

Pour ce troisième tome je dois dire que j’attendais beaucoup de l’intrigue, l’auteur ayant mis en place un fil rouge à la fin du second tome avec le fait que la Folie n’est peut-être pas le seul lieu où on peut trouver des magiciens et qu’ils ne cherchent pas tous à respecter la loi. Je dois bien dire que ce troisième tome ne m’a pas déçu, car l’auteur vient mélanger habilement deux intrigues, celle, un peu light, mais passionnante, sur son Magicien sans Visage et celle, plus développée et tout aussi intéressante sur ce nouveau cadavre découvert dans les entrailles du métro. Il arrive à jongler avec les deux sans jamais perdre le lecteur ou le frustrer. L’auteur continue à jouer de façon astucieuse entre l’enquête policière et la plongée dans ce monde fantastique de la magie, ce monde plein de mystères et de surprises. Il arrive aussi à nous emporter dans une enquête vraiment intéressante et bien rythmé et réussit surtout à ne pas plonger dans la surenchère de magie, elle est présente, mais elle est loin de toujours aider, voir sauver, notre héros, même si elle se révèle forte utiles. Une histoire vraiment sombre, pleine d’humour et toute aussi efficace que les deux premiers tomes qui fait qu’on tourne les pages avec facilité et l’envie d’en savoir plus. Par contre, parfois l’auteur se laisser aller à un peu de longueurs qui, je ne le doute pas, serviront plus tard, mais paraissent survenir un peu par surprise dans le tome et ne rien apporter pour le moment, rien de bien méchant.

L’univers mis en place par l’auteur se révèle toujours aussi riche, dense, entrainant, efficace et surtout continue de se diversifier au fil des tomes. On continue à retrouver les personnages des tomes précédents, principalement les déesses des rivières, qu’on voit parfois un peu trop souvent à mon goût, mais surtout l’auteur continue à développer son univers féérique. On continue par exemple à en apprendre un peu plus sur les fantômes ou encore on découvre dans ce tome ce qu’est le petit peuple. Concernant la magie, comme je l’ai dit, elle se révèle présente, mais possède ses limites, selon son expérience et ses connaissances, on ne devient pas un « super magicien » comme cela en claquant des doigts et je trouve ça intéressant. Par contre, je sais, je me répète, mais je trouve que Londres est vraiment une ville fascinante et qui colle parfaitement au genre d’univers fantastique et de fantasy de ce genre de roman, ici on découvre le métro de Londres qui oscille entre fascination et angoisse. Depuis trois tomes l’auteur donne envie de découvrir cette ville, mais surtout il arrive à instiller des passages d’histoire, comme par exemple sur la création du
métro, de façon efficace, intégré à l’histoire et sans déconnecter le lecteur de l’intrigue, même si des fois ça force un peu les héros à trop en connaître. Le côté un peu geek qu’on retrouve disséminé au fil des pages est aussi un point positif du roman, que ce soit Doctor Who, Tolkien ou encore les jeux de rôles, on retrouve avec plaisir cet univers, même si les références restent assez connues; la grande force de l’auteur et de ne pas rendre tout ça non plus trop lourd pour le lecteur qui ne possèderait pas ce côté geek.

Le personnage qu’on suit tout au long de ce troisième tome est toujours Peter Grant, donc autant le dire tout de suite si vous ne l’appréciez pas, passser votre chemin, sinon laissez-vous de nouveau plonger dans la vie de cet agent de police, légèrement cynique qui possède un humour anglais vraiment efficace, vis-à-vis de sa situation et de ses différentes interrogations et explications. On a souvent le sourire aux lèvres devant les réparties et les descriptions que nous livre le héros, de plus l’utilisation de la narration à la première personne fait qu’on s’accroche encore plus facilement à lui, peut être parfois légèrement au détriment des autres. Cela n’empêche tout de même pas aux autres personnages de se révéler importants, mais surtout soignés et attachants, que ce soit Lesley qu’on retrouve dans ce tome et qui évolue de façon intéressante malgré tous les changements de sa vie, mais aussi Nightingale qui parait toujours aussi décalé à travers cette histoire, mais tout aussi passionnant. Ajouter à cela de nouveaux personnages qu’on découvre dans ce tome qui se révèle intéressant, même si parfois ils manquent, à mon goût, un peu de consistance, et qui viennent offrir un peu de changement.

Le style de l’auteur se révèle toujours aussi efficace, simple et nous plonge facilement dans cette histoire de meurtre dans un Londres fantastique et passionnant. L’humour Anglais bien présent ne plaira peut être pas à tout le monde, en tout cas moi j’ai bien rigolé par moments. Alors, certes, je le dis clairement, ce genre de roman ne révolutionnera peut être pas le genre, mais en tout cas pour le moment je ne suis pas déçu et ce troisième tome confirme mon impression en m’ayant fait passer un vraiment bon moment de lecture. Ce cycle possède ses atouts et son propre charme qui fait que je compte lire la suite avec plaisir. Mon seul léger reproche c’est un léger essoufflement de l’histoire vers les 3/4 du roman et une fin que j’ai trouvée légèrement trop courte. Dans tous les cas vivement la sortie du quatrième tome, ce qui devra attendre un peu vu qu’il ne devrait pas sortir avant le mois de Juillet en VO et donc sûrement pas avant 2014 en VF.

En Résumé : J’ai de nouveau passé un bon moment de lecture avec le troisième tome de ce cycle qui nous offre de nouveau une histoire captivante, sombre et pleine d’humour qui vient mélanger deux intrigues intéressantes que ce soit celle du fil rouge comme l’enquête habituelle. L’univers plein de magie et de mystères se révèle toujours aussi fascinant continuant à nous dévoiler au fil des tomes les différents êtres féeriques qui y sont présents, le tout se situant à Londres, ville qui colle parfaitement à ce genre d’univers et qui donne vraiment envie d’être visitée. Les personnages continuent à se révéler tout aussi passionnant et à se densifier, on retrouve avec plaisir des personnages des tomes précédents et on découvre de nouveaux personnages fascinants même si parfois ils manquent un peu de profondeur. Le style de l’auteur est toujours aussi simple, efficace et prenant et nous plonge facilement dans son histoire passionnante du début à la fin. J’aurai juste un léger regret, une fin peut-être légèrement vite expédiée ainsi qu’un léger essoufflement au 3/4 du roman, mais rien de gênant. En tout cas j’ai vraiment hâte de lire le quatrième tome de cette série.

 

Ma Note : 7,5/10

Précédent

Rainbow Warriors – Ayerdhal

Suivant

Il Etait une Fois en France Tome 1, L’Empire de Monsieur Joseph – Nury & Vallée

  1. Avalon

    Je suis totalement accro à cette série. J’ai lu ta chronique en diagonale car j’espère pouvoir le lire très prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :