Le Prince de la Brume – Carlos Ruiz Zafón

le prince de la brume Résumé : 1943, Angleterre.
Pour fuir la guerre, la famille Carver s’installe dans un village perdu sur la côte. Mais, à peine franchie la porte de la maison, des événements étranges se produisent…
Avec leur nouvel ami Roland, Alicia et Max Carver vont peu à peu percer les secrets de la vieille demeure et apprendre l’existence d’un certain Caïn, surnommé le Prince de la Brume. Un personnage diabolique revenu s’acquitter d’une dette très ancienne…
Voilà les trois enfants lancés à la découverte d’épaves mystérieuses, de statuettes enchantées, de gamins ensorcelés… Une aventure extraordinaire qui changera leur vie à jamais.

Edition : Robert Laffont / Pocket Jeunesse

 

Mon Avis : J’ai découvert Carlos Ruiz Zafon avec L’Ombre du Vent, livre qui m’avait laissé une excellente impression (chronique ici), ensuite j’ai lu Marina qui m’avait, lui, laissé une plutôt bonne impression (chronique ), malgré la ressemblance dans l’intrigue avec L’ombre du Vent. Je continue donc ma plongée dans l’univers de l’auteur avec cette fois son premier roman qui vient d’être réédité. A noter que ce livre peut être lu par un public adulte comme un public plus jeune d’où la sortie de ce livre chez deux maisons d’édition.

 

L’auteur, avec ce livre, a décidé de nous plonger dans une histoire de frisson, pleine de mystères et de sombres magies. Une histoire qui certes n’est pass des plus originales; qui n’a jamais lu de livre sur les maisons hantés ou encore sur des mages maléfiques, mais voilà l’auteur arrive à rendre cette histoire vraiment passionnante. Il maitrise son intrigue du début à la fin sans raté ni fausses notes et on se retrouve embarquer dans la quête de ce jeune Max, à travers les ombres, pour la vérité et les conséquences que tout cela va impliquer. L’ambiance du roman est vraiment plaisante, malgré un côté un peu jeunesse, et devient de plus en plus sombre et prenante au fil des pages.

 

La sombre menace qui plane sur nos héros est vraiment bien amenée et se révèle lentement au fur et à mesure qu’on tourne les pages. Alors bien sûr certains aspects sont facilement pressenti à l’avance et manquent de surprises, mais là n’est pas le plus important car, ce qui importe dans ce livre, c’est l’ensemble de l’histoire qui, si le lecteur se laisse aller, va captiver et, qui sait, faire frissonner petits et grands tant l’auteur arrive à nous captiver. Une histoire de maléfice qui se savoure avec plaisir, même si le côté un peu enfantin et jeunesse se fait parfois un peu ressentir.

 

Les personnages ne manquent pas de profondeur et d’humanité et on se laisse emporter par leurs émotions, leurs sentiments et on s’accroche facilement à eux. C’est l’un des points important de ce
livre, les personnages et leurs côtés véritablement humains; on rigole, on sourit, on frissonne avec les protagonistes et leurs interactions au fur et à mesure qu’on tourne les pages. Alors bien sûr il s’agit d’un court roman et certains personnages sont qu’à peine esquissés, je pense principalement à Alicia dont j’aurai aimé en savoir plus, mais rien de vraiment dérangeant.

 

La plume de l’auteur est véritablement simple, élégante et poétique et réussi le tour de force de nous faire plonger dans une histoire qui, aux premiers abords, manque clairement d’originalité, et qui pourtant se révèle être un voyage plaisant et humain dans les plus sombres secrets de ce village au bord de mer. Il nous plonge dans une ambiance fantastique, dramatique et sombre vraiment prenante. La conclusion est véritablement captivante et prenante et offre une fin pleine de mélancolie, de surprise mais aussi vraiment intéressante. Une histoire qui devrait ravir jeunes et
moins jeunes. Alors bien sûr tout n’est pas parfait l’auteur s’offre parfois certaines facilités, on manque quelque fois d’un léger manque d’explication mais rien de bien dérangeant. Par contre si vous êtes à la recherche d’un livre de la trempe de L’Ombre du Vent passez votre chemin car Le Prince de la Brume n’est pas du même style ne vise pas forcément le même public selon moi. Par contre le quatrième de couverture du livre en dit trop selon moi, c’est dommage.

 

En Résumé : J’ai passé un bon moment avec livre. L’auteur nous livre une histoire pleine de maléfice et de magie noire qui, certes, manque d’originalité mais est maitrisé parfaitement par l’auteur grâce à un style vraiment élégant et qui nous plonge dans une ambiance sombre vraiment efficace. Les personnages sont véritablement humains et attachants et on s’accroche rapidement à eux et leurs émotions. Alors bien sûr ça reste, par moment, un livre jeunesse avec parfois une certaine facilité et simplicité, mais rien de vraiment dérangeant et si on se laisse emporter, ce livre ravira jeunes et moins jeunes.

 

 

Ma Note : 7,5/10

Précédent

Résultats concours Farlander

Suivant

Par-Delà le Mur du Sommeil – H.P. Lovecraft

  1. Hum hum… J’avoue que ça m’intrigue ! 😀
    J’ai failli le prendre l’autre fois à la librairie ayant adoré Marina, je crois que je ne résisterais pas la prochaine fois.

  2. J’ai bien aimé moi aussi, dans le même style (mi-fantastique, mi-jeunesse) il y a Marina aussi qui est vraiment pas mal !

  3. Ta chronique me tente bien ! J’ai déjà lu l’Ombre du vent (j’ai adoré) et le Jeu de l’Ange (un peu en dessous mais bien tout de même). Le style Zafon me plaît bien en général.

  4. J’ai beaucoup aimé ce court roman, et j’ai hâte de lire les tomes suivants 🙂

    Ca fout un peu la frousse, c’est angoissant, mais c’est très bien !

  5. Ludivine

    un de plus sur ma wish list mais avec cet auteur, ils y sont tous il faut dire ^^ j’adore ce coté surnaturel qui est toujours présent!

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :