Le Projet Shiro – David S. Khara

le projet shiroRésumé : 1957. États-Unis, Maryland. Centre de recherches bactériologiques de l’armée américaine. Le professeur Jane Woodridge mène des expérimentations à haut risque. Soudain, l’alarme retentit…

De nos jours, République tchèque. Au mauvais endroit, au mauvais moment ! Fuyant ses problèmes conjugaux, Branislav Poborsky se rend chez ses parents. Sur la route, il découvre un village bouclé par la police et voit sa vie basculer…

Lorsque son mentor se fait enlever, l’agent du Mossad Eytan Morgenstern doit faire équipe avec sa rivale. Enrôlé de force dans un combat qui n’est pas le sien, il devra tout tenter pour mettre fin aux agissements d’un mystérieux groupuscule entré en possession d armes de destruction massive.

Quand vos ennemis d’hier deviennent vos meilleurs alliés, quand l’humanité semble prête à répéter les erreurs du passé, que peut bien faire un homme contre la folie qui ne va pas manquer de suivre…

Edition : Critic

 

Mon Avis : Souvenez vous, David S. Khara avait frappé un grand coup avec son premier roman, Le Projet Bleibeg, dont vous pouvez retrouver ma chronique ici; un thriller prenant, nerveux et très efficace. Le Projet Shiro est la suite directe de ce premier roman et je dois avouer que j’avais hâte de le découvrir tant j’avais passé un bon moment avec Le Projet Bleiberg. La couverture, illustrée par Ronan Toulhoat, reste dans la lignée du premier tome, efficace et vraiment sympathique.

On retrouve dans ce tome Eytan Morgenstern l’agent du Mossad qui avait déjà fait des étincelles dans le premier tome. Son mentor va se faire kidnapper et il va devoir s’associer à ses ennemis pour régler un conflit d’envergure sous peine de graves problèmes. Comme a son habitude avec l’auteur on se trouve embarqué dans son histoire dès les premières pages. Il maitrise parfaitement son intrigue pleine d’action et de rebondissements tout en ne laissant pas de coté les personnages dont on aborde de façon un peu plus poussé leurs histoires.

Alors bien sûr le côté nouvauté du premier tome s’est estompé et certaines ficelles paraissent par moment un peu grosse, mais pourtant, on se laisse facilement entraîne dans cette histoire captivante où on ne s’ennuie jamais du début à la fin. On tourne les pages avec envie pour découvrir la fin que nous réserve l’auteur. De plus l’auteur évite le côté « toujours plus » dans la surenchère pour nous sortir une intrigue attrayante et intéressante, ce qui fait que le lecteur se sent happé du début à la fin par cette histoire qui nous fait voyager de la République Tchèque au Japon.

Les personnages sont vraiment intéressants, travaillés et surtout crédibles et attachants. Ce qui change dans ce tome c’est qu’on plonge plus dans les personnages, comme Eytan qu’on discerne un peu plus dans ce tome; on découvre ses forces et ses faiblesses et on commence à mieux le comprendre. Mais on ne découvre pas qu’Eytan, on en apprend aussi plus sur Elena la magnifique rousse du consortium et sur ses motivations et ses envies le tout à travers des flashback intéressants. Des personnages vraiment captivants, non dénués d’humour et de reparties cinglantes et dont on s’attache rapidement.

L’auteur continue à travers ce livre de nous parler des horreurs de la guerre mais aussi des horreur que peut perpétrer l’humanité pour le développement et la connaissance, et sur ce besoin de pouvoir et de puissance. L’auteur traite également ici de la vengeance et de la souffrance des victimes. Un tome qui fait réfléchir sur les conséquences des actes de chacun mais surtout des gens au pouvoir. Un tome qui, comme le premier, ne devrait pas laisser indifférent.

La plume de l’auteur est vraiment fluide, efficace et incisive porté par des phrases courtes qui offrent un rythme prenant. On retrouve la plume vraiment visuelle qui avait fait la réussite du premier tome alignant les scènes, que ce soit d’action, de réflexions ou d’émotions avec une grande réussite malgré parfois un sentiment que tout va un peu trop vite. Alors bien sûre certains rebondissements se résolvent de façon un peu simpliste mais rien de vraiment dérangeant pour savourer cette histoire. Un second tome à l’histoire solide, prenante et efficace, indépendante du premier tome et qui nous fait toujours autant réfléchir. J’attends la suite avec impatience.

En Résumé : Voilà un second tome qui, malgré le fait qu’il perd un peu de l’aspect nouveauté du premier tome, se révèle solide, efficace et captivant. On est happé dans ce livre dès les premières pages pour ne plus le lâcher jusqu’à la conclusion. Les personnages sont toujours aussi efficaces, complexes et on en apprend plus sur eux dans ce tome. Alors bien sûre quelques grosses ficelles apparaissent ici ou là mais rien de vraiment dérangeant et si on a apprécier le premier tome on ne devrait pas être déçu de celui-ci.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

Fahrenheit 451 – Ray Bradbury

Suivant

L’Âge des Etoiles – Robert Heinlein

  1. De fait, il n’y a plus la surprise de Bleiberg, mais j’ai vraiment apprécié cette lecture (peut être encore plus que le premier justement!)

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :