Le Prophète et le Vizir – Yves & Ada Rémy

le prophète et le vizir Résumé : Rien ne destinait Kemal bin Taïmour à devenir prophète. Sans doute est-ce là une des mystérieuses interventions d’Allah, Clément et Miséricordieux, qui guida la main de l’Emir Nour al-Din Malek le jour où il le recruta pour lire l’avenir. D’homme ordinaire, voici que l’humble reçoit un don puissant mais bien incontrôlable. C’est sur la route qu’il tentera de faire entendre la voix d’Allah, qui lui parle des hommes d’autres temps.
Le Vizir Fares Ibn Meïmoun quant à lui ne croit pas au Destin et se moque des prophéties. A-t-il raison ou tort ? Qui du Prophète ou du Vizir détient la vérité ? Les protagonistes sont en place
pour jouer leur rôle, il ne reste plus aux événements qu’à se dérouler. Inch Allah.
(source résumé : Imaginelf)

Editeur : Dystopia

 

Mon Avis : Voilà des auteurs dont j’avais envie de découvrir depuis un petit moment déjà. Alors, quand j’ai vu que le site Imaginelf proposait un concours j’ai décidé de participer et j’ai eu la chance d’être sélectionné pour découvrir ce petit recueil de deux nouvelles. Je remercie donc Imaginelf et Dystopia pour m’avoir permis de découvrir ce livre. En tout cas je dois dire que je trouver la couverture assez intrigante et réussie, par contre j’ai été surpris par l’absence de quatrième de couverture. Ce recueil contient donc deux nouvelles qui vont se révéler différentes dans le style, la présentation et la longueur, mais qui, pourtant, se situent dans la continuité.

L’Ensemenceur : Ce texte va se consacrer à un homme qui, par la force des choses, est devenu prophète. Mais voilà, pour son malheur, ses visions ne se dérouleront que dans des siècles. Qui donc peut s’intéresser à des visions qui ne concerneront que de futures générations. Un texte vraiment intéressant qui offre pas mal d’interrogations et de réflexions sur ce prophète, son pouvoir et aussi sur son utilisation, car finalement il n’est qu’un homme. Doit-il ou ne doit-il pas tenter d’avertir ces congénères de drames qui interviendront dans des centaines d’années. Un homme qui doit souvent faire face à ces choix, ses connaissances et ses souffrances intérieures. Les auteurs ont situé leur histoire au 18ème siècle ce qui permet aussi d’offrir un nouvel éclairage à notre passé et notre présent, mais qui est le futur pour les protagonistes de la nouvelle. Ils offrent aussi ainsi un regard assez cynique et parfois teinté d’humour sur cette situation, comme par exemple notre prophète qui tente de faire comprendre que le pétrole deviendra une denrée rare alors qu’il n’a aucune utilité à cette époque.

Un texte qui se révèle vraiment intelligent, prenant et captivant et qui m’a fait découvrir une culture peu connu pour moi, le tout porté par un personnage qui se révèle vraiment sympathique et attachant. On ne peut pas ne pas accrocher à ce héros qui se retrouve, un peu contre son gré, avec un pouvoir que son dieu lui a légué, dont il n’a aucun contrôle et dont il ne sait pas trop de quelles façons s’en servir. Au fil de ses voyages il va rencontrer des protagonistes différents qui traiteront le prophète de façons différentes, mais qui vont se révéler soignés, réfléchis et sensés. Un texte qui nous fait réfléchir sur les choix qu’on fait, mais aussi sur la façon dont on peut voir notre avenir et nous pose la question de savoir ce que nous ferions si nous rencontrions un tel prophète de nos jours. Finalement l’histoire ne s’arrête pas simplement à notre vie. Une nouvelle pleine de magie et de rêve qui aboutit au fil des pages à une conclusion solide et surprenante pour notre prophète et sa foi.

Les Huit Enfants du Vizir Fares Ibn Meïmoun : Ce texte est en fait la suite logique du texte précédent, mais se révèle différent que ce soit dans son histoire, dans sa présentation, mais aussi sur les personnages principaux. Les auteurs nous offrent ici un court texte vraiment agréable à lire un peu présenté comme une sorte de pièce de théâtre où le vizir va tenter de battre le destin ainsi que contrer une prophétie qui pèse sur lui et ses enfants. Mais peut-il seulement réussir? On sent que les auteurs se sont amusés avec ce texte nous offrant une nouvelle vraiment travaillée, en nous dévoilant les différents personnages, les présentant, que ce soit par leurs envies, leurs sentiments. On a un peu l’impression de suivre un jeu où deux personnages jouent leurs pions, tour après tour, pour tenter de gagner sauf que l’un de ces personnages est dieu, le destin. Un texte qui monte doucement en tension pour aboutir à une conclusion cruelle et ouverte qui m’a paru vraiment passionnante. Mon seul léger reproche est peut-être que, le texte étant court, il empêche parfois de pleinement développer les personnages, mais rien de bien méchant.

 

Au final ce recueil de deux nouvelles m’a permis de m’offrir une lecture vraiment rafraichissante, intéressante, intelligente et soignée le tout porté par un style dense et travaillé sachant emporter le lecteur dans cet univers. Deux contes qui nous font voyager, réfléchir, découvrir de nouveaux horizons, et qui m’ont vraiment fait passer un très bon moment. Dommage au final que le recueil soit si court, je n’aurai pas été contre un ou deux textes supplémentaires. Dans tous les cas Il m’a permis aussi de découvrir des auteurs que je connaissais peu et m’a donné vraiment envie de lire d’autres de leurs oeuvres.

En Résumé : J’ai passé un très bon moment avec ce recueil proposant deux nouvelles vraiment rafraichissantes et intelligentes qui m’ont faites voyager. Les textes ne manquent pas d’intérêt, de profondeur et se révèlent vraiment passionnants et captivants. On se laisse porter par ce monde du 18ème siècle, on découvre des lieux riches et magnifiques ainsi que des personnages vraiment sympathiques et attachants. Une très belle découverte pour moi que ce recueil, au point que j’aurai aimé qu’il soit un peu plus long, ce qui ne m’empêchera pas de découvrir les autres écrits de ces auteurs. En tout cas un recueil à découvrir.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

Chronique du Tueur de Roi Deuxième Journée, La Peur du Sage Partie 2 – Patrick Rothfuss

Suivant

Le Dernier Apprenti Sorcier Tome 2, Magie Noire à Soho – Ben Aaronovitch

  1. L’avis de Lelf m’avait déjà bien donné envie, et toi, tu t’amuses à enfoncer le clou !

  2. Sur ma PAL grâce à Lelf !
    Dis moi Blackwolf, serais-tu intéressé par le challenge « Je lis des nouvelles et des novellas » ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :