Les Haut-Conteurs Tome 4, Treize Damnés – Olivier Peru & Patrick McSpare

les haut conteurs treize damnesRésumé : Perdu dans un pays de glace, Roland est prisonnier de sorcières. Indomptable, il tente de percer le mystère de ses bourreaux sans perdre l’esprit, mais la folie est inlassable. Elle le dévore peu à peu, et même un Cœur de Lion ne saurait lui résister. Pourtant, les réponses aux questions qu’il s’est toujours posées sont à portée de voix… Car ses geôlières semblent tout connaître du Livre des Peurs.

À Rome, Alexandrie, Bruxelles, les Haut-Conteurs cherchent Roland et Mathilde la Patiente. Tous deux se sont évaporés après leur aventure sur les terres maudites de Ravengen. La jeune Éléna, le truculent Bouche-Goulue, Salim l’Insondable et Corwyn le Flamboyant collectent des indices et progressent vers le nord de l’Europe, sur la piste des Treize damnés et des origines du Livre.

Roland et ses amis sont-ils prêts à découvrir ce que nul Conteur avant eux n’avait seulement osé imaginer ? Dans la vaste cité souterraine peuplée de spectres, l’Immortel attend son heure.

Edition : Scrinéo Jeunesse

 

Mon Avis : Après trois premiers tomes, plus ou moins réussis et passionnants, qui nous plongeait dans la vie de Roland le Haut-Conteur au Moyen-Age, entouré de mystères et d’être mystiques (Chronique du Tome 1, Tome 2, Tome 3), je me suis lancé avec plaisir dans la lecture de ce quatrième et avant dernier tome de la série pour voir quelles péripéties nos héros allaient vivre, surtout que le tome 3 finissait sur un cliffangher intéressant. On remarque que la couverture se révèle d’ailleurs plus mystérieuse même si je trouve dommage qu’elle nous révèle certains des futurs ennemis.

Après un troisième tome qui se révélait plus sombre et plus mature, les auteurs continuent, avec ce volume, sur cette lignée. En effet dans ce roman on se retrouve deux ans après et certains de nos héros se retrouvent prisonniers. Des péripéties qui vont vraiment marquer les personnages, les transformer tout au long du récit de façon parfois sombre et aussi parfois dure. On est directement plongé dans le récit tant on va se passionner dans cette histoire où les personnages vont tout faire pour survivre et s’enfuir. L’intrigue se révèle sans temps morts, pleines de surprises et de rebondissements malgré toujours, par moment, une certaine simplicité dans certaines actions ou péripéties et une certaine linéarité. Rien de bien gênant non plus. Ce quatrième tome va aussi nous en apprendre plus sur les Haut-Conteurs, les Noirs-Parleurs, mais aussi sur le livre des Peurs qui est au centre de toute l’histoire de Roland.

L’aspect aussi intéressant de ce récit est d’avoir une narration éclatée, vu que les protagonistes se retrouvent séparés, ça permet vraiment de se concentrer sur chaque personnage, de mieux les connaitre et de voir leurs réactions face à ce qu’ils vivent. Mais voilà même si j’ai été happé par ce roman et par ses révélations sur le fil rouge, certains points m’ont tout de même déranger. Je sais que c’est un roman jeunesse, je sais donc qu’il y a clairement un manichéisme et les camps sont clairement définis, là-dessus pas de soucis, mais dans ce roman on parle de deux ans de torture et de disparition, hors nos héros sont à peine impactés, juste un peu faible. Aucune conséquence physique ni même psychologique, excepté une certaine faiblesse. Nos héros sont tellement en forme qu’ils peuvent se battre face à une armée de zombies. J’avoue j’ai eu un peu de mal à y croire. Ce qui n’empêche pas au roman de se révéler toujours aussi plaisant, plein d’aventures et sans temps morts.

L’univers développé par les auteurs continue à se développer au fil des pages et se révèle toujours aussi solide et efficace, envoyant cette fois nos héros dans le grand nord, dans une montagne hurlante qui devrait en faire frissonner plus d’un. Le travail sur la cité, les sorcières et leur culte est vraiment intéressant et au fil de la lecture on en apprend vraiment plus sur tout ce qui gravite autour de ce Livre des Peurs et son utilité. L’univers continue à devenir plus sombre dans ce tome, confrontant nos héros à des êtres vraiment inquiétants, entre sorcières immortelles et zombies. Un univers intéressant qui colle bien à l’histoire.

Les personnages développés dans ce récit continuent à gagner en complexité et en intérêt au fil des pages, principalement en ce qui concerne Roland et Mathilde. On va même découvrir Lothar. Roland devient clairement de plus en plus « adulte » au fil des tomes et ce tome va vraiment l’aider à grandir, principalement à travers les épreuves qu’il va subir et qui vont l’amener  à changer. Le lien entre Mathilde et Roland va aussi évoluer, d’une certaine façon, il va se retrouver mis en difficulté. On découvre aussi Lothar, qui est intéressant, mais tombe parfois un peu trop dans la caricature du vilain. Concernant les personnages secondaires l’Immortel m’a vraiment intéressé. Les autres membres des Hauts-Conteurs et des Noirs-Parleurs, j’avoue, n’apportent pas obligatoirement grand-chose à l’histoire ils servent juste à la conclusion.

La plume des auteurs se révèle toujours aussi efficace, vive et entrainante, nous plongeant directement, dès le premier chapitre, dans cette histoire. Un récit vraiment plaisant sans temps morts et plein d’aventure, même si certains passages m’ont paru un peu trainer en longueur, mais rien de bien grave. La conclusion se révèle vraiment explosive avec son lot de combats et d’action. Je reproche juste qu’on a l’impression, une fois la dernière page tournée, que ces deux années de malheur ont été oubliées en un claquement de doigts pour nos héros. En tout cas je lirai le cinquième et dernier tome avec plaisir.

En Résumé : J’ai passé un agréable moment avec ce roman, l’histoire se révèle toujours aussi vive, sans temps morts au démarrage vraiment rapide et prenant. Un récit qui se révèle aussi plus sombre, plus mature. Un tome charnière à travers ses révélations sur le livre de la peur ainsi que sur les Haut-Conteurs et les Noirs-Parleurs. L’univers se révèle toujours aussi solide et intéressant. Les personnages principaux continuent à se développer, par contre concernant les personnages secondaires, ceux qui cherchent à retrouver nos disparus, ils m’ont paru ne pas apporter énormément à l’histoire. L’écriture se révèle toujours aussi vive, efficace et entrainante, malgré parfois quelques longueurs. Mais voilà, je sais qu’il s’agit d’un livre jeunesse j’accepte donc sans soucis l’aspect manichéen, mais voilà ce tome va faire vivre à ns héros énormément des souffrances qui, je trouve, sont trop rapidement et facilement assimilés. C’est dommage. Je lirai tout de même le dernier tome sans soucis et avec plaisir pour connaitre la conclusion.

 

Ma Note : 7/10

Précédent

Mes Achats du Mois de Août 2013

Suivant

Le Livre et L’Epée Tome 1, La Voie de la Colère – Antoine Rouaud

  1. Ce côté plus noir m’a beaucoup plus et ce tome reste mon préféré des 5. C’est sûr qu’il faut toujours se rappeler que c’est du jeunesse et ajuster son niveau de lecture.

    • Oui je ne le nie pas que c’est un jeunesse, mais voilà certains points j’ai eu du mal à les assimiler comme oublier deux ans de souffrance en claquant des doigts 🙂

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :