Les Loups Chantants – Aurélie Wellenstein

les loups chantantsRésumé : Yuri appartient à un clan d’éleveurs de rennes. Il vit dans un village entouré par un perpétuel blizzard. Il y a un an, son amour, Asya, a disparu dans la tempête, attirée par les hurlements hypnotiques des loups chantants. Bien que tout le monde la croie morte, le garçon espère qu’elle soit toujours en vie, quelque part, de l’autre côté du blizzard.
Un jour, la sœur de Yuri, Kira, contracte un mal étrange ; son corps se couvre de glace. Pour le chaman du clan, la jeune fille est maudite par le dieu de l’hiver ; elle est bannie, et condamnée à s’enfoncer seule dans le blizzard. Mais une amie, Anastasia, rejette farouchement ce verdict surnaturel. Selon elle, il s’agit d’une maladie soignable à la capitale, par la chirurgie.
Déterminés à tout tenter pour sauver Kira, Yuri et Anastasia prennent leurs traîneaux à chiens pour emmener la jeune malade à la capitale. Mais aussitôt partis à travers le blizzard, les loups les prennent en chasse.

Edition : Scrinéo

 

Mon Avis : Il y a un peu plus d’un an, j’ai découvert l’auteur avec son roman Le Roi des Fauves qui m’avait offert un très bon moment de lecture avec une intrigue percutante, sauvage et captivante, bien portée par des personnages franchement intéressants (ma chronique ici). C’est donc sans surprise que je me suis laissé tenter par le nouveau roman publié de l’auteur. Puis bon, la couverture, illustrée par Aurélien Police et que je trouve magnifique, a quand même le don d’attirer le regard et de donner envie d’en apprendre plus.

On se retrouve ainsi ici plongé dans une région du Grand Nord ou trois amis vont se lancer dans une quête pour sauver Kira qui est malade et rejetée par le village. Pour réussir ils devront braver le blizzard qui entoure leur village chaque hiver, les loups chantants et de nombreux autres périples. Une fois la dernière page tournée je dois bien avouer que j’ai passé un bon moment de lecture avec ce livre, même si j’avoue je l’ai trouvé un léger ton en dessous que Le Roi des Fauves. L’auteur utilise un peu la même trame que le tome précédent, avec ces trois amis qui doivent d’une certaine façon fuir, certes pour des raisons totalement différentes. C’est un peu surprenant, peur de la répétition, mais finalement l’auteur s’en sort plutôt bien. Certes on reste dans une fuite en avant, mais pour moi Aurélie Wellenstein maîtrise assez bien son récit proposant une intrigue efficace et entraînante avec son lot de rebondissements et de surprises qui font qu’on ne s’ennuie jamais vraiment tout en offrant des réflexions différentes. Le rythme s’avère haletant et palpitant, proposant à nos héros de nombreuses péripéties tout en offrant aussi des scènes plus intimistes. On tourne ainsi les pages avec un minimum de plaisir et d’envie d’en apprendre plus.

Concernant l’univers, je dois bien avouer que c’est l’un des points intéressants du roman, mais aussi un des aspects qui m’a aussi en partie frustré. On y retrouve clairement l’amour de l’auteur pour les régions nordiques, froides, glaciales, ce qui se ressent pleinement dans l’ambiance à la fois oppressante, glaçante, angoissante et qui pourtant dévoile des lieux magiques et magnifiques. Une région sauvage, indomptable, fatale si on ne la connaît pas. Elle patine le tout d’une dose de sombre qui colle parfaitement à l’ambiance. Autre point intéressant, il concerne la passion de l’auteur pour les animaux, ici pour les chiens et les loups. Elle arrive vraiment à faire partager cet amour pour les animaux, tout en montrant d’une certaine façon, parfois sanglante, leur cruauté et leur violence. Là où je me suis senti légèrement frustré c’est avec l’aspect fantastique. Au début il sert plutôt bien le récit que ce soit dans les chamans, la magie le blizzard ou bien encore les loups qui ne manquent pas d’intrigue et de captiver. Mais après l’auteur lui fait prendre une plus grande importance, comme dans le village ou dans l’ancienne capitale, sauf que l’ensemble m’a paru traité beaucoup trop superficiellement sur certains points. J’aurai aimé peut-être un peu plus d’explications, même si rien de non plus trop bloquant au final.

Les personnages sont, selon moi, l’un des points forts du récit. L’auteur arrive vraiment à nous proposer des héros intrigants, complexes, efficaces et attachants qui vont devoir évoluer au fil des aventures, devoir avancer et grandir. Entre Yuri qui a perdu la femme qui l’aime, qui a du mal à s’en remettre et qui doit faire face pour sa sœur. Kira la sœur de Yuri qui est trahie par tout ce qu’elle connaissait et qui se retrouve malade. Anastasia qui va se lancer dans une quête qui la dépasse par l’attache avec ses amis voir plus. C’est surtout dans les liens qui les unissent qu’on se laisse facilement happer, entre tension, amitié, et frustrations leurs liens vont se détendre et se resserrer au fil de ce qu’ils vont vivre. Mais c’est aussi dans les messages sous-jacent que, je trouve, l’auteur arrive à toucher le lecteur. Que ce soit dans ce voyage initiatique qui va faire changer chacun d’entre eux, l’amitié et l’amour, la mort et la solitude ou bien encore sur le deuil, la souffrance, l’abandon et la façon de chacun d’avancer. Je trouve que dans la majorité le message passait de façon juste, même si parfois, c’est vrai, peut-être un peu simpliste. Les personnages secondaires eux subissent peut-être un peu le côté court du roman qui fait qu’ils sont plus là pour faire avancer l’intrigue que des protagonistes complexes.

Après je regretterai peut-être le côté parfois un peu simpliste de certaines résolutions d’intrigue qui se révèlent parfois aussi répétitives. Ensuite j’ai eu le sentiment que certains rebondissements étaient traités trop rapidement ce qui est parfois frustrant, je pense principalement à la scène du village vers la fin. Cela ne m’a pas empêché de passer un bon moment avec ce roman qui aboutit à une conclusion que j’ai trouvé efficace et surprenante. La plume de l’auteur est efficace, entraînante et nous plonge assez facilement dans cette ambiance glaciale, d’immensité dans les paysages et de tension. Un roman certes que j’ai trouvé un peu moins bon que Le Roi des Fauves, mais qui reste efficace et plus que divertissant. Je lirai sans soucis d’autres écrits de l’auteur.

En Résumé : J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman qui, certes, m’a paru un léger ton en dessous que Le Roi des Fauves, mais qui ne manque pas d’intérêt. L’intrigue peut paraître redondante dans sa construction avec ses trois héros qui doivent fuir, mais finalement l’auteur s’en sort bien avec un récit maîtrisé, efficace et offrant de nombreux rebondissements et retournements de situations. L’univers est à la fois intéressant par l’ambiance glaciale qu’il propose ainsi que par la passion de l’auteur pour les animaux, ce qui fait qu’ils en deviennent un peu personnage du récit. Mais voilà j’ai été un peu frustré par l’aspect fantastique qui démarrait bien, mais devient parfois traité de façon trop superficiel par la suite. Les personnages sont l’un des gros points forts du récit, se révélant efficace et attachants tout en soulevant des réflexions qui ne manquent pas d’être touchantes et efficaces. Je regretterai par contre parfois le traitement un peu répétitifs des certains rebondissements, ou bien encore certains aspects traités de façon un peu trop simpliste, mais au final cela n’empêche pas ce récit d’offrir un bon moment de lecture. La plume de l’auteur est entraînante, simple et plonge facilement dans l’ambiance froide et blanche de ces contrées du Nord. Je lirai sans soucis d’autres écrits de l’auteur.

 

Ma Note : 7,5/10

Partager

9 Responses to Les Loups Chantants – Aurélie Wellenstein

  1. Je suis en train de le terminer : j’adore la plume de l’auteure…

  2. CHaque fois que je vois l’auteur aux Imaginales, je me dis qu’il faut que je lise un de ces livres, je vais peut être débuter par Le roi des Fauves d’après ce que tu écris !

  3. Pingback: Les loups chantants | Au pays des Cave Trolls

  4. Pingback: Les Loups Chantants, d'Aurélie Wellenstein - Acaniel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *