Les Voies d’Anubis – Tim Powers

les voies d'anubisRésumé : Lorsque le professeur Brendan Doyle accepte de donner une conférence sur le poète anglais Coleridge, il est loin d’imaginer qu’il ne va pas tarder à le rencontrer en personne… en 1810 ! Car après avoir accepté l’offre d’un millionnaire ayant percé les mystères du voyage dans le temps, le voilà plongé dans une aventure rocambolesque, traversant un Londres peuplé de bohémiens, de mendiants douteux et de sorciers terrifiants, tel ce clown macabre qui règne sur le monde souterrain. Et pour couronner le tout, Doyle ne peut revenir à son époque, à moins de déjouer les plans malfaisants de mages égyptiens qui veulent ramener leurs anciens dieux à la vie. Mais osera-t-il prendre le risque de changer le cours de l’Histoire ?

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : Il y a quelques semaines Bragelonne nous a proposé un mois du cuivre consacré au Steampunk. Appréciant énormément ce courant littéraire je n’ai donc pas tardé à plonger sur certains des bouquins proposés dont ce roman, considéré comme à l’origine du Steampunk justement, et à les faire entrer dans ma PAL. Puis il faut bien le dire Bragelonne a fait un très joli travail sur la présentation du livre comme avec cette couverture, illustrée par Didier Graffet, qui est vraiment réussie ou encore les tranches du roman qui sont dorés. À noter que j’ai déjà lu Sur des Mers Plus Ignorées de l’auteur qui se révélait être un roman sympathique et plein d’action (ma chronique ici).

L’histoire, finalement, démarre assez classiquement avec un expert qui voyage dans le temps et se retrouve, pour certaines raisons coincé là-bas et va devoir lutter contre des forces qui le dépassent, mais l’auteur compense ce côté un peu classique du démarrage par un rythme vraiment soutenu et sans temps morts ce qui fait qu’on est rapidement happé. Puis très vite l’auteur nous plonge alors dans son récit avec différentes lignes d’intrigues qui se révèlent vraiment complexes et surprenantes, et qui vont amener nos héros à découvrir une Londres Victorienne bien loin de ce qu’ils attendaient. Une histoire qui va se révéler au final vraiment complexe, denses et pleines de rebondissements et d’action avec son lot d’action, de trahisons, de mensonges, ce qui fait qu’on tourne les pages avec un grand plaisir pour savoir ce que va bien pouvoir nous proposer l’auteur.

Ce qui marque dans ce récit c’est le mélange des genre qui nous propose ainsi du Steampunk, des loups-garous, de la magie, des divinités égyptiennes, du voyage temporel. L’auteur réussi son pari en nous proposant un texte de parfaitement structuré, cohérent, passionnant et efficace malgré la diversité des sujets et des développements. Certains points m’ont tout de même déranger dans l’histoire comme certaines révélations qui se révèlent finalement sans surprises et tombent à plat, ou bien encore une conclusion un peu « happy-end » et qui manque aussi un peu de surprise, mais rien de bien gênant, car le tout est parfaitement compensé par un rythme vraiment tendu, efficace, nerveux et prenant qui nous plonge avec facilité dans l’histoire, ce qui fait qu’on pardonne ces petites maladresses tant on veut en savoir plus.

L’univers développé par l’auteur se révèle vraiment vaste, plaisant, mais surtout nous permet de découvrir une Londres victorienne vraiment intéressante que ce soit entre les bohémiens, la bourgeoisie ou encore cette cour des miracles de mendiants, le tout se révèle fascinant surtout que l’auteur viens saupoudrer le tout de mystères, de magies, de complots, d’intrigues et de trahisons vraiment surprenantes et passionnantes. Un univers mélange de bas-fonds et de lumière qui se révèle véritablement foisonnant, offrant un mélange hétéroclite de mystères, de magies, de culture et de mythologie. Un univers, à l’aube de l’ère industrielle qui colle parfaitement au Steampunk, et qui mérite d’être découvert. On sent aussi que l’auteur n’a rien laissé au hasard et a dû passer du temps à se renseigner sur l’époque et le monde qu’il décrit. En tout cas un univers, mélange de lumières et d’ombres, qui accroche bien le lecteur.

Concernant les personnages l’auteur nous offre une palette de personnages vraiment différents les uns des autres et qui se révèlent complexes avec leurs envies, leurs vengeances et leurs tentations. Des personnages qui nous entraînent dans leurs aventures et leurs complots de façon captivante et efficace et qu’on découvre au fur et à mesure des pages. J’avoue qu’on s’accroche peut être plus aux personnages pour leurs mésaventures et leurs histoires que pour leurs sentiments ou émotions, mais rien de bien gênant, car ça colle parfaitement au fait que l’auteur cherche plus à offrir une histoire efficace et sans temps morts. Par contre, certains personnages secondaires apparaissent et disparaissent trop vite et certains restent tout de même un peu trop nébuleux et simplistes comme Le Maître par exemple.

Le style de l’auteur se révèle simple, efficace et entrainant malgré parfois, il faut bien l’avouer, quelques longueurs ici ou là, mais rien de bien gênant tant on se retrouve entrainer par ce roman foisonnant d’intrigues, captivant et sans temps morts. L’auteur nous livre donc un roman passionnant, au rythme soutenu qui se révèle vraiment efficace et qui n’a pas vieilli depuis sa publication, dommage que quelques petits points ici ou là l’empêche d’atteindre l’excellence. Je lirai avec plaisir d’autres romans de l’auteur.

En Résumé : J’ai passé un très bon moment avec ce roman qui nous offre une histoire qui démarre, certes, de façon classique, mais de façon entrainante et sans temps morts, puis qui, peu à peu, se révèle foisonnante et passionnante avec son lot d’intrigues et de complots et de trahisons. On sent que l’auteur a mené pas mal de recherches pour son univers soigné et denses qui est à l’origine du Steampunk. Concernant les personnages ils se révèlent intéressants aux aventures passionnantes même si certains personnages secondaires sont un peu trop intermittents ou encore trop nébuleux pour complètement passionner. La plume de l’auteur se révèle vraiment intéressante et entrainante même si parfois il se laisse aller à quelques longueurs, mais rien de bien gênant. Au final je suis content d’avoir découvert ce roman et je lirai avec plaisir d’autres romans de l’auteur.

 

Ma Note : 8,5/10

Précédent

Les Enfers Virtuels, Tome 2 – Iain M. Banks

Suivant

Mes Achats du Mois de Juin 2013

  1. ouaip je l’ai lu il y a 15-20 ans. vu que j’ai une mémoire de poisson rouge, j’ai oublié beucoup du contenu mais je sais juste que je l’avais vraiment trouvé excellent.

  2. Une histoire qui me tente bien, mais je vais attendre de le trouver en poche ou à la bibliothèque ^^

    • Vu qu’il y a déjà eu des versions poches (il s’agit d’un roman de 1983) tu pourras sûrement le trouver en occas je pense 🙂

  3. Je l’avais lu en poche et bien aimé, celui-là, et je pense le relire à l’occasion !
    Cette édition n’est pas trop fragile ?

    • Le problème c’est que je suis très « protecteur » vis à vis de mes livres donc j’ai pas eu de soucis. J’ai entendu par contre que la tranche doré se délitait légèrement en paillette d’or chez certains donc dans une bibliothèque ça fait pas top. Pour le moment moi aucun soucis, mais je les ai mis de côté sait-on jamais.

  4. Une lecture que j’avais vraiment adorée ! C’est un roman que je relis d’ailleurs régulièrement et que j’offre à mes amis (beaucoup plus facile maintenant qu’il a été réedité…).

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :