Les Annales du Disque-Monde Tome 2, Le Huitième Sortilège – Terry Pratchett

le huitieme sortilege Résumé : Octogénaire, borgne, chauve et édenté, Cohen le Barbare, le plus grand héros de tous les temps réussira-t-il à tirer Deuxfleurs et Rincevent des griffes de leurs poursuivants ? Question capitale, car le tissu même du temps et de l’espace est sur le point de passer dans l’essoreuse. Une étoile rouge menace de percuter le Disque-Monde et la survie de celui-ci est entre les mains du sorcier calamiteux : dans son esprit (très) brumeux se tapit en effet le… huitième sortilège ! La suite de l’épopée la plus démente de la Fantasy, avec, dans les seconds rôles, une distribution prestigieuse : le Bagage, l’In-Ocavo, Herrena la harpie, Kwartz le troll, Trymon l’enchanteur maléfique et, naturellement, la Mort…

Edition : L’Atalante

Poche : Pocket

 

Mon Avis : Comme vous le savez il y a quelques semaines je décidais de me replonger dans ce cycle dont j’avais découvert quelques tomes il y a des années. Je dois dire que les couvertures des éditions de Poche, illustrée par Marc Simonetti, ont fortement joué dans mon envie de me lancer dans la collection. Après un premier tome loin d’être parfait mais qui m’avait fait sourire du début à la fin (chronique ici) je me suis donc lancé avec plaisir dans la lecture de ce second tome.

Normalement les tomes des Annales sont des tomes indépendants, sauf pour ces deux premiers tomes qui représentent, selon moi, un double tome d’introduction à l’univers présenté par l’auteur. On retrouve donc dans ce second tome Deuxfleurs, le touriste, ainsi que Le Bagage et leur guide Rincevent le Mage (enfin presque) pour la suite de leurs péripéties. Et je dois dire que ce second tome est la hauteur du premier tout aussi loufoque et déjanté du début à la fin. On ne s’ennuie pas un seul instant.

L’histoire de ce second tome reste totalement cohérente, telle une véritable histoire de fantasy, mais dont l’auteur se serait amusé à en détourner les codes pour les rendre loufoques, absurdes et complètement déjantés. Tous les personnages passent à la moulinette de l’humour de l’auteur que ce soit les sorciers, les barbares, les trolls etc… et vous ne verez plus ces catégories de la même façon. Les situations toutes plus délirantes les unes que les autres s’alignent de façon cohérentes avec l’histoire et on ne peut s’empêcher de sourire voir même de rigoler.

Les personnages se révèlent toujours haut en couleur que ce soit Rincevent toujours aussi lâche mais qui va gagner en confiance au fil des pages ou encore Deuxfleurs, le véritable touriste de base qui pense que rien ne peut lui arriver. Des nouveaux personnages apparaissent tel Cohen le Barbare qui, par sa description, va donner un sacré coup à la vision qu’on se fait des barbares mais qui se révèle héroïque ou encore Herrena qui a refusé de choisir la seule vocation pour une femme qui est d’être secrétaire pour devenir mercenaire ou encore la vierge Bethan. Ils sont tous plus loufoques les uns que les autres mais j’avoue que mon préféré, et je sais ne pas être le seul, est La Mort froide, calculatrice et pleine de jeux de mots absurdes.

Alors après comme je l’ai déjà dis il faut accrocher à l’humour British mis en place par l’auteur sous peine de complètement passer à côté de cet œuvre. La plume de l’auteur se révèle fluide et plaisante construisant une histoire logique tout en alignant les situations absurdes. Bien sûr tout n’est pas parfait, on voit apparaitre quelques longueurs ici ou là, surtout quand l’auteur laisse de côté l’aspect humour pour construire son histoire de fantasy, de plus ces deux premiers tomes donnent l’impression d’être une introduction à l’univers que met en place l’auteur. Mais voilà ces petits défauts sont vite oubliés et j’ai passé un bon moment avec ce second tome. Je lirai le troisième tome avec plaisir.

En résumé : J’ai passé un bon moment de lecture avec ce second tome, complémentaire du premier, rempli d’humour loufoque et barré. L’auteur nous tient en haleine du début à la fin avec ces situations absurdes où l’auteur reprend les clichés et classiques de la fantasy pour offrir au lecteur des situations pleine d’humour et totalement délirantes. L’histoire en elle même reste logique et efficace et les personnages qu’ils soient principaux ou secondaires se révèlent tous hauts en couleurs, loufoques et attachants. Bien sûr tout n’est pas parfait quelques longueurs apparaissent et on sent le tome introductif mais rien de dérangeant si on aime l’humour Anglais.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

Les Extraordinaires & Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain Détective Privé Tome 2, Avant le Déluge – Raphaël Albert

Suivant

La Fortune de L’orbiviate Tome 3, La Marque du Fléau – Roland Vartogue

  1. Maintenant, tu ne vas plus pouvoir t’arrêter 🙂
    J’aime bien La Mort (un de mes personnages préférés) et aussi le Bagage !

  2. Le 1 et le 2 sont pas mes préférés, mais c’est vrai que c’est fun ^^ Complètement loufoque même.

  3. blodhorn

    un excellent bouquin. si tu ne l’as pas vu, je t’invite à mater l’adaptation télé.
    juste excellent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :