Les Lames du Cardinal Tome1 – Pierre Pevel

les-lames-du-cardinal.jpgRésumé : Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l’une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L’espionnage, l’assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins… et même la sorcellerie, qui est l’œuvre des plus fourbes adversaires du royaume: les dragons! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d’Espagne est tombée entre leurs griffes…

Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n’ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l’heure est venue de reformer l’élite secrète qu’il commandait jadis, une compagnie d’aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d’élégance, de courage et d’astuce, ne redoutant nul danger: les Lames du Cardinal!

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : Je dois dire que je trouve un certain charme aux livres de cape et d’épée, surtout depuis ma lecture des Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas. Alors le jour ou j’ai entendu parler d’un cycle mélangeant fantasy et roman de cape et d’épée, il n’a pas fallu longtemps pour que je craque. Je trouve la couverture, ici réalisée par Julien Delval, plutôt sympathique représentant chaque personnage. Une réédition avec une nouvelle couverture réalisée par Didier Graffet a été réalisée pour garder une homogénéité avec les tomes 2 et 3. Mon tome, une première édition, va donc dépareiller dans ma bibliothèque, mais bon je chipote pour pas grand chose^^

Un complot menace la France et son trône, un complot ou se mêle l’occulte, la sorcellerie et les dragons ces êtres millénaires qui cherchent à dominer l’Europe. Le cardinal décide de reformer dans le plus grand secret son élite; Les lames du Cardinal. L’intrigue, malgré son côté classique de romans de cape et d’épée, est palpitante, assez sombre et complexe. La première moitié du roman l’auteur arrive à harmoniser l’évolution de l’intrigue et la présentation des personnages sans qu’on soit dérangé, avant de se lancer complètement dans son récit. L’auteur manie parfaitement bien les intrigues politique, traîtrises, retournements de situation et guet-apens. Une histoire vive et haletante qui nous fait tourner les pages avec plaisir.

Concernant l’univers je dois dire que je m’inquiétais un peu de la présence de Dragon dans le Paris de 1633, mais l’auteur s’en sort très bien arrivant à marier le côté fantastique avec l’histoire. La sorcellerie est complètement acceptée de tous et s’assortit bien avec le vieux Paris. L’associations fantasy et roman de cape et d’épée et bien réussie, là où j’aurai un reprocher à faire ce sont les descriptions qui par moment traînent en longueur, parfois le lecteur s’y perds entre toutes ces rues, ces ponts, ces chemins, on ne sait plus trop comment on est arriver là. On voit bien que l’auteur a fait énormément de recherche pour retranscrire le Paris de 1633, mais ces longues descriptions cassent un peu le rythme.

Les personnages sont assez bien construits et complexes malgré certains stéréotypes, mais voilà chacun d’eux ont des défauts, voir un passé trouble qui les rend attachants. Alors bien sur comme j’ai dis certains stéréotypes demeurent, ce sont tous des très grands épéistes, on retrouve le joueur invétéré ou encore le capitaine âgé, sage mais véritable force de la nature. Mais voilà on se laisse tout de même entraîner par eux, par leurs côtés sombres et leurs railleries.

L’écriture de l’auteur est simple mais vraiment efficace je trouve, on se laisse assez facilement entraîné par cette histoire palpitante. J’aurai juste deux reproches à faire, le premier et que l’auteur utilise souvent les même termes pour présente un lieu ou un objet déjà vu ou déjà présenté et le second c’est la fin qui pour moi est un peu trop rapide comme si l’auteur s’était limité en pages et devait finir son histoire rapidement.

Pour moi il s’agit d’une lecture sympathique, un bon divertissement qui ne prend pas la tête et offre des moments vraiment palpitants et intenses d’action et de complots.

En Résumé : Un premier tome qui faut un agréable divertissement mais dont on est loin du coup de coeur. L’intrigue est palpitante, remplie de retournement de situations et de combats d’épées, les personnages sont attachants et profonds malgré quelques stéréotypes persistants et le style de l’auteur est vraiment efficace. Je reprocherai juste des descriptions de lieu trop longues et fouillées et une fin un peu trop rapide à mon goût.

 

Ma Note : 7/10

Précédent

Cablé + – Walter Jon Williams

Suivant

Les Lames du Cardinal Tome2, L’Alchimiste Des ombres – Pierre Pevel

  1. Ah ! Pierre Pevel. Bon, je ne serai jamais objective en parlant de cet auteur, car c’est mon chouchou français 😀 Mais j’ai vraiment adoré les lames, bien que je lui ai préféré Les enchantements
    d’Ambremer, ainsi que l’Elixir d’oubli.

    Mais les lames sont une chouette série ^^ Et je compatis pour les couvertures dépareillées ^^ Je ne supporte pas ça 😛

  2. Un autre de ces livres présents dans ma wish. ^^ Malgré les avis négatifs de Lyra et Lelf, cette série titille encore ma curiosité! Ton avis me donne bien envie de m’y mettre, malgré les quelques
    défauts. 😉

  3. A mon avis, la série s’améliore au fil des tomes! 😉

  4. Mince :S
    Ton avis est plutôt mitigé. Je vais le lire dans le cadre d’une LC et j’espère que ca me plaira.
    J’irai lire ton avis sur le tome 2 quand j’aurai lu le premier tome 😉
    Bonne lecture !

  5. J’ai lu aussi le tome 1 et je n’ai pas du tout accroché… Je l’ai trouvé lent et l’histoire des dragons ne m’a pas convaincu…

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :