Le Songe D’Adam – Sebastien Péguin

le songe d'adamRésumé : Allemagne, Forêt-Noire, de nos jours.

Hugo et sa fille Morgane viennent s’installer dans la ville de Göttenberg pour quelques mois : il écrit sa thèse, elle est une inventive adolescente.

Mais dès leur arrivée, des événements étranges se multiplient : disparitions dans la région, les manuscrits du poète Novalis volés dans les archives de la ville, et Morgane qui commence à avoir des hallucinations.

Hugo va être confronté à des légendes ancestrales, et devoir faire face à ce que l’esprit humain ne peut concevoir…

Edition : L’Homme sans Nom

 

Mon Avis : J’ai entendu parler de ce livre à travers quelques chroniques très positives lues à droite et à gauche sur la toile. Lors du dernier Tea Time Book Show ce livre a été proposé en prêt et j’ai décidé de tenter ma chance, appréciant les littératures pleines de frissons et de mystères. Il s’agit par ailleurs de ma première découverte d’un livre de la maison d’édition de L’Homme sans Nom. Je trouve la couverture, illustrée par Magalie Villeneuve, assez sympathique avec ce côté un peu glauque et frissonnant qui met directement dans l’ambiance.

Je dois bien avouer qu’on entre facilement dans l’histoire, l’auteur faisant monter la tension et une certaine nervosité au fil des pages malgré un prologue qui, à mon goût, ne sert pas à grand-chose. On sent le côté angoissant de cette forêt et des secrets qu’elle peut cacher, malgré finalement une intrigue sans grande surprise et assez simple dans sa construction. Mais voilà l’auteur connait ses classiques et, malgré ce côté simpliste, il arrive à s’approprier et à nous offrir une histoire qui ne manque pas de frissons, se révèle angoissante et possède parfois même quelques surprises.

L’histoire mélange mystères, légendes, frisson et religion de façon agréable et bien construite, mais voilà parfois l’auteur part dans des aspects philosophiques et métaphysiques qui, sans être mauvais, ne m’ont pas paru des plus pertinents, intéressants mais surtout m’ont paru mal intégrés dans le développement de l’histoire, c’est dommage. Se retrouver à discuter des ressemblances et différences entre Jésus et Dionysos, le tout entre deux scènes angoissantes m’a paru, j’avoue, surprenant et avec peu de rapport dans le contexte par exemple. Ca casse un peu le rythmé déséquilibrant l’histoire à mon goût. Par contre on sent que l’auteur s’est documenté et s’y connait sur les légendes et principalement les légendes Allemande ce que j’ai trouvé intéressant.

L’univers mis en place par l’auteur est vraiment intéressant, un mélange de glauque, de gore et de sanglant. La Forêt Noire colle parfaitement à cette ambiance, une forêt massive, angoissante qui possède sûrement des lieux encore inconnus de tous, offre le cadre idéal à cette histoire d’horreur. Les mythologies liée à cette forêt et aux arbres donnes un aspect vivant et intrgant. On retrouve d’ailleurs même, par moment, une ambiance à la Stephen King vraiment convaincante et aussi des scènes sanglantes, très visuelle et prenantes, qui devraient marquer plus d’un lecteur.

Les deux personnages principaux que sont Hugo et Morgane sont, malgré le côté stéréotypé du veuf et de sa fille, des personnages passionnants, complexes et attachants au fil de la lecture. Leurs lentes plongés dans la noirceur des secrets de la forêt les rend vraiment captivants au fil des pages. La façon dont l’auteur traite le passage de l’enfance à l’adulte à travers le personnage de
Morgane est vraiment intéressante. Par contre les personnages secondaires, eux, manquent un peu de couleurs, on a plus l’impression qu’ils sont là comme guide des protagonistes principaux que comme des véritables personnages. Rien de bien méchant mais c’est parfois un peu ennuyeux. De plus j’ai trouvé le côté descriptif des personnages parfois un peu trop appuyé ce qui limite toute imagination.

J’avoue que j’ai un peu bloqué sur la plume de l’auteur, elle n’est pas complètement dénuée d’intérêt, mais j’avais parfois plus l’impression d’une plume professorale que d’une plume d’écrivain
ce qui, j’avoue, donne un côté un peu ampoulé à la façon dont l’histoire est racontée; comme si l’auteur voulait, en plus de nous raconter une histoire, nous faire un cours magistral. Au final malgré les points pas toujours positifs que j’ai soulevé, je dois dire que ce premier roman de l’auteur se révèle tout de même agréable, sans être exceptionnel.Sinon, concernant l’édition j’ai bien relevé quelques coquilles, rien de grave, mais par contre les phrases en italiques sont parfois difficiles à déchiffrer, la police d’écriture étant assez étrange.

En Résumé : Voilà un roman qui m’a fait passer un moment de lecture sympathique, sans être exceptionnel, avec une histoire sombre, pleine de frissons et parfois glauques et sanglantes qui ne manque pas de captiver le lecteur, l’univers est vraiment réussi et sombre et les personnages principaux sont attachants et soignés malgré leur côté un peu stéréotypé. Dommage que l’auteur plombe un peu son histoire avec des aspects philosophiques qui ont du mal à s’intégrer dans l’intrigue et déséquilibre un peu le tout, ainsi qu’un style un peu trop professoral à mon goût qui, par moment, me donner plus l’impression de suivre un cours magistral.

 

Ma Note : 6,5/10

Précédent

Women in Chains – Thomas Day

Suivant

Danilov Quintet 1, Twelve – Jasper Kent

  1. J’avais lu l’avis de Mina qui était plutôt enthousiaste, du coup je suis contente de lire un autre avis, ça permet de se faire une idée…

    Il m’intrigue quand même pas mal et je suis fan de la couv’, je me laisserais tenter à l’occasion ^^

  2. mon avis rejoint complètement le tien! J’ai beaucoup aimé l’ambiance mais je ne suis pas complètement rentrée dedans, pour les mêmes raisons que toi

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :