Loar – Loïc Henry

loarRésumé : Six jours.
C’est le temps qu’il reste à Emrodes, le jeune souverain de Loar, pour répondre à l’ultimatum du régent de Melen. S’il refuse de se soumettre, sa planète sera réduite en cendres.
Asbjorn tient enfin sa revanche : dix ans après sa défaite, il s’apprête à vaincre son ennemi de toujours et à étendre sa domination sur l’ensemble des mondes connus.
Sur l’échiquier spatial, d’autres forces ourdissent leurs trames.

Edition : Griffe d’Encre

 

Mon Avis : Je suis tombé sur ce livre un peu par hasard et je dois dire que ce qui a tout d’abord attiré mon regard c’est la couverture, illustrée par Alexandre Dainche, que je trouve vraiment très réussie. Ensuite le quatrième de couverture, même si je l’ai trouvé beaucoup trop explicite, m’a convaincu de me lancer dans ce livre qui s’annonçait comme un Space Opera dense; et comme je suis un fan des Space Opera j’ai donc décidé de le faire entrer dans ma bibliothèque.

Je dois dire que ce roman nous offre une intrigue vraiment dense et soignée, nous plongeant dans les arcanes de la guerre et du pouvoir. On se retrouve plus ici avec une Space opera politique se penchant sur les différents gouvernements et leurs façons de gérer les évènements. Le rythme est plutôt lent, se consacrant sur les différentes manipulation de chaque force, mais se révèle vraiment efficace et prenant faisant monter la tension lentement au fil des pages. On se retrouve pris avec plaisir dans les différents rouages politiques et l’auteur nous offre même quelques belles surprises et des rebondissements efficaces et captivants.

L’intrigue nous donne l’impression de se retrouver devant un échiquier géant ou chaque force en présence joue un coup qui pourrait autant le sauver que lui être fatal, une intrigue d’une grande complexité qui ne manquera pas de captiver tous les amoureux de Space opera politique. Oui je dis politique car l’auteur  évite les batailles spatiales; il y en a, causant de grandes pertes, mais elles sont toujours décrite du point de vue du commandant, j’ai trouvé cela un peu dommage car suivre une bataille aurait pu être intéressant, mais rien de bien grave. Par contre j’aurai aimé que l’auteur se penche peut être un peu plus sur les réactions du peuple, certaines planètes vont perdre parfois des villes entières mais rien ne nous est fourni sur leurs réactions et leurs ressentiments, comme si ça les dérangeait pas.

L’univers mis en place est complètement original nous offrant un système solaire inventé de toute pièce dont chacune des planètes possède sa propre configuration géographique et politique, ses propres coutumes, ses forces et ses faiblesses. Loar prend un part importante dans ce livre et je dois dire que cette planète donne envie d’être visiter que ce soit pour ses paysages ou bien rencontrer les daofined. Mais selon moi l’aspect le plus intéressant ce sont les Spols et les Latars qui sont d’une grande importance dans ce livre et qui se révèlent être des peuples vraiment originaux et passionnants.

Concernant les personnages je dois dire qu’ils sont vraiment intéressants, denses et se révèlent attachants. Il n’y a pas de camps vraiment définies, chacun ayant une bonne raison de partir en guerre. Chaque personnage possède ses propres forces et ses propres faiblesses et au fil des pages on ne peut que s’accrocher à eux. De plus les long monologues internes et leurs réflexions se révèlent vraiment intéressantes et nous dévoilents des personnalités complexes. Chaque dirigeant a sa propre façon de mener son pays que ce soit l’idéaliste Emrodes ou Encore la froide Kampiola ou encore le fier Asbjorn.

Le style de l’auteur se révèle vraiment fluide, simple et prenant et nous plonge avec facilité dans son univers et dans son écheveau d’intrigues efficaces et complexes. Mais l’auteur ne fait pas que nous offrir une histoire intéressante, il nous offre aussi pas mal d’axe de réflexions que ce soit sur les religions, la génétique, la science, le pouvoir ou encore la nature. Alors bien sûr certains sujets sont à peine effleurés et auraient peut être mérité plus de développements, mais ces réflexions sont vraiment intéressantes. De plus la conclusion se révèle vraiment efficace et prenante. Mon seul reproche est que vers la fin du livre quelques longueurs apparaissent comme si l’auteur décidait de prendre exprès son temps avant de révéler sa conclusion. Mais au final rien de bien grave car j’ai passé un bon moment avec ce livre.

En Résumé : J’ai passé un bon moment de lecture avec ce livre qui nous offre une intrigue politique complexe et dense au tour de plusieurs forces en présence. L’univers crée par l’auteur est vraiment intéressant et original surtout concernant les Spols et les Latars et les personnages se révèlent travaillés et attachants. L’écriture de l’auteur est simple et prenante. Mes seuls reproches concernent quelques longueurs vers la fin du roman et aussi le fait que le point de vue du peuple vis à vis de cette guerre ne soit pas présent, mais rien de vraiment dérangeant.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

Les Salauds Gentilshommes Tome 2, Des Horizons Rouge Sang – Scott Lynch

Suivant

Blacksad Tome 1, Quelque Part Entre les Ombres – Diaz Canales & Guarnido

  1. Tu donnes envie. @_@

    hop dans ma liste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :