Manhattan à L’Envers – Peter F. Hamilton

Manhattan à l'enversRésumé : Pourquoi une espèce extraterrestre supposée non intelligente s’est-elle attaquée aux colons humains sur Menard, l’un des mondes accueillant les citoyens du Commonwealth intersolaire ? Comment expliquer un acte de terrorisme futuriste, dont l’auteur possède un alibi insoupçonnable et qui cache des manipulations aussi bien politiques que philosophiques à l’échelle planétaire ? Peut-on gagner l’immortalité en voyageant dans le temps ?
Voici certaines des énigmes que devra résoudre Paula Myo, la célèbre enquêtrice génétiquement modifiée du Conseil intersolaire des crimes graves…

Edition : Bragelonne
Poche : Milady

 

Mon Avis : Peter F. Hamilton fait partie des auteurs connus et reconnus dans le milieu de la SF pour ses histoires souvent remplies d’imaginations, reposants principalement sur le Space-Opera et son espace immense offrant des perspectives sans fins. Je n’ai donc pas mis longtemps à me laisser tenter par ce recueil de sept nouvelles qui devrait permettre de se lancer dans la découverte des univers de l’auteur avant de se lancer, qui sait, dans un de ses différents cycles. En tout cas la couverture, illustrée par Manchu, est, comme souvent avec cet illustrateur, magnifique.

En Regardant Pousser les Arbres : Cette nouvelle nous propose une histoire vraiment intéressante et surprenante qui m’a passionné. En effet notre héros va démarrer son enquête de meurtre en 1832 pour finalement ne trouver le coupable qu’en 2038. Un monde parallèle, mélange de passé et d’avenir, avec par exemple la possibilité de vivre éternellement, mais où la science continue à évoluer. C’est d’ailleurs cette évolution de la science qui va révéler des indices et faire avancer notre héros au cours des siècles. L’auteur nous offre par ce biais une réflexion vraiment intéressante sur l’Homme qui se repose un peu trop sur cette science froide sans prendre en compte les sentiments. Le seul problème est que dès le début le lecteur à deviner le coupable, ce qui rend certains passages d’interrogatoires et de face à face sans surprises.

Un Électorat qui Marche : Cette nouvelle nous dévoile une Angleterre au bord du gouffre, un pays qui a du mal à survivre économiquement et politiquement, jusqu’au jour ou un trou de vers pour un autre univers est ouvert offrant la possibilité de quitter ce monde pour reconstruire. On suit les aventures d’un couple divorcé, avec enfants, qui a une vision radicalement différente de l’avenir. Entre l’espoir d’un monde meilleur ou le combat pour améliorer notre planète, cette histoire ne manque pas de charme. Mais voilà j’ai trouvé que l’auteur restait trop en surface de sa réflexion et la conclusion m’a parue clairement trop facile.

Si du Premier Coup … : L’auteur décide de développer dans ce texte le paradoxe temporel. Je ne peux pas trop parler de l’intrigue sans dévoiler des éléments, ce qui serait dommage, mais elle se révèle vraiment intéressante, surprenante, juste beaucoup trop courte à mon goût. En effet l’histoire se révèle beaucoup trop dense et beaucoup de points auraient mérités d’être vraiment plus détaillés pour vraiment mieux apprécier ce texte et complètement accrocher le lecteur. On reste un peu sur notre fin avec beaucoup de questions en tête. Au final un récit agréable, certes trop court, mais efficace, sans temps morts et bien écrit avec son lot de surprises et de rebondissements.

Le Chaton Éternel : La plus courte des nouvelles du récit, mais une de celle qui se révèle la plus touchante et la plus marquante à mon goût. L’auteur nous offre ici une réflexion efficace et percutante sur l’évolution de l’enfance à l’âge adulte, avec le dur passage de l’adolescence, mais aussi des attentes des parents vis-à-vis des leurs enfants, de leurs envies. Une nouvelle courte, forte et efficace.

Le Piège à Démons : On retrouve à travers cette nouvelle un des personnages récurrent de l’auteur, Paula Mayo, être génétiquement modifié pour chercher toujours la vérité. Elle va se retrouver a enquêter sur un groupe nationaliste qui s’attaque à la plus jeune génération des grandes familles pour faire entendre ses revendications. Un texte enlevé, soutenu et sans temps mort qui nous entraine dans une enquête vraiment efficace et prenante, où tout n’est pas toujours ce que l’on croit. Surtout l’auteur nous propose une réflexion vraiment intéressante sur la personnalité, ce qui fait qu’on est Nous, entre le corps et l’esprit, mais aussi sur l’immortalité à travers le partage de l’esprit. Dommage que la présentation éclatée récit gâche un peu la force de la conclusion. De plus ce texte aurait mérité d’être plus long, par moment les indices donnant l’impression de se présenter trop facilement pour faire avancer l’histoire rapidement, ce qui frustre un peu.

Manhattan à l’Envers : Cette nouvelle nous propose de retrouver une nouvelle histoire de Paula Mayo. L’idée de départ se révèle intéressante, essayant de traiter de l’invasion de l’Homme, son intelligence et sa force, sur une planète où se trouve une espèce en développement intellectuel, essayant d’offrir ainsi par certains aspects une critique sur la colonisation, d’où le titre. Mais voilà j’ai trouvé le tout vraiment mal amené et m’a donné l’impression de voir le message complètement gâché. On retrouve la puissance de l’envahisseur, son intelligence qui la pousse à pomper les ressources de la planète sans se soucier de la faune et la flore puis … rien. Aucune véritable critique, tout le monde accepte ce fait comme si c’était presque logique. La conclusion cherche bien à prouver le contraire, mais démontre surtout la stupidité de cette faune en voie de développement plutôt qu’autre chose. Texte complètement manqué pour ma part, dommage.

Béni par un Ange : Une nouvelle surprenante et dérangeante qui nous raconte l’histoire d’un homme se prenant pour un ange, car ayant accepté certaines évolutions, qui cherche à convertir une région, qui continue à refuser ces changements, par la procréation. Au final j’ai trouvé ce texte sympathique, agréable à lire avec ses rebondissements et ses retournements de situations, mais qui m’a tout de même paru manquer d’émotion. De plus, sur certains aspects j’avais l’impression qu’il me manquait certaines clés.

 

La plume de l’auteur se révèle, tout au long des nouvelles, simple, efficace et surtout on sent bien que l’imagination de l’auteur se révèle débordante et intéressante. Mais surtout, ce que je me suis rendu compte au fil de ma lecture c’est que l’auteur, à mon goût, n’est pas adapté au format court. En effet on sent bien que la majorité des nouvelles manquent de développement et auraient sûrement mérité un développement plus long, parfois même un roman. On n’écrit pas une nouvelle comme un récit et là l’auteur, par moment, cherche tellement à faire concis qu’il limite parfois la complexité et le travail de certains points, ou fait avancer trop rapidement certaines enquêtes pour tenir le format court, ce qui est vraiment dommage. Au final un recueil plutôt moyen avec deux textes qui m’ont captivé, le reste se révélant juste sympathique voir oubliable. Cela n’enlève en rien les qualités de l’auteur à écrire des histoires pleines de créativité et de rythme, juste que ses qualités se ressentent plus à travers des romans ou des cycles.

En résumé : Je ressors de ma lecture de ce recueil de nouvelles de l’auteur avec un avis plutôt mitigé. On sent bien que l’auteur sait construire des histoires efficaces, rythmées et pleines de surprises, le tout porté par des univers futuristes à l’imagination débordante, mais le format court ne lui est pas favorable. En effet la majorité des textes de ce recueil mériteraient plus de développements et plus de surprises, certaines révélations ou découvertes étant beaucoup trop rapides pour éviter de trop rallonger l’histoire, ce qui frustre. Sur les sept nouvelles, En Regardant Pousser les Arbres et Le Chaton Éternel m’ont captivés, Manhattan à L’Envers ne m’a pas accroché du tout, l’auteur ayant selon moi mal fait passé son message et les autres se révèlent sympathiques, sans plus, tant elles méritent un traitement plus long. Cela n’enlève en rien les qualités de l’auteur, il est juste meilleur dans le format long genre roman et cycle.

 

Ma Note : 5,5/10

 

chalengeChallenge JLNN 16ème lecture

Précédent

Le Cycle des Xeelees Tome 1, Gravité – Stephen Baxter

Suivant

7 Secondes pour Devenir un Aigle – Thomas Day

  1. M4tth69

    Ce que j aime avec tes critiques c’est que la plupart du temps tu décris les même sensation que moi, mais avec des meilleurs mots 🙂 !

    Un auteur que j’affectionne énormément, mais pas du tout adapter au format cours ! préféré l’étoile de pandore / la sage du vide. Avec lui plus c’est long plus c’est bon :p

    • Merci pour ton commentaire, c’est gentil 🙂

      J’ai encore pas mal de choses à lire de l’auteur dont ses cycles justement. Je risque de les chroniquer un jour.

  2. Je l’ai déjà acheté, mais j’avais peur qu’effectivement le format court ne lui aille pas bien.
    Faut dire qu’après la sage du Commonwealth et l’Aube de la nuit… on voit quand même qu’il lui faut du temps de pousser ses histoires.

    • Oui, c’est plus un écrivain de cycle que de nouvelles ou novella. Après si tu le lis j’irai voir ton avis.

      En tout cas merci de ton commentaire 🙂

      • Je te ferai signe.
        Vu qu’il est dans ma PAL, il sortira un jour ou l’autre.

        • Chose promise, chose due, j’ai donc lu ce recueil.
          Alors contrairement à toi, j’en ressors relativement satisfait.
          Clairement on est deçà de ce qu’il fait habituellement, mais en connaissant l’univers, on y trouve son compte. Comme je conclue, un livre pour les fans qui peuvent découvrir du complément aux cycles du Common Wealth, mais pas pour découvrir l’auteur.

          • C’est sûr qu’après ça vise plus les fans, mais même je trouve quand même dans ce recueil que l’auteur a un peu de mal avec le format nouvelle, principalement sur le rythme et les rebondissements. Après ce n’est que mon avis.

  3. En soit on est d’accord, puisque la nouvelle la mieux réussie à mon sens… fait 117 pages. Ce n’est plus vraiment une nouvelle à mon sens.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :