Métaphysique du Vampire – Jeanne-A Debats

metaphysique du vampire Résumé : Raphaël est un drôle de vampire. Non seulement il est vieux et immortel, mais il entretient un rapport ambigu avec le Vatican. Pour tout dire, il travaille en sous-main pour lui… comme espion assassin. Normal, avec ses dons de vision, ses capacités surnaturelles, il ne peut être qu’un agent hors normes ! Or, voici qu’il se rend au Brésil, mis sur la trace d’une autre créature de la nuit dangereuse, qu’il doit capturer… ou éliminer. Accompagné d’un prêtre, Ignacio, et d’une vampire, Dana, le voici embarqué dans une sombre aventure où la moindre erreur de jugement peut se révéler fatale. Mais Raphaël pense. Lui.

Edition: Ad Astra

 

Mon Avis : Je suis un grand admirateur des écrits de Jeanne-A Débats et je n’ai jamais été déçu par tout ce que j’ai lu de l’auteur. Elle fait partie des auteurs de l’Imaginaire qui, selon moi, mérite d’être découverts et suivis. Quand j’ai vu que son nouveau roman sortait et qu’en plus il traitait du thème des vampires, je n’ai pas perdu de temps avant de le faire rentre dans ma PAL et de me jeter dessus pour le découvrir. En tout cas je dois dire que je trouve la couverture, illustrée par Rozenn Illiano, vraiment sympathique.

L’histoire va se révéler, dès les premières pages, vraiment haletantes, pleines de surprises et de mouvements qui font qu’on ne s’ennuie pas un seul instant. L’auteur nous offre une intrigue d’Urban Fantasy vraiment efficace et captivante. Mais voilà, comme à son habitude, l’auteur s’amuse aussi avec le lecteur et les codes nous offrant une histoire débridée pleine de réflexions que ce soit sur la religion, la sexualité, la magie ou encore par exemple le côté sombre de des Hommes. L’auteur ne laisse rien au hasard maîtrisant les surprises et les rebondissements, pour notre plus grand plaisir. On se retrouve vraiment emporter dès les premières pages et on a du mal à lâcher ce livre.

On se promène entre Rome et le Brésil, le tout dans les années 60 en pleine chasse aux nazis, au fil du périple de Raphaël découvrant des paysages vraiment intrigants. L’auteur axe son histoire sur la définition de monstre, qu’est ce qui fait qu’on est un monstre, qu’il soit humain ou pas, entre les vampires, les nazis ou bien l’Eglise tout y passe, traité de façon intéressante, soignée et intelligente et sans s’imposer au lecteur. Ajouter à cela des réflexions bien construites sur le sens de la vie, sur la religion et ses actions pas toujours angéliques, ajouter à cela un peu de magie avec le vaudou brésilien et ses Loa et on a de quoi passer un excellent moment.

Le personnage de Raphaël, le vampire, est vraiment un personnage charismatique, captivant et surtout plein d’ironie et de cynisme que ce soit à travers ses pensées comme ses paroles. On s’attache facilement à lui, à ses sarcasmes et à sa façon de voir la vie et dédramatiser les situations par de l’humour souvent noir et immoral. C’est un vampire un peu blasé de la vie, solitaire, légèrement immoral et pourtant il marque et passionne le lecteur. Son évolution au fil de la lecture est vraiment intéressante et bien amené. Les personnages secondaires ne manquent pas, eux aussi, de profondeurs et de consistances, nous faisant vibrer tout au long du roman. Mais  ce qui les caractérise le plus ce sont leurs interactions et surtout les dialogues vraiment efficaces et mordants.

La plume de l’auteur est toujours aussi incisive, soignée et passionnante. On entre dans son histoire avec facilité au point qu’on a du mal à lâcher le livre. L’humour, bien présent et véritablement efficace, offre un certain calme au milieu de cette enquête nerveuse et captivante. Un roman vraiment passionnant du début à la fin, prenant et réfléchi. Mes seuls reproches sont que finalement, 160 pages c’est court, certains passages sont, selon moi, traités peut être un peu trop rapidement et de plus certains aspects, comme la culture vampire, sont à peine effleurés alors qu’on aurait aimé en savoir plus. Mais rien de bien grave tant j’ai été emporté par ce livre.

En Résumé : J’ai passé un excellent moment avec ce roman qui nous offre une histoire pleine d’humour et de rebondissements, mais traite aussi, à travers le fantastique, de sujets intelligents et intéressants sans ennuyer le lecteur. Les personnages sont vraiment efficaces, soignés plein de mordants et surtout attachants. La plume de l’auteur se révèle toujours aussi incisive et soignée pour nous faire véritablement plonger dans l’histoire. Mon seul reproche est, au final, que le roman soit trop court ce qui donne certaines scènes rapides et aussi certains aspects dont j’aurai aimé avoir plus d’informations. Mais rien de bien méchant tant je me suis retrouvé emporté par ce roman que j’ai quasiment lu d’une traite.

 

Ma Note : 8,5/10

Précédent

Les Haut-Conteurs Tome 2, Roi Vampire – Olivier Peru & Patrick McSpare

Suivant

Cleer – L.L. Kloetzer

  1. J’ai aimé aussi !

  2. Sia

    Voilà voilà. J’avais déjà super envie de le lire, et quand je vois ta chronique, je ne sais pas où je vais trouver la patience d’attendre x)

  3. Sia

    Oh, eh bien, à vrai dire, je l’ai acheté, il est peut-être même déjà arrivé chez moi. Mais voilà, je ne rentre que la semaine prochaine. Dur, dur!

  4. Lelf

    « quasiement » seulement ? Tss tss, attention tu faiblis Black’. Un livre si court… (dit celle qui aura surement besoin de deux ou trois jours surement x) ).
    Allez, la semaine prochaine je pourrai surement le lire *_*

Répondre à Sia Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :