Moi, Jennifer Stange, Dernière Tueuse de Dragons – Jasper Fforde

moi-jennifer-strange-derniere-tueuse-de-dragonsRésumé : Depuis que Jennifer Strange, 15 ans, a été choisie pour tuer le dernier dragon, elle est la personnalité la plus célèbre de tout le pays.
Armée de son épée Exhorbitus, elle décide d’aller d’abord discuter avec la créature mythique.
Car les raisons de sa mission sont bien moins nobles qu’elle ne le pensait…

 

Edition : Fleuve Noir

 

Mon Avis : Depuis le temps que je me dis, et qu’on me dit aussi, qu’il faut que je lise un roman de Jasper Fforde, voilà, maintenant c’est donc chose faite avec ce roman qui touche clairement tous les publics, des jeunes au moins jeunes. Il faut aussi bien avouer aussi que j’ai mis du temps à me lancer avec cet auteur, car il faut clairement accrocher à l’humour présenté et, j’avoue, je suis assez difficile niveau humour, mais voilà comme il fallait bien se lancer un jour je vais enfin pouvoir dire « ça y est j’ai lu un livre de Jasper Fforde ». Concernant la couverture elle n’est pas désagréable à regarder, mais loin de complètement m’emballer.

Autant le dire tout de suite, se lancer dans ce roman de Jasper Fforde c’est se lancer dans une histoire des plus délirante et loufoque. Une Angleterre divisée en 28 royaumes désunis ou la magie est en train de s’effondrer et où on annonce la mort du dernier dragon et là-dedans on retrouve Jennifer, adolescente, enfant trouvée, sur qui tous les ennuis vont tomber. Je dois bien avouer que j’ai clairement accroché à cette histoire pleine d’humour farfelu et d’ironie parfois acerbe qui m’ont fait sourire tout du long et même clairement m’a parfois fait rire. Un humour qui évite clairement le côté trop potache et humour de bas étage ce qui est, à mon goût, un gros point positif. Mais une des belles réussites de l’auteur est aussi d’arriver à intégrer à tout ce côté humoristique et farfelu une véritable histoire cohérente du début à la fin et qui en plus offre quelques axes de réflexions sur la vision des autres, l’attrait du pouvoir, l’aspect de la publicité dans la vie des gens ou encore la cupidité des hommes. Par contre, comme tout livre qui vise un public très large on retrouve parfois certaines facilités et une légère simplicité qui flotte tout au long de ce roman, mais rien de vraiment très dérangeant.

Le principal défaut de ce roman est, à mon avis, le démarrage qui se révèle un peu mou, car l’auteur cherche à poser son univers et ses personnages avant de commencer à clairement travailler son intrigue ce qui est un peu dommage, car il aurait pu clairement essayer d’imbriquer les deux. Maintenant ça ne veut pas dire que le début est mauvais, pas vraiment, il est juste un peu attentiste vis-à-vis de l’histoire et de son intrigue principale et il faut attendre d’avoir lu les 100 premières pages pour être complètement happé par l’intrigue qui, à partir de ce moment, ira de surprises efficaces en rebondissements travaillés et surprenants. On se retrouve alors à tourner les pages facilement pour découvrir cette conclusion des plus surprenante et captivante. Ce roman arrivera à toucher, je pense si on accroche à l’humour, différents publics tant il possède de nombreux degrés de compréhension et de réflexions selon les références et la catégorie d’âge de chacun. Par contre, autre point qui m’a un peu dérangé c’est que, vu que le roman est assez court, tout s’accélère un peu trop sur la fin à mon goût et certains aspects manquent peut-être un peu de développement.

Concernant l’univers développé par l’auteur il possède ce mélange réussi et efficace entre les aspects fantasy et le tout associé à un aspect contemporain qui rend ce monde finalement assez proche du nôtre, mais qui aurait évolué différemment. Entre magie, monstres fantastiques et sorciers, le tout à côté de voitures ou encore de télévision l’auteur a créé un monde unique qui possède ses propres lois, sa propre vie, ses originalités et qui se révèle surtout vraiment efficace et prenant. Le dragon se présente comme un être mystérieux et vraiment intéressant à découvrir, mais, pour moi, celui qui m’a le plus accroché dans le récit c’est le Quarkon qui se révèle vraiment délirant, plein de surprises et se révèle être un compagnon des plus efficace et surprenant au côté de l’héroïne. L’auteur développe aussi à travers son monde une critique sociale efficace et qui devrait toucher tout le monde.

Concernant les personnages je dois avouer qu’ils se révèlent tous hauts en couleurs, efficaces et surtout attachants. Certains personnages donnent peut-être l’impression de tomber dans la caricature mais c’est voulu par l’auteur pour grossir le trait avec humour de certains aspects aussi bien positifs que négatifs. Jennifer est une héroïne qui se révèle forte, pleine de sang froid et qui sait garder son calme et sa faculté de réfléchir, elle ne se laisse justement pas facilement acheter, ce qui la rend vraiment sympathique et attachante. Les personnages secondaires qui gravitent autour de l’héroïne se révèlent intéressants, possédant tous leurs qualités et leurs défauts et vont se révéler être soit des atouts surprenants à l’héroïne soit de véritables ennemis implacables.

La plume de l’auteur se révèle vraiment simple, mais pourtant efficace et entrainante, car malgré un début un peu long l’auteur arrive tout de même à garder le lecteur en alerte et captivé par les aventures de notre héroïne et de son groupe hétéroclite d’amis. En fait le plus compliqué avec ce roman et de savoir si on accroche à l’humour ou pas, car sans cela il va être compliqué d’aimer cette histoire. Moi j’ai bien aimé, une histoire simple, originale, efficace et qui m’a fait sourire et parfois bien rire. Que demander de plus. Je sais qu’une suite a été publiée et je la lirai avec grand plaisir histoire d’espérer passer de nouveau un bon moment de détente.

En Résumé : J’ai passé un agréable moment de lecture avec ce roman qui, certes, met un peu de temps à démarrer, mais qui, une fois lancé, m’a captivé me faisant tourner les pages avec plaisir devant cette histoire débridé et pleine d’humour. L’univers ne manque pas de charme et se révèle plaisant à découvrir avec sa magie et ses êtres fantastiques. Les personnages sont vraiment efficaces et intéressants et on s’attache facilement à eux ce qui fait qu’on suit leurs aventures avec plaisir. La plume de l’auteur est simple et vraiment entrainante nous plongeant facilement dans son histoire, certes un peu courte et parfois un peu simpliste, mais qui se révèle être un bon divertissement. Le seul gros point de blocage pourrait rencontrer le lecteur c’est l’humour, si vous y accrochez pas alors vous n’aimerez sûrement pas le livre, moi pour ma part il m’a fait rire.

 

Ma Note : 7,5/10

Précédent

La Roue du Temps Tome 2, La Grande Quête – Robert Jordan

Suivant

Conan Le Cimmérien, La Tour de L’Eléphant – Robert E. Howard

  1. C’est la première fois que j’entend parler de ce livre, le titre m’a interpellé. Il me fait beaucoup envie!

  2. J’ai beaucoup entendu parler de ce roman. C’est un genre qui me tente beaucoup habituellement, pourtant là je reste sceptique… J’ai peur de trouver l’humour trop lourd, trop présent, et le tout
    trop léger..

  3. Héhé concernant la couverture, je trouvais qu’elle faisait très bit-lit (femme forte : cou en avant, tatouage). Huhu les facilités sont vraiment très peu nombreuses, je trouve…
    Sincèrement, je pense que le démarrage que tu qualifies de « lent » est totalement voulu par rapport aux publics ciblés. Pour Thursday Next, je trouve justement que ce n’est pas aussi évident.
    Vas-tu continuer la série ?

  4. Je retiens que c’est un peu long à démarrer, mais on m’a moi aussi souvent conseillé l’auteur, je vais finir par essayer je pense!

2 Pingbacks

  1. Qu’est-ce qu’on lit? Moi Jennifer Strange : qu'est-ce qu'on fait demain
  2. Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragon | Mes Lectures de l'imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :