Neuromancien – William Gibson

neuromancienRésumé : Case est un pirate de génie dont le cerveau est directement relié à un monde de données et de programmes où il évolue comme dans le réel. Un faux-pas ? Son employeur lui endommage le système nerveux et le prive de travail. Retour en grâce avec un nouveau commanditaire. Mais à qui a-t-il réellement affaire ? Ou à quoi ?

Edition : France Loisirs

Poche : J’ai Lu

 

Mon Avis : William Gibson fait parti de ces auteurs qui ont lancé le Cyber punk et dont Neuromancien fut son premier roman qui a été publié pour la première fois en 1984. Je dois dire que je n’avais pas encore lu un seul livre de l’auteur mais Neuromancien est considéré comme le chef d’oeuvre de Gibson. D’ailleurs pour ceux qui ne connaîtraient pas l’auteur, le film Johnyy Mnemonic est tiré d’une de ses nouvelles (Je vous l’accorde le film a énormément vieilli pour devenir vraiment très kitsch, mais à l’époque c’était fun). Je dois dire que je trouve la couverture du livre intéressante et plongeant directement dans l’ambiance.

Case fut un jour un grand pirate informatique, il a d’ailleurs apprit auprès des plus grands. Mais voilà à vouloir doubler ses patrons on se retrouve un jour sans rien. Jusqu’à ce jour où un nouvel employeur vient le chercher. Je dois dire que rentrer dans ce livre ‘est pas obligatoirement la chose la plus facile. L’auteur est à fond dans la cyberculture ce qui se ressent du début à la fin que ce soit sur les IA, Turing, l’informatique etc… même moi qui m’y connais, je me suis senti parfois perdu. Je pense donc que ce livre est a réservé aux fan de ce genre de romans. De plus les dialogues sont un peu plombés par un patois pas toujours des plus compréhensible et il faut quand même un sacré effort de concentration pour ne pas se perdre.

Et pourtant c’est bien dommage que le style vienne plomber ce livre car l’histoire est vraiment intéressante, une sorte de cyber polar sombre et surtout visionnaire pour l’époque concernant le mouvement inforamtique et ses évolutions. Alors bien sûr, ça me fait toujours sourire de voir réapparaitre dans des romans futuristes des grandes marques des années 80 qui ont disparues depuis, mais rien de dérangeant. Concernant l’intrigue elle se révèle très denses et chaque détail va avoir son importance, comme dans un puzzle dont l’auteur pose méthodiquement ses pièces. Tout est parfaitement maîtrisé par l’auteur pour nous offrir une histoire haletante du début à la fin et sans temps morts. De plus l’auteur se permet même des axes de réflexion vraiment intéressants.

Les personnages se révèlent vraiment intéressants et travaillés et se révèlent assez attachants que ce soit Case qui est un pion dans ce grand échiquier, ou encore Molly la tueuse efficace qui finalement va se révéler au fil des pages humaines ou encore Armitage qui va se révéler l’être le plus manipulé des trois protagonistes. De plus l’auteur nous offre aussi une plongée dans des IA vraiment surprenantes.

Concernant l’univers mis e place par l’auteur il se révèle vraiment efficace et prenant. Un monde ou le pouvoir vient des multinationales et où la vie dans l’espace est considéré comme la Zone Libre. La vie sur terre se fait dans de gigantesques réseaux urbains où se côtoient la ville et les ghettos avec ses propres populations. La plongée dans les mondes virtuels est vraiment prenante et saisissante, l’auteur nous offrant une sorte de réseau en 3D. Un monde où le bonheur n’est pas des plus présents, par exmple on passe des nuits dans ce qu’on appelle un « cercueil ».

La plume de l’auteur se révèle au final, pour le récit, incisive et rythmée mais voilà, comme je l’ai dis plus haut, le récit est tout de même plombé par des dialogues parfois lourd et plein de patois mais aussi par une culture cyber poussé à son maximum et qui ne devrait plaire qu’au fan de ce genre de littérature car même moi, qui suit fan, je me suis senti parfois perdu. Après je me pose aussi la question de la traduction, rien que concernant certains termes comme Lumierrante ou Muetdhiver m’ont surpris. Peut être qu’en VO le livre perd de sa lourdeur ressenti durant ma lecture. Ce qui est dommage car au final on sent tout le potentiel de ce livre qui reste tout de même une lecture sympathique.

En Résumé : J’ai passé un moment de lecture sympathique avec ce livre qui nous offre une histoire dense, complexe et bien ficelé le tout porté par des personnages nerveux et attachants. L’univers mis en place par l’auteur est vraiment passionnant et visionnaire. Dommage que le livre soit quand même plombé par un style trop ancré cyber qui ne réserve ce livre qu’aux fans du genre mais aussi par des dialoguer un peu lourd et trop porté sur le patois ce qui fait qu’on a du mal a complètement entrer dans le livre. Peut être plus à lire en VO.

 

Ma Note : 7/10

Précédent

Concours : Farlander – Col Buchanan (Bragelonne)

Suivant

Le Coeur de Gemme Tome 3, La Reine de L’Oubli – Giles Carwyn & Todd Fahnestock

  1. Rholala, que de vieux souvenirs tu me remets en mémoire! 🙂
    J’ai lu ce neuromancien lors de sa première sortie en poche pour dire…(non ne calcule pas, ça vaut mieux! :))

  2. Oui un très bon souvenir! 🙂

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :