Page 2 of 186

Tau Zéro – Poul Anderson

Résumé : Terre. XXIIIe siècle. Cinquante astronautes. Vingt-cinq femmes, vingt-cinq hommes, parmi les meilleurs dans leurs domaines : astrophysiciens, mathématiciens, biologistes, astronavigateurs… partent pour un impressionnant voyage : rejoindre l’étoile Beta Virginis à trente-deux années-lumière de la Terre. Ils disposent pour ce faire du plus stupéfiant des vaisseaux, le Leonora Christina, dernier né de sa génération, un navire capable de puiser son énergie au cœur même de l’espace et d’évoluer à des vitesses relativistes… À bord du Leonora Christina, ils s’apprêtent à effectuer la plus audacieuse des missions : coloniser une nouvelle planète. Mais leur périple ne se déroulera bien évidemment pas comme prévu, et les emmènera loin, beaucoup plus loin qu’ils ne l’avaient imaginé, à la vitesse de la lumière, vers le Tau Zéro. Jusqu’aux confins de l’univers – et même au-delà.

Edition : Audible

 

Mon Avis : Poul Anderson ne m’est pas un auteur inconnu puisque j’ai déjà lu de lui son « classique » de la Fantasy : L’Epée Brisée. Il m’avait alors offert un excellent moment de lecture à travers un récit riche et prenant (ma chronique ici). Le roman Tau Zéro, lui, est un récit de Science-Fiction et, lui aussi, est devenu une oeuvre marquante de son genre, souvent classé dans des top livres à lire et énormément conseillé. Il est d’ailleurs assez étonnant, malgré le nombre de personnes qui m’en ont parlé et me l’ont présenté comme un excellent livre, que je ne l’ai pas commencé plus tôt. Il est à noter que j’ai découvert cette histoire en audiobook. J’avais un peu peur concernant le format audio avec le côté Hard-Science, mais le narrateur s’en sort très bien se révélant clair et entraînant. J’avais aussi un peu peur de perdre le fil, car j’écoute en grande partie en conduisant, mais finalement je n’ai quasiment pas eu de soucis de ce côté-là.

Lire la suite

Des Sorciers et des Hommes – Thomas Geha

Résumé : Sur la Grande Île de Colme, quand on sait mettre toute morale de côté, la vie offre de nombreuses opportunités. Boire, voler, rudoyer ou tuer, tel est le quotidien de Hent Guer, un guerrier redoutable, et de Pic Caram, un Sorcier aux Rubans. Tous deux écument routes et cités, à la recherche de proies faciles.
Toutefois, leurs plans se trouvent contrariés lorsqu’un matin de gueule de bois, Hent constate, impuissant, la disparition de Pic. Sur la Grande Île de Colme comme ailleurs, les talents d’un sorcier aux rubans attirent bien des convoitises ! Pour le guerrier, pas question d’abandonner son partenaire de crime : spolier son prochain est beaucoup plus drôle avec l’aide d’un sorcier à la morale légère.
Voici donc le récit des aventures de Hent Guer et Pic Caram, et les mésaventures de ceux qui ont la malchance de croiser leur route !

Edition : Critic

 

Mon Avis : Si vous suivez le blog depuis ses débuts, vous ne devez pas être sans savoir que je suis un fan des écrits que propose Thomas Geha. Alors il ne propose peut-être pas la Fantasy la plus révolutionnaire qui soit, mais pour autant elle ne manque jamais de s’avérer divertissante, entraînante avec toujours une petite touche personnelle efficace qui est apportée par l’auteur. Par conséquent quand j’ai vu qu’il allait publier un nouveau livre, un recueil de nouvelles Fix-Up pour être exact, j’ai su qu’il allait finir très rapidement dans ma PAL. Concernant la couverture, illustrée par Xavier Collette, je la trouve très réussie et efficace. Alors vu qu’il s’agit d’un recueil Fix-Up (plusieurs nouvelles qui se rejoignent pour former une trame cohérente) j’ai décidé de proposer une chronique globale plutôt que texte par texte.

Lire la suite

L’Insondable Profondeur de la Solitude – Hao Jingfang

Résumé : Le futur tel que vous ne l’avez jamais lu. À travers douze nouvelles d’une rare sensibilité, Hao Jingfang explore l’humain face à un avenir incertain. L’insondable profondeur de la solitude, c’est celle de l’individu confronté à la marche inéluctable du temps et de la civilisation, de l’évolution et de la technique, de l’aliénation et du pouvoir. Sa fragilité et sa détresse, ses désirs et son besoin de résistance, ce sont les nôtres, nous les partageons universellement, et Hao Jingfang les éclaire d’une plume délicate et compatissante.

Edition : Outre Fleuve

 

Mon Avis : Hao Jingfang est une autrice que j’ai découvert il y a peu. C’était lors de sa venue aux dernières Utopiales et, principalement, à travers sa nouvelle Pékin Origami qui était publiée dans l’anthologie du festival. Ce texte m’avait d’ailleurs offert un très bon moment de lecture, offrant une histoire intelligente, soignée avec une construction et un personnage intéressant, même si peut-être un peu distante (ma chronique ici). Ce nouveau livre est en fait un recueil qui nous propose ainsi de découvrir plusieurs nouvelles de l’autrice dont le fameux Pékin Origami qui n’était, finalement, présenté qu’en avant-première dans l’anthologie des Utopiales. Alors, contrairement à ce que je fais d’habitude je ne vais pas chroniquer chacune des onze nouvelles, mais faire une chronique plus globale. Certes ça va être moins exhaustif, mais mon ressenti est globalement le même. Concernant le livre en lui-même je suis un peu déçu du travail de l’éditeur non pas sur la couverture, car pour ma part je trouve sympathique même si rien de transcendant, mais plus sur le livre. Entre un typo large qui permet de « gonfler » les pages, une traduction qui me parait parfois étrange et une absence de sommaire, je trouve que ce livre aurait mérité un travail un peu plus soigné.

Lire la suite

The Interdependency Book 1, The Collapsing Empire – John Scalzi

Résumé : Our universe is ruled by physics and faster than light travel is not possible — until the discovery of The Flow, an extra-dimensional field we can access at certain points in space-time that transport us to other worlds, around other stars.
Humanity flows away from Earth, into space, and in time forgets our home world and creates a new empire, the Interdependency, whose ethos requires that no one human outpost can survive without the others. It’s a hedge against interstellar war — and a system of control for the rulers of the empire.
The Flow is eternal — but it is not static. Just as a river changes course, The Flow changes as well, cutting off worlds from the rest of humanity. When it’s discovered that The Flow is moving, possibly cutting off all human worlds from faster than light travel forever, three individuals — a scientist, a starship captain and the Empress of the Interdependency — are in a race against time to discover what, if anything, can be salvaged from an interstellar empire on the brink of collapse.

Edition : Tor

 

Mon Avis : Je pense que l’on pourrait qualifier l’année 2018 sur le blog d’année John Scalzi. Fin de l’année dernière je n’avais encore rien lu de l’auteur, aujourd’hui j’en suis à mon troisième livre lu. Alors il est à noter que cette lecture entre plus dans mon challenge personnel concernant la lecture de l’ensemble des romans nominés aux Hugo Awards. Si cette nouvelle série de l’auteur n’avait pas été sélectionnée, je pense que j’aurai d’abord terminé ma découverte du cycle du Vieil Homme et la Guerre, dont le premier tome m’avait bien accroché (ma chronique ici), et puis parce que j’aime bien terminer la série d’un auteur avant d’en commencer une autre. Concernant la couverture, illustrée par Nicolas « Sparth » Bouvier, je la trouve très sympathique et qui colle bien à l’univers de l’auteur. Il est aussi à noter qu’en plus d’être nominé au Hugo Awards ce livre a gagné il y a peu le prix Locus 2018 dans la catégorie roman de science-fiction.

Lire la suite

Le Fini des Mers – Gardner Dozois

Résumé : Un jour, ils débarquèrent, comme tout le monde l’avait prévu. Tombés d’un ciel bleu candide par une froide et belle journée de novembre, ils étaient quatre, quatre vaisseaux extraterrestres à la dérive tels les premiers flocons de la neige qui menaçait depuis déjà une semaine. Le jour se levant sur le continent américain, c’est là qu’ils atterrirent : un dans la vallée du Delaware vingt-cinq kilomètres au nord de Philadelphie, un dans l’Ohio, un dans une région désolée du Colorado, et un (pour un motif inconnu) dans un champ de cannes des abords de Caracas, au Venezuela…

Edition : Le Bélial’

 

Mon Avis : Gardner Dozois, j’avoue, avant de le découvrir en tant qu’auteur lors de la nouvelle publication de L’Etrangère chez ActuSF, je le connaissais surtout comme anthologiste. Il est d’ailleurs à noter que ses anthologies ont d’ailleurs été régulièrement menées en collaboration avec George R.R. Martin. Puis, comme je l’ai dit, je l’ai découvert à travers son récit L’Etrangère qui m’avait alors offert un très bon moment de lecture à travers un récit poétique, touchant, humain dans un univers très intéressant (ma chronique ici). Il était donc logique, quand j’ai vu que la collection Une Heure Lumière, de la maison d’édition Le Bélial’, allait publier une novella de l’auteur, que je me laisse facilement tenter. Cela et le fait que je n’ai, à ce jour, raté aucune sortie de cette collection (excepté celle que j’avais déjà lu en VO). Malheureux hasard, l’auteur nous a quitté il y a quelques mois. Concernant la couverture, illustrée par Aurélien Police, je la trouve comme souvent magnifique.

Lire la suite

Les Sentiers des Astres Tome 3, Meijo – Stefan Platteau

Résumé : Pour avoir mis à mort la Croque-Carcasse, l’ourse sacrée du Lempio, la jeune Nisu s’est vue bannie de son île natale, il y a près de dix ans. Pourchassée par une ombre, hantée par l’Outre-songe, elle s’embarquait vers l’Héritage, en compagnie de son amant Meijo.
Par quels caprices du destin l’apprentie chamane est-elle devenue la Courtisane Shakti ? Pour le savoir, le Barde Fintan et ses compagnons devront patienter un peu. Car le répit offert par les Teules, propice aux bons récits, aura bientôt vécu : déjà les flammes rugissent, la forêt boréale résonne d’abois fauves et de cors démoniaques. Il est temps de reprendre la quête du Roi-diseur, de marcher dans les pas des géants ! Et puisqu’il faut déjouer la traque, l’heure est peut-être venue d’emprunter enfin les Sentiers des Astres…

Edition : Les Moutons Électriques

 

Mon Avis : Il y a quatre ans maintenant je me suis lancé dans la lecture du premier tome de ce cycle : Manesh. Je me suis alors retrouvé rapidement envouté et emporté par ce roman, que ce soit aussi bien par l’univers que construisait l’auteur, mais aussi par les différents personnages humains et captivants. Shakti, le second tome m’avait lui aussi offert un très bon moment de lecture à la fois à travers la fuite de nos héros traqué, mais aussi par le fait que ce roman nous permettait d’en apprendre plus sur la Courtisane (Chronique Tome 1, Tome 2). Il était donc logique que je me laisse facilement et très rapidement tenter par ce troisième tome au moment de sa publication. J’ai même profité des dernières Imaginales pour le faire entrer dans ma PAL avec une petite dédicace et une discussion avec l’auteur en prime. Concernant la couverture, illustrée par Melchior Ascaride, je la trouve très jolie et l’objet en lui-même, comme souvent avec Les Moutons, est superbe.

Lire la suite

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre