Plaguers – Jeanne-A Debats

plaguersRésumé : J’aurais pu faire bien des choix, j’aurais pu faire de nous nos propres divinités, j’aurais peut-être même pu guider l’Humanité dans les étoiles. Mais j’ai préféré aider l’Autre à naître. Et nous nageons ensemble dans l’infinité des possibles, et je chante avec lui la chanson d’un milliard de mondes entre les mondes, tous grouillants de vies.

 

Edition : L’Atalante 

 

Mon Avis : J’ai terminé l’année 2010 sur une chronique du recueil de nouvelle de Jeanne-A Debats il me paraissait donc logique de commencer l’année 2011 avec le dernier roman de … Jeanne-A Debats (qui a dit accro!). On quitte donc les textes courts pour un roman, la grande question était de savoir si dans un plus grand format l’auteur arrive à être aussi efficace que dans des formats plus court, je dois dire que oui, j’ai adoré lire Plaguers et je vous le recommande vivement. La couverture de Frédéric Perrin est plutôt jolie mais un peu surchargée à mon avis.

Sur terre apparaissent, sur certaines personnes, depuis quelques années, des « Plaies ». Personne ne comprend l’origine de ce mal et il est impossible de le soigner. Les personnes qui possèdent des plaies sont appelées les Plaguers et sont considérées comme des monstres; ils peuvent faire revenir des animaux disparus, des plantes ou encore maîtriser les éléments. On suit ici Quentin jeune Plaguers qui se retrouve enfermé dans un camp de Plaguers. Il est arrivé au même moment que Illya et vont découvrir leur nouvelle vie.

L’auteur a le chic pour créer des univers sombres, apocalyptiques mais qui sont pourtant tellement proche du nôtre ou de ce qu’il pourrait devenir et surtout tellement authentique. Ici l’air est quasiment devenu irrespirable, l’oxygène est devenu un service qu’il faut payer pour en consommer, le soleil brûle plus qu’il ne réchauffe et des écosystèmes entiers ont disparus. Le monde crée par l’auteur parait tellement vrai, tellement réel qu’on s’y croirait à travers des descriptions claires et bien travaillés. L’intrigue ici tourne autour de Quentin et Illya, leur évolution tout au long du roman dans l’univers des Plaguers et est parfaitement fluide et captivante , on a du mal à lâcher ce livre une fois entamé.

Les personnages sont très bien amenés et crédibles on s’attache facilement à eux à travers leurs joies, leurs peines et leurs souffrances. Chacun des personnages ayant une profondeur et un mystère qui fait qu’il est difficile de ne pas les apprécier. J’ai juste été surpris par la relation entre Quentin et Illya tournant autour de la « domination/soumission », pas que la relation m’est dérangé mais j’ai du mal à voir une relation de ce style aussi profonde et intense.

L’auteur se sert, comme à son habitude, de son histoire pour amener à nous poser des questions sur pas mal de sujet que ce soit l’évolution de notre planète d’un point de vue Environnement qui est très présent dans ce livre, la stratification sociale avec ces privilèges pour les hauts placés, la lutte contre le racisme et le rejet des gens qui sont différents ou hors des normes imposés par la société et elle traite aussi des questions liées à l’identité sexuelle principalement chez ces adolescents un peu perdus. Mais voilà l’auteur amène la réflexion parfaitement bien, sans s’imposer, et à travers des images et des scènes c’est le lecteur qui se fait sa propre réflexion.

L’auteur maîtrise parfaitement son histoire et cela se fait grâce à une écriture toujours aussi fluide, riche et précise donnant à son histoire une sorte de poésie et cela principalement à travers la fin du livre que j’ai trouvé magnifique dans sa réflexion et ses envolées stylistiques. Une fin sublime, émouvante et qui offre une lueur d’espoir dans un monde agonisant. Une histoire qui nous emporte, nous fait rêver mais qui nous fait aussi réfléchir sur ce que nous sommes, ce que nous voulons être et sur l’avenir de notre planète.

En résumé : Un très bon livre de Science-Fiction qui mérite pleinement d’être découvert nous poussant à certaines réflexions à travers un univers et une intrigue originale et maîtrisée, des personnages profonds, un peu perdu et pourtant attachants et une écriture toujours aussi fluide et poétique.

 

Ma Note : 9/10

Précédent

Meilleurs voeux pour cette année 2011!!

Suivant

Spin – Robert Charles Wilson

  1. Y’a plus qu’à l’acheter 🙂

  2. Aille aille aille, ce n’est pas cette année que ma PAL va s’alléger ^^
    Merci !

  3. jeanne

    woaw ! l’année commence vraiment aussi bien qu’elle a fini, merci Blackie 🙂

  4. Je ne me souviens plus pourquoi ton blog n’était pas dans mes flux (ma petite tête ?) mais c’est bon, il y est maintenant, j’ai l’impression de n’y voir que des livres bien récemment ^^
    Allez, on continue comme ça !

  5. Je ne sais pas si un jour je lirai un avis négatif sur ce livre^^en tout cas, je pense que pour me remettre à la SF, rien de tel!! Bonne continuation 🙂

  6. Comme je l’ai déjà dit, je ne suis pas très SF, ni univers sombre… Et là, la couverture ne m’attire pas du tout !

    Et pourtant… Ce que tu dis du livre me donne envie de le découvrir !
    Dis ?? Tu prêtes tes livres ? (ben oui, je ne vais pas pouvoir tous les acheter mon parte-monnaie va râler !) 😉

  7. Lelf

    Ouaiiiiis, Plaguers c’est bien (Lelf, chroniqueuse pleine d’argumentations ^^)

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :