Sitrinjêta – Christian Léourier

sitrinjetaRésumé : Loin dans le futur, dans le fourmillement d’étoiles, les humains ne sont plus que des créatures parmi d’autres, pas les plus appréciées, ni les plus importantes. Bien au contraire.
Quand Hénar Log Korson, capitaine Terrien sans vaisseau, rencontre le terrifiant Skāatlin pour lui soutirer une astronef, nul ne se doute réellement de ses motivations… à moins que les enjeux de son périple ne soient déjà connus en coulisse !
Pourvu d’un équipage hétéroclite où se greffe une jeune femme imposée par Skāatlin, le Snekkja entreprend alors un long voyage semé d’embûches vers une destination mystérieuse : Sitrinjêta.

Edition : Critic

 

Mon Avis : Si vous suivez ce blog régulièrement, vous devez donc savoir que Christian Léourier fait parti des auteurs qui ont réussi à me marquer avec son cycle Lanmeur, dont j’ai d’ailleurs le quatrième tome qui m’attend dans ma PAL, et que je suis régulièrement. J’ai d’ailleurs préféré plutôt me lancer dans la lecture de Sitrinjêta, car il m’a été présenté comme une lecture plus fun et vu que mon cerveau comate depuis plusieurs semaines je me suis donc plus facilement laisser tenter. On notera aussi la couverture, illustrée par François Baranger, que je trouve soignée et réussie.

On se retrouve ainsi à suivre les aventures de Hénar Log Korson, capitaine du vaisseau le Snekkja, qui se lance une quête qui va rapidement le dépasser. Cette quête c’est le Sitrinjêta. J’évite de trop en raconter, pour la simple et bonne raison que l’ensemble du récit joue, de façon efficace, sur le faux-semblant. L’auteur s’amuse ainsi d’une certaine façon avec le lecteur pour mieux tenter de le surprendre au fil des pages devant les révélations qu’il dévoile, cherchant à le dérouter jusqu’à la conclusion. Alors comme je l’ai dit l’auteur ne cherche pas ici à faire du Lanmeur, mais plutôt un roman de Space-opera percutant, divertissant et vivant. Donc si vous cherchez quelque chose de plus dense, passez votre chemin, pour les autres laissez-vous tenter tant je trouve que l’auteur réussi plutôt bien son pari. Clairement on est dans le récit d’aventure, où le héros va rencontrer de nombreuses péripéties pour aboutir à son but. Entre trahisons, tensions et manipulations j’ai été assez rapidement happé par le récit et cette intrigue complexe, où la vérité n’est pas obligatoirement ce que l’on croit. Entre rebondissements et révélations, on se retrouve à tourner les pages facilement avec l’envie d’en apprendre plus. Attention, certes, il s’agit d’un roman de divertissement, mais on est loin du récit qui ne repose que sur l’action, cherchant à offrir quelque chose de plus profond. La conclusion se révèle ainsi franchement surprenante, l’auteur y ajoutant alors une bonne dose de réflexion et de philosophie avec une pointe d’onirisme à la tension présente pour offrir, selon moi, quelque chose de terriblement efficace.

Concernant l’univers il se révèle intéressant, tout en possédant je trouve un côté frustrant. On est plongé dans un avenir lointain, un univers où de nombreuses races cohabitent, pas toujours dans la paix. L’auteur nous offre ainsi une vraie diversité et, sans non plus se révéler le monde le plus original qui soit, il s’avère plus que solide et efficace. L’aspect politique ne manque pas non plus d’attrait, prenant un peu plus d’ampleur au fil des pages, dévoilant ainsi jeux de pouvoirs et turbulences efficaces dans les forces en présence. Pareil concernant l’aspect plus social, loin d’être révolutionnaire, il ne manque pas non plus de se révéler attrayant, avec surtout cette idée prenante de la position de l’Homme qui est loin d’être dominante, mais plutôt vu par les autres comme de jeune chiens fous incontrôlables, limite à éviter. Pareil concernant tout l’aspect religion qui va s’avérer bien plus complexe qu’on peut le croire. Sauf que voilà, certes je l’ai dit et je me répète je ne m’attendais pas à du Lanmeur, mais j’ai quand même été légèrement frustré tant certaines idées m’ont paru être traitées rapidement, voir à peine qu’effleuré et que j’aurai aimé en apprendre plus. Cela n’empêche pas cet univers d’offrir une toile de fond plus que tangible au récit et à l’intrigue, j’espère juste le retrouver dans d’autres récit tant il possède du potentiel qui mérite d’être encore exploité.

Le héros, Hénar Log Korson, se révèle intriguant à suivre à travers ses péripéties et ne manque pas, au fil du récit, de s’avérer attachant devant son histoire. Il a un petit côté héros cassé, idéaliste, qui traine sa bosse dans un monde qu’il souhaite différent et qui cherche la gloire, qui, je trouve le rend touchant. Il se dévoile au fur et à mesure de l’intrigue et on se rend compte qu’il cache quelque-chose, un mystère, même si cet aspect m’a paru manquer un peu de finesse par moment. Il possède un vrai rêve. Ensuite sort du lot son second et pilote Svaun ainsi que Ullinn, que ce soit à travers leurs différences, mais aussi dans leurs interactions avec notre héros. Le soucis c’est que le roman est plutôt court, certes cela rend l’histoire acéré, mais fait que les personnages plus secondaires m’ont paru manquer de profondeur. Sans nier leur intérêt, ils paraissent parfois plus là pour faire avancer l’intrigue, ou retarder certaines révélations, qu’autre chose. Rien de non plus trop bloquant.

Je regretterai par contre que, parfois, l’auteur cherche à trop en faire, principalement au niveau de certaines manipulations, ce qui enlève un peu l’effet de surprise. J’ai trouvé aussi que certains aspect de l’intrigue m’ont paru un peu simpliste., mais rien de très dérangeant tant l’ensemble réussi son pari d’offrir un récit divertissant, qui se lit avec un minimum de plaisir et d’envie. Ce qui fait aussi la différence c’est la plume de l’auteur qui ne perd rien de son intérêt, se révélant captivante, efficace, avec une pointe de poésie qui offre un véritable plus, je trouve, au récit. Alors certes on n’est pas au niveau de Lanmeur, mais un roman qui mérite tout de même d’être découvert et qui offrira pourquoi pas, un très bon moment de détente entre deux romans plus dense.

En Résumé : J’ai passé un agréable moment de lecture avec ce roman qui nous propose de découvrir un récit divertissant et entrainant à travers la quête de Hénar Log Korson. L’auteur joue ainsi au fil des pages avec le lecteur de façon efficace, dévoilant ses révélations au compte goutte pour mieux surprendre, aboutissant à une conclusion percutante, entrainante avec une pointe d’onirisme et de poésie. Alors certes son est loin de la densité de Lanmeur, l’auteur cherchant plus le fun, ce qui pourrait en surprendre certains, mais pour autant l’auteur ne tombe pas dans la facilité de l’action à tout va non plus. L’univers, sans s’avérer révolutionnaire, se révèle plus que solide et aurait d’ailleurs, selon moi, mérité plus de développement sur certains points tant il a du potentiel. Concernant les personnages, le héros nous happe assez facilement dans ses aventures, personnages bancal avec ses forces et ses faiblesses, qui devient rapidement attachant. Les deux autres personnages principaux qui gravitent autour de lui ne manquent pas non plus d’attrait, par contre les personnages secondaires m’ont parfois paru manquer de profondeur et d’intérêt. Alors certes parfois l’auteur en fait un peu trop enlevant certains effets de surprise, et parfois certains aspects paraissent un peu simpliste, mais l’ensemble se révèle efficace, bien porté par une plume qui se révèle un véritable plus étant captivante, efficace avec une légère pointe poétique.

 

Ma Note : 7,5/10

 

Autres avis : Lorhkan, joyeux-drille, …

Précédent

Les Sentiers des Astres Tome 2, Shakti – Stefan Platteau

Suivant

Utopiales 2015, Anthologie – Collectif

  1. Je le veux ! super critique qui donne bien envie de lire cet auteur!

    Merci

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :