Stalker – Arkadi & Boris Strougatski

stalkerRésumé : Des Visiteurs sont venus sur Terre. Sortis d’on ne sait où, ils sont repartis sans crier gare. Dans la Zone qu’ils ont occupée pendant des années sans jamais correspondre avec les hommes, ils ont laissé traîner des objets de toutes sortes. Objets-pièges. Objets-bombes. Objets-miracles. Objets que les stalkers viennent piller au risque de leur vie, comme une bande de fourmis coloniserait sans rien y comprendre les détritus abandonnés par des pique-niqueurs au bord d’un chemin.

Edition : Denoël Lunes d’encre
Poche : Folio SF

 

Mon Avis : Ce livre, j’en ai longtemps en tendu parler et j’ai vu aussi pas mal défiler d’avis sur différents sites et blogs, souvent positives, qui m’ont toujours donné envie de le lire. J’ai donc décidé de me lancer dans cette histoire, au quatrième de couverture qui se révélait vraiment intéressant. À noter la très belle couverture, illustrée par Lash, qui attire vraiment l’œil et qui met clairement en garde le lecteur.

Je dois bien avouer que je ressors convaincu de ma lecture de ce roman, mais je suis loin d’en ressortir totalement conquis comme certains. Les auteurs nous proposent pourtant une idée de base vraiment intéressante et originale, décidant de présenter leur récit de façon différente. En effet ici pas de contact avec les aliens, ils sont arrivés sur terre, sont restés quelques temps et son repartis tout aussi rapidement, ne laissant que des zones sinistrés et dangereuses et des objets alien. Ici pas de premier contact, de rencontre ou autre, simplement des hommes vivants près d’une Zone visitée qui tentent de survivre et d’avancer.

Tout va reposer justement sur l’influence que va avoir cette catastrophe, ce passage d’être venus d’ailleurs, sur la façon dont vont vivre les hommes et l’humanité en général. Un bouleversement infime qui va remettre en cause la vision ainsi que l’évolution de chacun. Les auteurs jouent aussi clairement avec ces zones d’ombres, utilisant les non-dits, limitant les explications, pour faire avancer et évoluer l’histoire, procédé que j’ai trouvé intéressant permettant ainsi au lecteur de se faire sa propre idée sur tout, mais qui risque peut être aussi d’en déranger certains.

Ce roman nous propose au final une histoire qui se révèle beaucoup plus sensible, qui va nous dévoiler une humanité vaine qui se cherche au fil des pages à travers les différents personnages croisés. Des hommes, chercheurs de trésors dans une zone complètement contaminée, mortelle où ils peuvent perdre la vie à chaque instant. Les auteurs nous montrent des morts ambulants qui font cela  pour tenter d’améliorer un minimum leur vie. Les auteurs arrivent à retranscrire de façon fidèle et prenante les angoisses qui rongent ses hommes, que ce soit celles liées aux dangers dans la zone, retranscrite de façon austère où le risque est totalement inconnu, ou encore celles plus philosophiques sur la place de l’homme dans l’univers. L’explication des auteurs se révèle d’ailleurs surprenante et vraiment fascinante sur cette histoire de pique-nique, nous ramenant au rang de simple présence infime dans quelque chose de beaucoup plus gigantesque et insondable.

Et pourtant, je ne sais pas pourquoi, malgré les qualités et l’originalité de l’intrigue, je n’ai pas non plus été transcendé, là où j’entendais parler de chef-d’œuvre. Déjà j’ai trouvé qu’il y avait un problème dans le rythme du récit, pas qu’il soit trop lent ou trop rapide, non du tout, on a juste l’impression qu’il a toujours le même, entre angoisse et avancée des personnages. Un peu comme si le conteur avait raconté son histoire du début à la fin avec toujours le même ton, au bout d’un moment ça lasse un peu. Ensuite, le récit ne possède aucune véritable ligne directrice dans son intrigue, on se retrouve avec quatre chapitres qui racontent l’évolution des personnages. Cette narration possède un côté fascinant, comme je l’ai déjà dit, mais possède aussi une certaine limite, l’impression de ne lire que quatre tranches de vies dans quelque chose de plus gros, ce qui m’a un peu frustré.

Concernant les personnages je dois dire qu’ils possèdent une certaine dualité, tout au long du roman ils se révèlent complexes, d’une certaine façon effrayés tentant de survivre, voir même de vivre par tous les moyens. On ressent leur quête, simple, du bonheur dans un monde complètement remis en question par cette « catastrophe », mais voilà malgré tout cela jamais je n’ai vraiment réussi à complètement m’attacher à eux. Comme si un voile se dressait entre eux et moi. Pourtant, on voit bien qu’ils ont des émotions, des sentiments, qu’ils ne sont pas indifférents à ce qui les entoure et cherchent des réponses. Pour moi ce ressentiment venait de l’écriture, qui nous présente les personnages de façon un peu trop clinique par moment. Cela n’empêche en rien non plus de ne pas se trouver captivé par les différentes aventures qu’ils rencontrent, cela crée juste un léger décalage.

La plume des auteurs se révèle vraiment intéressante, soignée et surtout possède cette sourde angoisse qui transforme les personnages au contact de la zone visitée. Alors je l’ai dit, je l’ai trouvé parfois un peu froide et distante dans la présentation des personnages, mais elle n’empêche en rien de se laisser porter par ce roman original sur la venu d’extra-terrestres sur terre et de l’influence, d’un point de vue évolution et philosophie sur l’homme. Au final j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman, mais j’avoue ne pas non plus crier au chef-d’œuvre. Voilà un bon roman de science-fiction, avec des réflexions intéressantes qui se lit avec plaisir malgré des défauts.

En Résumé : J’ai passé un moment agréable de lecture avec ce roman qui nous plonge dans une histoire de SF différente, où la vie va être bouleversée par la visite éclair avec une race alien. Aucun contact n’a eue lieu et pourtant tout va changer. Un récit qui offre pas mal de réflexions intéressantes sur la place de l’homme, son rôle et son évolution. La Zone se révèle angoissante, où la mort règne à chaque pas et seul l’instinct permet de survivre. Les personnages sont vraiment complexes et soignés, mais ils m’ont paru un peu froid, ce que je trouve dommage. Autre point qui m’a dérangé, le fait qu’il n’y ait pas de véritable fil conducteur et aussi l’impression d’un rythme et d’une tension toujours égale de la première à la dernière page. La plume des auteurs se révèle vraiment travaillée et efficace. Un roman qui, pour moi, n’est peut-être pas un chef-d’œuvre, mais qui se laisse lire avec grand plaisir.

 

Ma Note : 7,5/10

 

Autres avis : Guu, Spocky, Miss Spooky Muffin, Vepug, …

Précédent

Les Annales du Disque-Monde Tome 4, Mortimer – Terry Pratchett

Suivant

Punk’s Not Dead – Anthelme Hauchecorne

  1. Je suis très intriguée et ça me donne bien envie de découvrir ce livre!!

  2. FloXy

    Moi aussi ce roman m’intrigue depuis quelque temps et a rejoint mon e-PAL mais j’ai du mal à sauter le pas justement et ton avis me conforte dans mon hésitation, méchant !
    Le film de Tarkovski a l’air de s’être bien éloigné de l’histoire… mais bon.

    Sur le même thème (que je trouve original et intéressant) de l’altérité nous marquant par les traces qu’elle laisse, des gadgets aliens qu’on ne sait pas par quel bout prendre comme une poule qui a trouvé un couteau, je suis plongé dans la saga de La grande porte de Pohl que je trouve bien loufoque, tu ne l’as pas lu ? Ça devrait te plaire.

    • Non je n’ai pas lu La Grand Porte de Pohl, je le note en tout cas. Concernant le film, oui il s’éloigne pas mal du livre et lui rend pas toujours hommage.

      Merci pour ton commentaire.

  3. Je l’ai lu il y a un petit moment et c’est vrai que je n’avais pas ressenti une lecture intense et transcendante comme d’autres lecteurs. Je suis d’accord avec toi sur le rythme et l’intrigue. Et puis, j’aurai tellement voulu visiter la zone 🙂

    • J’avoue que jouer le côté mystérieux sur la zone ouvre la porte à l’imagination, mais je suis d’accord que quelques éléments de plus aurait pu être aussi intéressant.

  4. Il faut vraiment que je le lise, c’est le livre de chevet d’un ami qui m’harcèle 😀
    Merci pour ton article, qui m’a l’air plus objectif 😉

  5. Je n’avais pas vraiment réussi à entrer dans ce roman. Le contenu est intéressant, mais l’écriture et la froideur m’en ont tenu éloigné…

    • C’est vrai que c’est un roman très froid dans sa présentation. Moi j’ai plutôt été pris par l’ambiance et la présentation de l’histoire des auteurs.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :