Stratégies du Réenchantement – Jeanne-A Debats

strategies-du-reenchantement.jpgRésumé : Devant l’insupportable, il est malaisé de se révolter, mais parfois plus encore de se soumettre.

 

Edition : Griffe d’Encre

 

Mon Avis : Après avoir eu un coup de coeur pour la nouvelle La vieille Anglaise et le Continent, que j’avais chroniqué ici, je me suis donc laissé tenté par les autres écrits de l’auteur. Voici donc un recueil de huit nouvelles écrites par l’auteur et traitant de l’art de dire « non » à travers de situations différentes. Je dois dire que je ne savais pas comment chroniqué un recueil de nouvelles ayant plus ou moins d’affinités avec chacune des nouvelles. Je vais donc tenter de donner un avis sur chaque nouvelle puis un plus global sur l’oeuvre en général. Je dois dire que je trouve la couverture de Caza réussie et très belle.

Aria Furiosa : On se retrouve ici à l’époque de la seconde guerre mondiale ou vit une sorte de « ménage à trois » avec en tête de ce trio un castrat qui se voit donner l’ordre par un SS de donner un récital alors qu’il a pris la retraite allant même jusqu’à forcer sa décision…. Une nouvelle qui débute gaiement devant l’insouciance de ce trio et qui sombre peu à peu dans la noirceur de la guerre et ce qu’elle peut engendrer. Un récit poignant et émouvant.

Saint-Valentin : Cette nouvelle démarque des autres par son humour et sa frivolité, je dois dire que j’ai bien rigolé devant cette femme mariée à un Sérial Killer d’une genre un peu spécial et qui trouve le moyen de tout changer pour vivre une vie normale. Une histoire bien caustique teintée d’humour noire mais qui ne m’a pas totalement convaincu sur le fond. Peut être est due au fait que les autres nouvelles soient plus sombres et dramatiques.

Paso Doble : Cette nouvelle, je trouve, possède un lien avec de La Vieille Anglaise et le Continent concernant le Mnèse et offre, à travers ce texte exotique sur fond de compétition de Corrida entre une Europe conservatrice et une Amérique exploitant les technologies les plus folles, un texte émouvant et original sur la vengeance et l’acceptation des autres. La fine m’a laissé pantois, ne m’y attendant pas du tout.

Stratégies du Réenchantement : Ici le sujet et la lutte contre la maladie, le Sida4, qui annihile toutes les émotions. L’histoire d’une lutte contre la maladie et l’indifférence à travers une relation père/fille touchante dans un univers rempli de mensonges. Un texte fort et dérangeant mais teinté d’un mince espoir dont la chute ne manque pas de finesse.

Privilège Insupportable : Une magnifique nouvelle glauque par moment qui se situe dans un monde ou l’Oxygène est devenue tellement rare qu’on doit le gagner en travaillant, exception faite de rares privilégiés et des enfants. Dans cet univers un homme décide de désobéir aux règles. Récit très sombre qui ne laissera pas indifférent.

Gilles au Bûcher : Je dois dire que j’ai trouvé cette nouvelle moins intéressante et passionnante que les autres. Nous sommes dans un univers post-apocalyptique ou Gilles survit dans un Bunker après la guerre atomique tout en recréant des générations d’humains. Une nouvelle en jeu de piste sur l’identité de Gilles qui pêche selon moi par une fin maladroite et confuse.

Fugues et Fragrances au Temps du Dépotoir : Longue nouvelle ambitieuse se situant dans une station spatiale qui tombe presque en ruine et ou tout part en « sucette » que ce soit le changements de gravités aux puits temporels. Ici les habitants de la station; qui s’appelle eux même les « clochards » tentent de résister à l’invasion de « réguliers ». Un texte dense, riche et toujours aussi magnifiquement écrit et bouleversant. Pour moi la meilleure histoire de ce recueil.

Nettoyage de Printemps : Texte vraiment très court, tellement court qu’il m’est difficile d’en parler. On retrouve ici un texte radical qui pour moi clôt parfaitement ce recueil avec l’art extrême de dire Non.

 

Je dois dire que j’ai été enchanté par ma lecture de ce recueil qui, malgré quelques nouvelles que j’ai moins aimé, m’a fait passé un excellent moment de lecture. L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable, percutante et riche amenant le lecteur à s’interroger à travers des images et un style exceptionnel.

En Résumé : Un excellent recueil de nouvelles dans des univers différents, sombres à travers une écriture fluide, dense et magnifique. Un recueil qui en vaut vraiment le détour par l’une des meilleures auteurs de la SF française selon moi. Un recueil intense et poignant qu’il ne faut pas laisser passer.

 

Ma Note : 9/10

Précédent

Odd et Les Géants de Glace – Neil Gaiman

Suivant

Meilleurs voeux pour cette année 2011!!

  1. jeanne

    Mercie,; Blackie, tu me fais un bien joli cadeau de fin d’année…
    cela dit, si je puis me permettre, saint valentin n’est pas réellement une histoire drôle, relis-là sans te laisser mener en bateau par le ton…
    y’a aut’chose ^^

  2. Est-ce que grâce à ce recueil on apprend à dire non ??
    J’avoue que je ne sais pas trop quoi en penser, autant La vieille anglaise et le continent m’avait séduite, autant ici, je ne sais pas, peut-être parce que tu dis que c’est sombre et que j’ai envie
    de lumière en ce moment…

  3. Lelf

    J’ai hâte de relire Jeanne. J’ai toujours la Vieille anglaise, du coup j’ai du choix maintenant. Je ne pense pas être déçue d’après ce que j’ai lu ici ou là ^^

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :