Étiquette : bande dessinée

La Licorne Tome 2, Ad Naturam – Mathieu Gabella & Anthony Jean

la-licorne-t2.jpgRésumé : Entraîné dans un complot visant à exterminer une ancienne confrérie de médecins, les Asclépiades, Ambroise Paré est amené à reconsidérer ses convictions les plus profondes sur la nature du corps humain et les méthodes médicales. Accompagné de quelques confrères survivants et des créatures qui les aident, il se rend à Milan, là où tout a commencé, là où l’ennemi l’attend impatiemment…

 

Edition : Delcourt

 

Mon Avis : Après un premier tome qui m’avait plus que convaincu, grâce à une histoire fouillée et soignée et des personnages vraiment intéressants (chronique du Tome 1 ici), j’avais hâte de lire la suite de cette Bande Dessinée et je n’ai donc pas mis longtemps à faire entrer ce second tome dans ma PAL. En tout cas je dois dire que je trouve l’image de couverture vraiment réussie, stylée et efficace.

On retrouve nos protagonistes toujours à la recherche de la vérité sur le corps humain mais plutôt mal en point après la fin du premier tome. Ce second tome va commencer à nous révéler les premières clés de ce complot et surtout certaines de ses conséquences. L’intrigue de ce tome continue à se densifier, à se complexifier au fil des pages, il ne faut donc pas perdre le fil de l’histoire sous peine de se retrouver légèrement perdu, ce serait dommage, car on retrouve vraiment une histoire originale, captivante et de qualité. Les pièces du puzzle vont commencer doucement à se mettre en place et il devient difficile de lâcher le livre avant sa conclusion.

L’univers mis en place par les auteurs reste toujours aussi riche et passionnant à découvrir, mélange d’historique et de fantasy. La renaissance période de renouveau et de découvertes, mais aussi de pouvoir d’art et de religion, colle vraiment parfaitement à l’histoire que mettent en place les auteurs. Ce qui surprend c’est vraiment la cohérence de cet univers entre créatures fabuleuses, mythologie et histoire les auteurs arrivent vraiment à nous faire plonger dedans sans fausse note; on pourrait croire que l’histoire c’est vraiment passé ainsi. Les explications historiques en fin de volume continuent à apporter pas mal d’informations intéressantes sur l’époque et les héros et montre que les auteurs ont vraiment travaillé leur sujet.

Concernant les personnages je dois dire qu’ils se révèlent toujours aussi travaillés, denses et surtout s’intègrent parfaitement à cet univers, étant des grands noms de la médecine de l’époque. On suit avec plaisirs leurs évolutions, leurs recherches et découvertes. Mais voilà les auteurs continuent à dévoiler et apporter de nouveaux personnages qui ne servent pas toujours à grand-chose et donnent parfois plus l’impression d’être là pour être présent. Rien de dérangeant, ils serviront peut être dans les prochains tomes, mais ça peut être parfois surprenant de voir un grand nom de l’époque faire « tapisserie » dans ce tome.

Les graphismes se révèlent toujours aussi réussis et vraiment agréables, une fois adapté aux traits anguleux les graphismes se révèlent de toute beauté. Je pense surtout à la découverte du laboratoire par nos héros. Le trait se révèle toujours aussi soigné, précis et surtout vivant nous offrant des scènes vraiment magnifiques et pleine de vie. Son jeu d’ombre et de lumière est, je trouve, vraiment réussi. En tout cas un second tome tout aussi réussi que le premier et m’a donné vraiment envie de lire la suite en espérant que les auteurs ne se perdent pas dans la densité de leur intrigue, ce serait dommage tant cette oeuvre originale vaut, pour le moment, le détour.

En Résumé : Voilà un second tome qui m’a offert un excellent moment de lecture, offrant une intrigue qui continue à se densifier et se complexifier tout en commençant à lever le voile sur le complot et offrant quelques réponses. L’univers mis en place par les auteurs est toujours aussi cohérent, pleine d’imagination et agréable à suivre et à découvrir. Les personnages se révèlent toujours aussi travaillés et on suit leurs péripéties vraiment avec plaisir même si je trouve dommage que devant le nombre de personnages certains se retrouvent cloisonner à un rôle parfois pas vraiment utile. Concernant les graphismes ils se révèlent vraiment réussis, magnifiques et surtout vivants et fluides, on se laisse facilement emporter par ses images. J’ai hâte de lire la suite en espérant que les auteurs ne se perdent pas dans la complexité de leur intrigue.

 

Ma Note : 8,5/10

La Licorne Tome 1, Le Dernier Temple D’Asclépios – Mathieu Gabella & Anthony Jean

la-licorne-t1.jpgRésumé : 1565. La Renaissance…
L’Art et la Science sont en plein bouleversement, et les guerres de religion couvent… Mais une autre bataille, dans l’ombre, a commencé. Une bataille qui se livre autour du plus mystérieux des objets, de la plus merveilleuse des créations : le corps humain.
A Paris, des médecins réputés sont retrouvés morts. Ambroise Paré, chirurgien royal et pionnier de la nouvelle médecine, mène l’enquête. Il découvre qu’il est le prochain sur la liste. Mais des créatures veillent sur lui. Des êtres fabuleux, qui vont remettre en cause… tout ce en quoi il croyait.

Edition : Delcourt

 

Mon Avis : Voilà un petit moment que j’avais envie de me lancer dans cette série dont je n’arrêtais pas d’entendre du bien depuis un petit moment. Il faut dire que le quatrième de couverture ainsi que l’illustration de la couverture sont vraiment intéressants et m’ont donné vraiment envie de me laisser tenter, alors lors de mon dernier passage en librairie j’ai donc décidé d’intégrer ce premier tome dans ma PAL en espérant ne pas être déçu.

Je dois dire que l’intrigue de ce premier tome se révèle vraiment foisonnante surtout parfaitement maîtrisé du début à la fin. On suit les aventures d’Ambroise Paré, chirurgien dans sa quête de vérité sur le corps humain. Mélange d’historique, de fantasy et de fantastique l’histoire se révèle vraiment efficace et surprenante, les auteurs sachant maîtriser les révélations pour ne jamais perdre le lecteur ou l’ennuyer et sans trop lui révéler d’informations pour mieux le surprendre pas la suite. Le début est un peu lent à démarrer mais très vite beaucoup d’informations se bouleversent et il vaut mieux ne pas perdre le fil sous peine de se retrouver perdu. Une histoire vraiment originale dont le corps humain en est le thème principal, une histoire que j’ai trouvée fascinante et captivante, alors qu’il ne s’agit que d’un premier tome servant à poser les briques de l’intrigue et présenter les personnages.

L’univers mis en place par les auteurs est vraiment passionnant et ne manque ni d’imagination, ni d’originalité. Entre médecine, religion, complots, rois et sociétés secrètes vient aussi se mélanger créatures fabuleuses et mythologies. On sent que les auteurs ont fait d’énormes recherches pour mettre en place leur univers à l’époque de la Renaissance, une époque qui a offert de grands bouleversements scientifiques. D’ailleurs les dernières pages offrant des explications sur l’époque ainsi que la biographie des personnages en est la preuve et ajoute un côté prenant et réaliste à l’histoire. Les mythologies misent en avant se glissent parfaitement dans l’intrigue sans surprendre ni choquer.

Concernant les personnages on peut dire qu’ils ne manquent pas de profondeurs et sont parfaitement mis en place par les auteurs. Ambroise Paré, qui est le personnage conducteur est vraiment attachant et surtout se révèle vraiment plaisant à suivre dans cette enquête qui va bouleverser sa vie et la médecine. Les personnages secondaires ne manques pas de prestances et se révèlent aussi intéressants à suivre, j’ai juste eu un peu peur quand j’ai vu Nostradamus arriver, mais finalement les auteurs s’en sont bien sortis. Certains personnages mystérieux donnent vraiment envie d’en savoir plus sur eux.

Concernant les graphismes je dois dire que je les trouve vraiment réussis, peut être un manque d’arrondis dans les visages, mais Anthony Jean nous offre un trait précis, efficace et surtout qui donne facilement vie à un univers qu’on a envie de découvrir ainsi qu’à des personnages vivants qui ne manquent pas d’émotions. Le jeu d’ombres et de lumières se révèlent sur certaines planches sublimes. Mon seul petit regret est peut-être un peu trop de dialogues sur certaines planches ce qui peut donner une impression un peu trop dense par moment. En tout cas voilà un premier tome qui pose les premières pierres d’une histoire qui s’annonce vraiment captivante et surprenante et dont je lirai la suite avec plaisir.

En Résumé : J’ai passé un excellent moment de lecture avec cette Bande Dessinée qui nous offre une histoire vraiment dense, soignée et surtout originale, posant les premières pierres d’un complot qui donne vraiment envie d’en savoir plus et de découvrir la suite. L’univers mis en place mélange historique et fantasy se révèle plein d’imagination et de surprises qui happent le lecteur facilement. Les personnages ne manquent pas de profondeur et de charismes et on les suit avec plaisir dans cette enquête. Les graphismes, eux, se révèlent vraiment magnifiques, même si par moment je les ai trouvés un peu trop anguleux, mais on sent que le dessinateur maîtrise son sujet. Mon seul petit reproche est parfois un peu trop de dialogue rendant trop denses certaines pages, mais rien de vraiment dérangeant.

 

Ma Note : 8,5/10

DMZ Tome 3, Travaux Publics – Brian Wood & Riccardo Burchielli

dmz travaux publicsRésumé : Matty Roth, aspirant photographe, continue ses reportages en solitaire sur la guerre derrière la guerre, la lutte des civils piégés dans ce no man’s land pendant la seconde guerre civile américaine.
Dans travaux publics, il se fait passer pour un ouvrier dans le but d’infiltrer les rangs de Trustwell Inc., grand vainqueur de l’appel d’offre fictif du gouvernement pour reconstruire Manhattan.
Evidemment, il se doute que tout cela cache quelque chose, mais est-il vraiment prêt à faire face à ce qu’il va trouver…et à ce qu’il devra faire pour y parvenir?

Edition : Panini Comics

 

Mon Avis : Après deux premiers tomes vraiment efficaces, nous offrant un point de vue plus humain sur les conflits armés (chronique du tome 1 ici, du tome 2 ), j’avais hâte de découvrir ce troisième tome et voir ce qu’allait bien pouvoir nous proposer les auteurs. J’avoue que je m’inquiétais un peu du manque de renouvellement dans l’histoire et aussi que les auteurs s’essoufflent devant la réussite de l’œuvre cherchant à trop prolonger leur histoire sans chercher à nous offrir une intrigue aussi intelligente que précédemment. Par contre je trouve la couverture de ce troisième tome plutôt moyenne, manquant de punch et d’accroche selon moi.

A la fin du second tome on apprenait que l’entreprise Trustwell a été mandatée pour effectuer des travaux dans la zone de Manhattan, la DMZ. Très vite Matty se rend compte que Trustwell n’est pas
tout rose, ce qui occasionne plusieurs accès de violence et de terrorisme. Finalement le scénario de ce troisième tome se révèle toujours aussi intelligent et bien travaillé nous offrant cette fois l’investigation de notre héros pour percer à jour le mystère de cette société. Et pour cela il va tout tenter même se retrouver dans une cellule active terroriste. Entre rebondissements maîtrisés et coups de théâtres soignés on ne s’ennuie pas vraiment dans ce tome.

Les auteurs se concentrent ici sur les à-côtés de la guerre en nous dévoilant les facettes cachées de cette entreprise de construction, qui possède aussi un service de sécurité des plus efficaces. Ils nous dévoilent à travers ce tome les magouilles et l’argent qui peut circuler entre un gouvernement et une telle entreprise, mais ils nous montrent aussi les dérives des services de sécurité privé qui n’ont aucun respect et ne cherchent que l’efficacité pour rendre une zone sûre, même si ça doit aller au détriment de certaines vies. En face les habitants s’organisent dans le terrorisme, ce qui provoque un cercle vicieux de violences, de morts et de souffrances où les grands gagnants ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Un tome efficace et coup de poing qui force à réfléchir.

Ce tome se concentre en grande partie sur Matty, qui a bien changé depuis le premier tome, il se révèle plus mûre et plus mature que précédemment même s’il possède encore pas mal de faiblesses parfois faciles et un peu convenues. Mon seul reproche concernant Matty est son côté un peu indestructible dans ce tome, il va subir pas mal de souffrances mais toujours s’en relever sans véritables traumatismes. Les personnages secondaires sont vraiment efficaces avec, selon moi, une mention spéciale à Amina martyre sauvée par Matty qui n’a aucun goût à la vie. Des personnages vraiment prenants et soignés.

Concernant les graphismes je dois dire que du point de vue des traits et des mouvements ils se révèlent toujours aussi efficaces, nerveux et arrive à vraiment nous faire entrer rapidement dans l’histoire même si, sur quelques cases j’ai remarqué que le dessinateur se laissait un peu aller en nous offrant de cases un peu grossière. Rien de bien méchant mais à surveiller par la suite. Par contre là où ça me dérange, c’est dans la caricature de certains personnages comme par exemple les hommes en costard cravate et gros cigares pour présenter les riches de Trustwell. De plus la fin est, selon moi, un peu trop rapide Matty arrivant à tout réglé en quelques pages à peine. Mais voilà, un tome qui se révèle réussi et intelligent malgré ces quelques petits points noirs.

En Résumé : Ce troisième tome quitte un peu le monde de la guerre et des médias pour se concentrer sur les à-côtés de cette guerre avec les entreprises qui se font de l’argent sur les conflits, le terrorisme, ainsi que les sociétés de sécurité privé qui s’offrent souvent un maximum de libertés. Un tome à l’histoire vraiment intelligente et soignée, porté par des personnages construits et efficaces, malgré un Matty un peu indestructible. Les graphismes sont toujours aussi soignés malgré quelques ratés à sur certaines cases, par contre il n’évite pas certaines caricatures sur la représentation de certains personnages. Par contre il est légèrement dommage que la conclusion se révèle si rapide, en à peine deux pages Matty va réussir à tout changer, ce qui est surprenant. Au final un tome toujours aussi intelligent et captivant mais un léger ton en dessous que les deux premiers.

 

Ma Note : 8/10

Page 5 of 5

© 2010 - 2020 Blog-o-Livre